Chile Excepción » Chili par régions » Lacs et volcans » Chiloé

Circuit Île de Chiloé, Chili. Information, tourisme.

Géographie, climat, histoire, culture, patrimoine Unesco, musées, monuments, hôtels, transports, environs.

Situation géographique de l'île de Chiloé

Après la Terre de Feu, Chiloé est la plus grande île d’Amérique du Sud, située en Patagonie des lacs, à quelques dizaines de kilomètres de Puerto Montt et à environ 1.000 km de Santiago. La cordillère de la Côte qui longe le littoral chilien s’effrite ici en un groupe de 40 îles formant l’archipel de Chiloé. La grande île, elle, fait 180 km de long, séparée du continent par le canal de Chacao que l’on traverse en moins d’une demi-heure. Sa situation géographique a préservé Chiloé d’une colonisation massive et elle a ainsi conservé un patrimoine culturel particulièrement riche et des paysages totalement vierges.

Climat de l'île de Chiloé

L’île de Chiloé se caractérise par son climat tempéré et pluvieux, surtout sur sa façade Ouest. Même s’il pleut moins en été (janvier-février), l’Ouest de Chiloé ne connaît pas de saison sèche, avec 2.000 mm de précipitations annuelles, une température moyenne annuelle de 8,5°C et de forts vents. Ce climat favorise l’épanouissement de forêts toujours feuillues, dont une partie est classée en Parc national Chiloé. La population est regroupée sur la façade Est de Chiloé, plus clémente, à l’abri des vents du Pacifique et au bord du golfe d’Ancud. Voir notre fiche : Quand partir au Chili.

Histoire de l'île de Chiloé

Si l’on peut se rendre aujourd’hui facilement à l’île de Chiloé, elle est située dans une région, la Patagonie, autrefois complètement isolée et quasiment inaccessible. Pourtant, l’archipel est colonisé par les Espagnols dès 1567 (vingt-six ans après Santiago) et Santiago de Castro fondée cette même année par Martín Ruiz de Gamboa. L’île est alors habitée par les Chilotes, fruit du métissage entre les Chonos, sa population d’origine, et les Huilliches (groupe mapuche de la région Sud), qui avaient imposé leur langue, le mapudungún. Une population sédentaire vivant dans des rucas (maisons) et organisée autour des caciques, près des plages et des bois. On estime que les Chilotes étaient entre 10.000 et 12.000 personnes, environ. Ils cultivaient la pomme de terre, le maïs et le quinoa, ils pêchaient et ramassaient des fruits de mer.

La population d’origine espagnole s’accroît rapidement à Chiloé, se métissant avec les peuples d’origine. Plusieurs rébellions émaillent néanmoins l’histoire de l’île pendant la colonie espagnole, tout le Sud du Chili actuel étant marqué par une résistance mapuche. Après les guerres d’indépendance, l’archipel de Chiloé est devenu chilien et fait aujourd’hui partie de la Xe Région de los Lagos.

Une autre présence a laissé une profonde empreinte dans l’histoire de Chiloé: l’arrivée des missionnaires religieux. Les jésuites s’installent en 1608. Ils fondent l’église catholique la plus australe de la chrétienté sur l’île de Cailín et inculquent la religion dans tous les villages de façon itinérante. Lorsqu’ils sont expulsés en 1767, ce sont les franciscains qui reprennent le flambeau. Ces deux ordres sont à l’origine de la fondation des magnifiques églises en bois aujourd’hui classées au Patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco.

