Les Selk’nam : peuple de Patagonie et Terre de Feu

Ce peuple occupait toute la Grande île de Terre de Feu, et disparu vers la fin XVIIIe siècle.

Les Selk’nam ou Onas était un peuple indigène qui occupaient toute la grande île de la Terre de Feu.

Les premiers Selk’nam arrivèrent de la Patagonie méridionale et étaient organisés en clans familiaux. Ces clans pouvaient se composer de 40 à plus de 100 personnes, qui avaient donc tous un lien familial entre eux. Leurs territoires étaient bien délimités, mais les hommes prenaient des femmes dans d’autres clans.

Leur culture était très fortement basée sur la peinture corporelle, utilisée notamment pour tous les rites, tel que celui de l’initiation masculine, ou pour les célébrations polythéistes.

Les Selk’nam avaient développés des tenues pour se protéger du froid et de la pluie. Ils utilisaient des peaux d’animaux, notamment de guanaco ou de renard, qui les protégeaient de la tête aux pieds.

Les Onas étaient un peuple de chasseurs utilisant des arcs et des flèches et se nourrissant de guanacos et de renards, mais pratiquant aussi la cueillette.

Lorsque les premiers colons arrivèrent en Terre de Feu, les Onas furent massacrés ; quelques uns survécurent jusqu’au début du XXe siècle, mais ils ont aujourd’hui disparus.