Guide de voyage, information et tourisme Patagonie Australe et Terre de Feu, région Magallanes.

Avec notre agence de voyage locale découvrez Puerto Natales, Torres del Paine, Punta Arenas, Porvenir et Puerto Williams.

 

XIIe RÉGION DE MAGALLANES Y DE LA ANTÁRTICA CHILENA

Epave de la frégate anglaise Lonsdale à Punta Arenas. Crédit Hixaga Ximatik
La région la plus australe du Chili englobe l’extrême Sud du continent, la Terre de Feu et les territoires antarctiques. Avec 132 033 km² (sans l’Antarctique) et environ 160 000 habitants, c’est la plus étendue et presque la moins peuplée (après la XIe Région), la majorité installés dans la capitale, Punta Arenas. Les éleveurs de moutons ont été les premiers à s’implanter durablement sur ces terres du bout du monde. La zone est également riche en pétrole, gaz et charbon, en poissons et fruits de mer, pour l’exploitation forestière, sans compter la beauté des paysages qui a permis le développement du tourisme.

 

PARC NATIONAL BERNARDO O’HIGGINS

Parc national Bernardo O'higgins, glacier Pio XI, Campo de Hielo Sur
Le plus grand parc du Chili (3,5 millions d’hectares) s’étend sur une multitude d’îles et fjords dans les régions d’Aysén et Magallanes. Depuis Puerto Natales, des excursions en bateau permettent d’approcher le glacier Pío XI et son front de 75 m de haut, l’équivalent d’un immeuble de 30 étages. Les blocs de glace qui s’en détachent forment des vagues de plusieurs mètres de haut. Sur l’île Wellington vivent quelques Alakalufs, l’un des peuples nomades de la mer, une ethnie quasiment disparue.

 

PARC NATIONAL TORRES DEL PAINE

Parc Torres del Paine, lac Pehoe. Crédit Ciro Meregalli
L’un des plus beaux parcs du Chili, avec une infrastructure permettant à tous de le découvrir, à 115 km de Puerto Natales. Les visiteurs viennent admirer ses paysages d’une spectaculaire beauté : le massif, les Cornes et les Tours du Paine, le glacier Grey, les lacs et les rivières. Plusieurs circuits, du plus simple au trekking, permettent de comprendre ce riche écosystème classé réserve mondiale de biosphère par l’Unesco. Pour en savoir plus, lire notre dossier spécial sur le parc national Torres del Paine.

Voir notre vidéo
Voir notre dossier spécial

 

PUERTO NATALES

Ponton sur le Seno Ultima Esperanza, Puerto Natales. Crédit Hixaga Ximatik
Petite ville d’un peu plus de 19 000 habitants, Puerto Natales est un point de passage quasi obligé pour ceux qui se rendent au Torres del Paine ou qui réalisent des croisières entre les îles de Patagonie. Le port aux maisons multicolores est construit au bord du canal Señoret, avec la cordillère en toile de fond. Alentour, quelques estancias ouvrent leurs portes aux visiteurs pour leur faire partager la vie des gauchos. Des excursions en bateau partent de Puerto Natales jusqu’aux glaciers Balmaceda et Serrano. Pour en savoir plus, lire notre dossier spécial Puerto Natales.

Voir notre dossier spécial

 

CERRO CASTILLO

Église de Cerro Castillo
Cerro Castillo était à l’origine une estancia d’élevage, qui a grandi jusqu’à former un village. En décembre, le grand hangar de tonte fonctionne encore et voit passer 15 000 moutons. Une hôtellerie est installée dans l’ancienne maison de l’administrateur. Cerro Castillo se situe à la frontière et sur la route principale entre El Calafate (parc des Glaciers) et Torres del Paine.

 

CUEVA DEL MILODÓN

Grotte du Milodon
Ce monument naturel à 24 km de Puerto Natales est constitué de trois grottes et d’un amas rocheux d’une valeur paléontologique. Au début du XXe siècle, un explorateur a trouvé dans la plus grande grotte des restes de peau, d’os, de poils et d’excréments d’un animal préhistorique, le mylodon. Une réplique de ce mammifère herbivore du même groupe que les paresseux veille à l’entrée. Quant aux traces humaines de la Cueva del Medio, elles remonteraient à 12 000 ans.

 

PUNTA ARENAS

Punta Arenas
Capitale de la XIIe Région de Magallanes, Punta Arenas (116 000 habitants) est l’épicentre de l’activité économique de la région et port d’escale des bateaux qui naviguent à travers le détroit de Magellan. Elle a été fondée en 1848 au pied de la pré-cordillère des Andes, sur la péninsule de Brunswick et au bord du détroit de Magellan. Les pionniers qui se lancèrent à l’aventure de l’élevage dans ces contrées du bout du monde décidèrent de se construire de belles demeures pour supporter l’isolement. Elles bordent la Plaza Muñoz Gamero sur laquelle une statue rend hommage à Magellan : le Palacio Sara Braun inspiré de la mode parisienne où s’est installé l’hôtel Nogueira, le Palacio Braun Menendez et sa collection de meubles et tapisseries d’Europe, aujourd’hui musée régional, le théâtre municipal. À voir également : le museo Salesiano et sa remarquable collection sur la Patagonie. Pour en savoir plus, lire notre dossier spécial Punta Arenas.