Fêtes et événements: la culture de l'île de Chiloé

bullet Minga: tradition précolombienne, la minga est un travail collectif visant à aider un membre de la communauté. Sa variante typiquement chilote est celle du transfert d’une maison, entière! Le jour J, tout le monde se rassemble et fait glisser la maison en bois préalablement déscellée de ses fondations sur des rondins jusqu’à son nouveau lieu, parfois même par la mer. Un événement peu courant se transformant en grande fête collective.

bullet Fêtes religieuses: la plus importante est celle de Jésus de Nazareth à l’église de Caguach, le 30 août et le 3e dimanche de l’année.

bullet Coutumes: plusieurs fêtes font honneur à la culture et aux coutumes de l’île. Notamment le Festival costumbrista chilote à la mi-février, à Castro: gastronomie, artisanat, musique folklorique, etc.

bullet Artisanat: Chiloé est un haut lieu de l’artisanat au Chili avec une longue tradition de tissage, autrefois en laine de lama, aujourd’hui de mouton, filée à la main. Beaucoup de vannerie aussi, avec des végétaux locaux, et de la taille de pierre cancagua (cheminées, fours, objets divers). Les principaux marchés d’artisanat sont situés à Dalcahue, Ancud, Castro et Achao.

Patrimoine: que voir sur l'île de Chiloé?

bullet Les maisons en bois: l’isolement et l’absence de matériaux ont donné à Chiloé sa caractéristique architecture en bois. On peut aujourd’hui encore admirer quelques-unes de ces maisons construites à la fin du XIXe et au début du XXe siècle. Leurs façades sont couvertes de tuiles en bois, de plusieurs formes, finement travaillées et assemblées. Les toits en pente sont également en bois (au XVIIIe, ils étaient en chaume). Lieux conseillés: Quemchi, Curaco de Vélez, Castro, Chonchi.

 

La Casa Bórquez Andrade (Centenario 160) est peut être la plus ancienne, et reflète les origines rurales de l’architecture traditionnelle chilote en 1900. On peut observer les influences du style néoclassique dans la Casa Alvarez édifiée face à la grande place en 1910 (Pedro Montt 218), la Casa Alvarez Perez de 1910, l’Hotel Huildin (Centenario 102) de 1920, la Casa Lagreze (Centenario 109) et la Casa Oyarzún (Centenario 169) en mauvais état bien que construite plus tard, en 1930. Un retour à l’architecture totalement traditionnelle se voit en 1940 avec la Casa Andrade (Centenario 170) et la Casa Subiabre (Centenario 128). Il est intéressant de noter comment la même année, la Casa Gomez Pinto mêle styles rationaliste et traditionnel chilote (Centenario 205-207).

bullet Les maisons historiques, dites Casas Patrimoniales, de Chonchi :

Les Casas Patrimoniales sont de grandes bâtisses qui pouvaient atteindre 3 étages, construites dans la seconde moitié du XIXe siècle lors de l’apogée du commerce du bois de cyprès dans la région. Elles sont le résultat de l’heureuse combinaison du bois local et de plans tout en volumes et galeries importés d’Europe par les navigateurs.

Malmenées par les séismes et tsunamis de 1960, ainsi que divers incendies, elles ont résisté, notamment grâce à leur localisation sur trois terrasses naturelles à partir du littoral. Elles donnent à l’île son identité architecturale et un projet de restauration a été lancé en 2015 pour mettre en valeur les façades de 15 maisons historiques le long de la Calle Centenario. Le Musée des Traditions de Chonchi, inauguré en 1996, reconstitue l’intérieur typique d’une de ces maisons chilotes.

bullet Les maisons sur pilotis: également en bois, ces palafitos ont été construits à la fin du XIXe siècle à Ancud, Quemchi, Castro et Chonchi surtout, au temps de l’essor de l’exploitation forestière. Ne pas manquer ces pittoresques maisons sur pilotis, qui ont survécu le long du rivage à Castro, peintes de toutes les couleurs.

bullet Le Parc national Chiloé: le climat océanique de l’Ouest de Chiloé est idéal pour la forêt valdivienne, toujours feuillue. L’accès principal au parc national est situé près du village de Cucao, au bord du Pacifique. Le parc (43.000 hect.) remonte ensuite vers le Nord, longeant l’océan, et n’est accessible que par piste, à pied, à cheval ou en bateau. Dans le parc, on trouve notamment de grands olivillos (aextoxicon punctatum), des coigües (nothofagus dombeyi), des arrayanes (famille des myrtacées) couverts de fleurs blanches en été, des alerces (cyprès de Patagonie), des mousses et plantes épiphytes parmi lesquelles le copihue (lapageria rosea), la fleur nationale du Chili. Le parc est habité par le pudú (le plus petit cerf du monde), des marsupiaux comme le monito del monte et la comadreja, des perroquets, notamment le choroy, espèce endémique du Chili et menacée.

