Faune terrestre du Chili

Cerf des Andes, vigogne, puma, tatou, viscache… Description de quelques espèces du Chili.

Alpaca Huacaya (Vicugna pacos)

L’alpaga Huacaya vit en altitude dans les Andes, au nord du Chili. Ce ruminant de la famille des camélidés (avec le lama, le guanaco et la vigogne) est de petite taille (1 m au garrot), et est très apprécié pour la finesse de sa laine. Sa toison courte est frisée, similaire à celle du mouton, se décline en 22 couleurs différentes allant du blanc au noir.

Alpaca Suri (Vicugna pacos)

Très semblable à son cousin, l’alpaca Huacaya, l’alpaca Suri se distingue uniquement par la longueur et la finesse de son pelage. Il ne représente que 5% de la population des alpagas et produit une laine extrêmement résistante, douce et soyeuse, au rendement supérieur.

Guanaco (Lama guanicoe)

Ce camélidé peut se rencontrer dans presque toutes les régions du Chili, aussi bien dans les forêts que dans le désert, sur la côte que dans la cordillère. Les guanacos évoluent en groupes familiaux composé d’un mâle, de plusieurs femelles et des petits. Il participe à l’ecosystème en répartissant, grâce à ses déjections, les graines. Sa chasse est interdite dans tout le Chili et sa population augmente.

Lama, Llama
																	  https://www.chile-excepcion.com/regions-chili/lamas																  
voir nos photos

Lama - Llama (Lama glama)

Le lama est le plus grand des quatre camélidés (avec la vigogne, l’alpaga et le guanaco) présents au Chili. Sa tête est ovale, son poil long et de diverses couleurs allant du blanc au marron. Il est domestiqué depuis longtemps pour sa laine et sa viande qui contient quatre fois plus de protéines que le boeuf, et comme bête de somme. Il est facile de le rencontrer dans les Andes du Nord, notamment vers Machuca, le Salar de Tara ou Socaire.

Vigogne, Vicuña
																	  https://www.chile-excepcion.com/regions-chili/vigognes																  
voir nos photos

Vigogne - Vicuña (Vicugna vicugna)

La vigogne est le plus petit des camélidés d’Amérique du Sud, avec un poids d’environ 40 kg. C’est aussi celui qui a la laine la plus fine, ce qui lui a valu sa quasi extermination au XXe siècle. Aujourd’hui protégées, les vigognes sont environ 200 000 réparties sur les hauts plateaux du Chili, du Pérou, d’Argentine et de Bolivie, entre 3 700 et 5 000m d’altitude. On peut les apercevoir dans le nord du Chili, par exemple dans la Réserve nationale Las Vicuñas. Sa laine est si précieuse que l’on estime la valeur d’une écharpe à 1 200 euros. 

Cerf des Andes - Huemul (Hippocamelus bisulcus)

Ce cerf de la cordillère est aujourd’hui menacé d’extinction et protégé. C’est un mammifère herbivore robuste qui se réfugie dans les forêts des vallées l’hiver, en altitude l’été. De couleur brique l’été et grise l’hiver, il mesure environ 80 cm au garrot pour 100 kg maximum. La femelle met bas un seul petit entre novembre et février. Il est protégé notamment dans la Réserve nationale Ñuble, dans les régions d’Aysén (Parc national Laguna San Rafael) et Magallanes (Parc national Bernardo O’Higgins).

Chien de vertu - Monito del monte (Dromiciops gliroides)

Le monito del monte, ou chumaihuén ou perrito de vertud s’appelle en français chien de vertu. Il s’agit d’un marsupial considéré comme un fossile vivant et qui ne vit qu’en Argentine et au Chili (parcs Nahuelbuta, Chiloé, etc.). Son corps mesure une dizaine de centimètres et sa queue préhensile lui permet de grimper aux arbres et de se nourrir. Le monito del monte hiberne et, l’été, garde ses petits dans sa poche ventrale.

Chinchilla (Chinchilla brevicaudata et Chinchilla lanigera)

On rencontre ces petits rongeurs nocturnes exclusivement dans les Andes, notamment dans la Réserve naturelle Las Chinchillas. Il existe plusieurs espèces de ce genre, dont deux sauvages et une domestique. Les espèces sauvages ont pratiquement été décimées au XIXe siècle, car leur fourrure était très recherchée.

Cobaye de la Puna - Cuy de la Puna (Microcavia niata)

Ce petit rongeur habite sur l’Altiplano, notamment près de Parinacota et Iquique dans le Nord. Il se réfugie dans des cavités souterraines, vit en groupe et se nourrit d’herbes et de feuilles qu’il trouve jusqu’à 4 000 m d’altitude.