Voir notre dossier spécial

 

TERRE DE FEU CHILIENNE

Terre de feu chilienne
La Terre de feu est la grande île située à l’extrémité la plus australe du continent américain, au sud de la Patagonie. Elle est séparée du reste du continent par le détroit de Magellan. Communément désignée à ce titre comme le bout du monde, elle se partage entre le Chili et l’Argentine. La portion chilienne est comprise entre le détroit de Magellan à l’ouest et la frontière argentine qui dessine une ligne verticale un peu à l’ouest d’Ushuaia. Très peu habitée, elle impressionne par sa nature sauvage battue par les vents, ses forêts, ses lacs et sa faune marine.

Voir nos photos

 

DÉTROIT DE MAGELLAN

Entrée Atlantique du détroit de Magellan, phare Dungenes
La Terre de Feu est séparée du continent par le détroit de Magellan, qui s’est formé il y a environ 8000 ans et relie les océans Atlantique et Pacifique. Il doit son nom au portugais Fernand de Magellan, le premier à avoir découvert ce passage, en 1520, et à avoir réalisé le tour du monde. On peut traverser le détroit en ferry entre Punta Delgada et Puerto Espora (30 minutes) ou entre Punta Arenas et Porvenir (2 heures 20).

 

PUNTA DELGADA

Punta Delgada
Les traversées du détroit de Magellan au niveau de Punta Delgada font transiter via Bahia Azul, située à 200 km de Punta Arenas. Sous réserve du climat, elles durent environ 30 minutes, et sont donc plus rapides que celles qui relient directement Porvenir et Punta Arenas en plus d’une heure. On peut compter sur une sortie de ferry toutes les 30 minutes quand les conditions de traversée sont optimales, ce qui est plus régulier que les allers-retours depuis Porvenir. Le phare de Punta Delgada se trouve à 167 km de Punta Arenas à vol d’oiseau. Inauguré en 1898, il mesure presque 12 m et peut être visité.

Voir nos photos

 

FRONTIÈRE SAN SEBASTIAN

Frontière de San Sebastian
Situé à 250 m de la plage San Sebastian, le passage international du même nom est la seule voie de communication terrestre pour relier au reste du continent la ville argentine de Río Grande. On y accède après 80 km par la route nationale argentine 3. Il est à 142 km de piste de Porvenir, où une embarcation fait traverser le détroit de Magellan. Il est important de réserver une marge de temps suffisante, puisque la durée des contrôles de douane fluctue beaucoup.

 

RÉSERVE NATIONALE MAGALLANES

Réserve nationale Magallanes, Punta Arenas. Crédit Fabian Barria Oyarzun
En été, des sentiers traversent la forêt de Magellan, avec des coigües et des lengas (hêtre de Terre de Feu), où vivent de nombreux mammifères (renards, pumas, rongeurs) et oiseaux (ouettes, canards, rapaces). En hiver, la station de ski Cerro Mirador, ouverte de mi-juin à mi-septembre, est la seule au monde à offrir une vue sur la mer.

 

PUERTO DE HAMBRE et FUERTE BULNES

Fort Bulnes, au sud de Punta Arenas
En 1584, Pedro Sarmiento de Gamboa fonde dans cette jolie baie le village de Rey Felipe. Des maisons et une église sont construites pour les 103 colons, soldats et religieux. Lorsque le corsaire anglais Thomas Cavendish fait escale trois ans plus tard, il ne reste qu’un survivant, les autres sont morts de faim. Cavendish baptise le lieu Port Famine (Puerto de hambre). À quelques kilomètres, les Chiliens fondent leur première enclave en terre australe en 1843, puis la transfèrent sous des cieux un peu plus cléments à Punta Arenas, en 1848. Le fort en bois a été reconstitué et peut se visiter.

Voir nos photos

 

PARC MARIN FRANCISCO COLOANE

Parc marin Francisco Coloane, île Carlos III, détroit de Magellans
À l’ouest de la péninsule de Brunswick, le parc marin Francisco Coloane est un lieu privilégié et protégé d’observation des baleines à bosse, qui viennent s’y alimenter chaque été. Créé en 2003 dans le détroit de Magellan, c’est le premier parc marin chilien.

Voir notre vidéo
Voir nos photos

 

MONUMENT NATUREL LOS PINGÜINOS

Monument naturel Los Pingüinos, isla Magdalena. Crédit Hector García
Les petites îles Magdalena et Marta hébergent une énorme colonie de manchots de Magellan. Quelque 60 000 couples viennent s’y retrouver chaque année pour faire leur nid dans le sol. Ces manchots noirs et blancs sont de taille moyenne (70 à 75 cm) ; remarquables nageurs, ils ne savent pas voler, contrairement aux pingouins. Il est permis de débarquer et de se promener jusqu’au phare, qui offre un beau point de vue sur la réserve.