bullet Parc national Chiloé, sentier Dunas de Cucao: divers sentiers permettent d’explorer le Parc National de Chiloé. Les plus aisés et aménagés sont sont El Tepual, Tronco de Oro et Lago Huelde qui longe le lac du même nom. Tout aussi balisés, les sentiers A la playa et Las dunas mènent à l’Océan Pacifique, à l’ouest du parc national, d’où l’on profite d’une belle vue souvent embrumée.

bullet Parc national Chiloé, sentier El Tepual: en entrant du côté de Cucao, le sentier El Tepual propose une promenade aménagée sur un deck de bois, ce qui permet de profiter pleinement de l’expérience sans mettre trop les pieds dans la boue. Des panneaux pédagogiques expliquent les origines et évolutions de la flore locale. La forêt humide traversée se compose principalement de tepuals, un arbre endémique qui impressionne par son réseau de racines hors sol.

bullet Monument naturel Islotes de Puñihuil: La Pointe de Puñihuil, aussi dite Monumento Natural Islotes de Puñihuil, est classée depuis 1999 comme une zone naturelle protégée. Située à 28 km d’Ancud, elle comprend trois îlots volcaniques face à la côte de l’Isla Grande de Chiloé. Elle est réputée pour être le seul lieu où les manchots de Humboldt de Magellan se côtoient lors de la période de reproduction (de mi-septembre à fin mars). Site privilégié pour observer les oiseaux, elle abrite aussi des cormorans gris ou des goélands dominicains.  On peut même y observer des lions de mer appelés chungungos. Il est possible de faire le tour des îles en bateau en saison, mais pas de débarquer.

bullet Musées: le musée régional Audelio Borquez Canobra d’Ancud présente une exposition permanente sur l’histoire et la culture chilotes, illustrées par l’imagerie religieuse et l’artisanat (fermé le lundi). Le musée régional de Castro est surtout consacré aux objets et outils en bois typiquement chilotes.

Le plus vivant reste le Centro de Visitantes Ex-Convento de la Inmaculada Concepción situé au 227 de la rue Federico Errázuriz , à l’entrée d’Ancud en venant de Puerto Montt.  On y voit les reconstitutions en miniature des 16 églises inscrites au Patrimoine de l’Humanité par Unesco en 2000. 

L’ancien couvent de l’Immaculée Concepcion d’Ancud (ICA) et la chapelle attenante sont devenus le quartier général de la Fundation des Amis des églises de Chiloé (FAICH). Cette ONG œuvre à la protection, la restauration et la mise en valeur de ce patrimoine architectural unique au monde. Elle fournit donc des données très complètes pour comprendre la construction et la place tenue par ces églises dans la culture chilote. Il est passionnant de jeter un œil aux ateliers des charpentiers qui restaurent les églises de Chiloé, avant une pause au café ou à la boutique de souvenirs.

Les églises de Chiloé classées au Patrimoine mondial de l'humanité

Les églises de Chiloé ont été intégralement construites en bois, fait rare et que l’on ne trouve conservé ailleurs qu’aux Etats-Unis, en Allemagne et dans les pays scandinaves. 60 églises de l’archipel correspondent à l’école chilote d’architecture religieuse en bois, dont 16 (les plus représentatives) sont classées monuments nationaux et Patrimoine de l’humanité, sur les communes de Castro, Chonchi, Dalcahue, Puqueldón, Quemchi et Quinchao. Pour l’Unesco, ce sont « des exemples exceptionnels de fusion réussie des traditions culturelles européennes et indigènes ».