Dègue du Chili - Degú (Octodon degus)

Ce petit mammifère rongeur vit dans une zone qui s’étend de la partie centrale du Chili au sud du Pérou. On le trouve surtout sur le versant occidental des Andes, dans les steppes et sur les plateaux, dans un climat semi-aride et parfois jusqu’à 1 200 m d’altitude. La couleur de son corps va du gris au brun, parfois orangé, excepté la partie supérieure qui est plutôt crème.

Kodkod - Guiña (Oncifelis guigna)

Ce petit félin ne vit que dans la forêt valdivienne de Patagonie où il redoute le puma. Son pelage est brun avec des taches noires sur le corps, des bandes noires sur les pattes et la queue. Il ne mesure qu’une soixantaine de centimètres et ne pèse pas plus de 3 kg. Il se nourrit la nuit de petits mammifères et d’oiseaux. Espèce menacée et protégée.

Pudú (Pudu puda)

Le pudú est le plus petit cerf du monde: 42 cm maximum au garrot pour 10 kg. Il est de couleur fauve et ses bois, non ramifiés, ne mesurent pas plus de 10 cm. Timide et plutôt solitaire, le pudú est difficile à apercevoir. Les femelles ne font qu’un petit à la fois, d’à peine 400 g, qui naît entre novembre et février. Cette espèce ne vit qu’en Argentine et au Chili, de la région de Chillán dans le Centre jusqu’à Chiloé en Patagonie.

Puma (Felis concolor)

Félin emblématique des Andes, le puma ne se laisse pas voir facilement. Son corps musclé et puissant mesure jusqu’à 1,90 m, son poids varie de 25 à 55 kg, son poil ras est fauve ou gris jaune, avec des taches foncées pour les petits. Solitaire, chasseur, il n’attaque pas l’homme s’il ne se sent pas menacé. Il est capable de faire des bonds exceptionnels, sans élan, a des griffes très acérées et une mâchoire puissante qui en font un prédateur sans concurrence au Chili. Il vit dans tout le pays, sauf à Chiloé et en Terre de Feu, et du niveau de la mer jusqu’à 5 000 m d’altitude.

Llaca ou comadreja ou marmosa (Thylamys elegans)

Cette espèce d’opossum ne se trouve qu’en Amérique du Sud, jusqu’à 2 500 m d’altitude. La llaca ne mesure qu’une petite vingtaine de centimètres pour un poids d’à peine 30 g. Sa longue queue est préhensile, elle a de grandes oreilles, un museau pointu, un pelage gris et de grands yeux noirs. C’est un animal nocturne, se nourrissant surtout d’insectes et vivant en forêt. On le trouve par exemple dans le Parc national Nahuelbuta.

Renard gris - Zorro gris ou chilla (Pseudalopex griseus)

Ce renard se caractérise par sa petite taille: environ 85 cm du museau au bout de la queue, pour 4 kg. On le trouve de la région de Tarapacá dans le Nord au détroit de Magellan. Le corps est couvert de poil blanc et noir, les pattes sont couleur café clair. Le renard gris se nourrit de petits mammifères, d’oiseaux et de fruits. Il vit en solitaire, sauf en période de reproduction au printemps, et donne naissance à deux à quatre petits par an.

Renard de Magellan - Zorro culpeo (Pseudalopex culpaeus)

Il vit dans les forêts de presque tout le pays, des Andes à la Terre de Feu en passant par la Patagonie. Son dos est gris, le reste de son pelage roux. Il se nourrit de petits mammifères ou oiseaux, s’attaquant parfois aux moutons, ce qui lui a valu d’être chassé et de presque disparaître dans les régions d’élevage.

Tatou - Quirquincho ou peludo (Chaetophractus nationi)

Ce tatou à l’épaisse carapace mesure une cinquantaine de centimètres et vit sur l’Altiplano andin, dans le nord du Chili. Il se sert de ses longues griffes pour trouver sa nourriture: champignons, racines, petits vertébrés, insectes et larves. Il est plutôt nocturne en été pour éviter la chaleur. Comme son cousin le grand tatou velu (chaetophractus villosus), il a des poils entre les bandes de la carapace.

Viscache - Vizcacha (Lagidium viscacia)

Proche du chinchilla, la viscache est un rongeur qui peut mesurer jusqu’à 40 cm, avec de grandes oreilles comme le lapin. Elle vit dans les roches des Andes, notamment dans le désert d’Atacama, et s’alimente d’herbes dures. Sa couleur varie du marron clair au noir. La viscache a été longtemps chassée pour sa fourrure et sa population a considérablement diminué.