Voir nos photos

 

PARC NATIONAL PALI AIKE

Parc national Pali Aike, cratère du volcan Pozo del Diablo. Crédit Simon Dubreuil
Le petit parc de Pali Aike (5 000 hectares) est situé sur la frontière argentine près de Punta Delgada et recouvre un étonnant champ volcanique de cônes et de lave qui fait penser à un paysage lunaire. Des traces de peuplement humain d’environ 11 000 ans ont été identifiées par les archéologues dans certaines grottes. Plusieurs sentiers sont aménagés, sur lesquels on croise guanacos, nandous, flamants, mais aussi des tatous ou des belettes de Patagonie, plus rares dans ces contrées.

 

PORVENIR

Provenir, Tierra del Fuego. Crédit Fabian Barria Oyarzun
Avec 5500 habitants, Porvenir est la ville la plus importante de la Terre de Feu chilienne. Ce sont les chercheurs d’or, originaires de Chiloé et de Croatie pour la plupart, qui lui ont donné naissance dans les années 1880. Le filon épuisé quelques années plus tard, les colons se sont consacrés à l’élevage. Le musée Provincial Fernando Cordero Rusque retrace cette histoire, ainsi que celle de l’extermination des Selk’nam, peuple premier de l’île. Sur le port, on voit souvent des flamants et des cygnes à col noir en hiver.

 

PARC PINGÜINO REY

Parc Pinguino Rey
Le parc Pingüino Rey s’étend sur la localité de Marazzi, au sud-est de Bahia Inutil, à 120 km au sud-est de Porvenir. Il abrite une colonie unique au monde de manchots royaux, habituellement cantonnés aux îles subantarctiques. Il est possible d’y observer la vie quotidienne des Pingüinos Rey, à condition d’être extrêmement discret. C’est pourquoi les visites se font par groupe restreint à moins de 12 personnes, et les deux miradors restent à 20 m de leur habitat. On trouve aussi sur cette zone des traces d’occupation humaine de tribus de chasseurs cueilleurs parents des Selk’nam ou Onas.

Voir nos photos

 

LAGO BLANCO

Lago Blanco
L’un des plus beaux lacs de la région, entouré d’arbres et de la cordillère fuégienne. Les castors ont fait beaucoup de dégâts en construisant leurs barrages. Beaucoup d’oiseaux et des chevaux sauvages. Le lac est par ailleurs réputé pour la pêche à la truite (marron et arc-en-ciel) d’octobre à avril.

 

PUERTO WILLIAMS

Puerto Williams, Chili

Sur la rive nord de l’île Navarino, au bord du canal de Beagle, Puerto Williams revendique la place de ville la plus australe du monde, comme Ushuaia. Ce petit port (2300 habitants), adossé à une montagne couverte de forêt et de pics de granit appelés Dientes de Navarino, est une importante base navale de la Marine chilienne. Puerto Williams est accessible par voie aérienne (90 minutes) ou maritime (36 heures) depuis Punta Arenas, ou encore depuis Ushuaia en bateau (1 à 4 heures).

 

PARC DU CAP HORN

Parc du Cap Horn
À l’extrême Sud de la Terre de Feu, ce parc national englobe l’archipel Wollaston et les îles Hermite sur 63 000 hectares. Ces îles sont un important refuge pour la faune : les manchots de Magellan et Antarctique qui viennent nidifier, le coscoroba blanc (un grand oiseau), le condor, etc. Quant au mythique cap Horn, il s’agit d’une falaise de 425 m sur l’île Horn, la plus au sud de l’archipel. Le gardien du phare est le seul résident permanent de ces îles. Le Cap Horn est également accessible depuis l’Argentine, lors d’un voyage à Ushuaia. Pour en savoir plus, lire notre dossier spécial Parc du Cap Horn.

Voir notre dossier spécial

 

ANTARCTIQUE

Péninsule Antarctique
La XIIe Région de Magallanes y de la Antártica chilena inclut le territoire revendiqué par le Chili et qui couvre pas moins de 1 250 257 km². Toutes les prétentions territoriales sont néanmoins gelées par le Traité de l’Antarctique stipulant que le continent blanc est “une réserve naturelle, consacrée à la paix et à la science”. Le Chili maintient 10 bases saisonnières et 5 bases permanentes, dont celle du Président Frei sur l’île du Roi-George, vers laquelle il est possible de se rendre en avion de Punta Arenas. C’est la seule à disposer d’un village, Villa Las Estrellas. Pour en savoir plus, lire notre dossier spécial Antarctique.

Voir notre dossier spécial

DÉCOUVREZ LES AUTRES RÉGIONS

EXEMPLES DE CIRCUITS

CRÉEZ VOTRE VOYAGE SUR MESURE

1) Remplissez notre formulaire et l'un de nos conseillers voyages prendra contact avec vous.

2) Grâce à notre connaissance du terrain nous vous proposons des circuits personnalisés et hors des chemins traditionnels.

3) Nous vous accueillons dès votre arrivée sur place.

4) Vous bénéficiez d'un suivi et d'une assistance 7j/7 et 24h/24 durant votre séjour.

error: Contenu est protégé.