Ces églises disposent toutes d’un portail couvert, en arcades, avec une porte centrale conduisant à la nef principale et à la tour, et souvent deux portes latérales. Les églises chilotes n’ont qu’une tour, accueillant la croix et les cloches mais qui servait aussi de point d’orientation aux bateaux. Ces églises sont en effet généralement situées près de la côte Est et sur les petites îles de l’archipel.

Les autres églises classées sont celles de Nercón et sa robuste structure, celle de Vilupulli et sa tour élancée de 22 m, celle de San Juan bien visible depuis la mer, celle d’Aldachildo au bord du canal Lemuy, celle de Dalcahue couverte de belles tuiles en cyprès de Patagonie (alerce), celle d’Ichuac avec son horloge peinte sur le portail, celle de Caguach accueillant la fête religieuse la plus importante de Jésus de Nazareth (le 30 août et le3e dimanche de janvier), celle de Detif, la plus simple, celle de Colo, à l’intérieur des terres, et celle de Chelín, dont la très belle architecture a été récemment restaurée. La plus ancienne est celle d’Achao, sur l’île de Quinchao: sa nef date de 1740, même si sa tour a été refaite à la fin du XIXe siècle. Influencée par le gothique, elle a un exceptionnel retable en bois d’un missionnaire franciscain.

Hôtels : où loger sur l'île de Chiloé et dans les environs?

bullet Los Domos: un établissement original avec des dômes individuels au bord d’une lagune et près de l’océan Pacifique, à l’entrée du parc national.
bullet Hôtel Palafito 1326: un petit hôtel boutique à l’architecture locale des maisons sur pilotis, situé dans la ville de Castro.
bullet Hôtel Arrebol: un bel hôtel boutique situé à Puerto Varas, à 80 km de l’île.

Gastronomie: que manger sur l'île de Chiloé?

bullet Curanto: le plat emblématique de Chiloé. Un mélange de fruits de mer, de viandes et de légumes cuit lentement sur des pierres chaudes posées dans un trou dans la terre et couvert de feuilles de nalca (une plante ornementale à feuilles géantes). La version simplifiée en cocotte s’appelle le pulmay.

bullet Poissons et fruits de mer: Chiloé est une île de pêcheurs dont les produits constituent la base de l’alimentation. Congre, saumon, poisson-scie, huîtres, crabe… sont au menu.

bullet Pommes de terre: très présente dans l’alimentation populaire, la pomme de terre est accommodée de façon typiquement chilote dans le chapalele, mélange de purée et de farine formant de petits pains, ou le milcao, mélange de pomme de terre écrasée avec du beurre et des rillons (couenne de porc frite).

Transports: comment se rendre sur l'île de Chiloé?

bullet Bateau: un ferry relie très fréquemment (toutes les 20 min environ de jour) et 24h/24 le continent à la grande île de Chiloé. Le port de Pargua est situé à 60 km au Sud de Puerto Montt et celui de Chacao au Nord-Est de l’île. Les véhicules de tourisme embarquent sans démarche particulière pour une traversée qui prend une demi-heure.

bullet Avion: pas de vol régulier pour Chiloé, seulement des vols privés et des aérodromes. L’aéroport le plus proche est celui de Puerto Montt, sur le continent.

Dans les environs de l'île de Chiloé

bullet Puerto Montt: la capitale de la Région des lacs n’est qu’à 50 km de l’île de Chiloé. Elle dispose d’un aéroport et d’un port important pour les marchandises comme pour les croisières vers la Patagonie australe.

bullet Puerto Varas: à quelques kilomètres de Puerto Montt et au bord du lac Llanquihue, Puerto Varas est une jolie petite ville, agréable étape sur la route des lacs et volcans.

Circuits d'exception

Chile Excepción propose plusieurs circuits faisant étape sur l’île de Chiloé:

bullet Circuit région des lacs et volcans: 13 jours en autotour dans cette région de Patagonie, avec 2 jours de découverte des paysages et du patrimoine de Chiloé.

bullet Voyage dans la région des lacs & volcans: 13 jours avec chauffeur-guide avec deux sites classés au Patrimoine mondial de l’humanité au programme: Valparaiso et l’île de Chiloé.