Les arbres

Arbre de soie, cyprès de Patagonie, hêtre blanc… Description de quelques espèces du Chili.

Pimiento ou Gualeguay (Schinus molle, Anacardiaceae)

Cet arbre, qui peut atteindre 15 m de hauteur et un diamètre de plus de 2 m, a des feuilles qui ressemblent à celles de l’eucalyptus. Toutes les parties sont utilisées en médecine traditionnelle. Ses petits fruits piquants relèvent les plats et, frottés sur la peau, éloignent les moustiques. Autrefois, sa résine servait pour embaumer les souverains incas. On le rencontre dans le Nord du pays, notamment dans la région d’Arica et Parinacota.

Araucaria
																	  https://www.chile-excepcion.com/regions-chili/araucaria																  
voir nos photos

Araucaria Angustifolia, Araucariaceae

L’araucaria est une variété de conifères appartenant à la branche des Araucariaceae, originaires de la cordillère des Andes. L’araucaria est considéré comme l’arbre national au Chili, qui peuple les territoires du peuple mapuche et peut atteindre 2 000 mètres d’altitude. On peut donc le trouver dans les régions du Biobío, de l’Araucania au Chili, notamment dans le parc national Villarrica ou encore dans la région de Neuquén en Argentine. Son bois, dont on a retrouvé des formes fossiles, est d’excellente qualité.

 

Flamboyant bleu ou Jacaranda (Jacaranda mimosifolia, Bignoniaceae)

Présent sur tous les continents. Sa floraison bleu lavande est tellement spectaculaire et magnifique que nombre de villes d’Amérique du Sud l’ont choisi pour border rues et avenues, comme Buenos Aires, Montevideo, Santiago ou Valparaiso.

Cyprès de Patagonie ou Alerce (Fitzroya cupressoides, Cupressaceae)

Il appartient à la même famille que le séquoia. Cet arbre gigantesque, au bois d’excellente qualité qui lui vaut d’avoir presque disparu (le Parc National Los Alerces en Patagonie argentine a été créé pour le sauver de l’extinction), fait partie de la forêt pluviale. Il peut vivre jusqu’à plus de 3500 ans.

Algarrobo blanco (Prosopis chilensis, Mimosaceae)

Comme son cousin le tamarugo auquel il ressemble, cet arbre est typique des régions arides, dans lesquelles on le plante pour fixer les sols. Mais c’est une espèce invasive qui, introduite en Afrique par exemple, a colonisé peu à peu une partie des plaines. On se sert de son bois pour faire du charbon.

Arbre de soie ou Árbol de la seda (Albizia julibrissin, Mimosaceae)

Petit arbre cosmopolite, au port étalé. Feuilles délicatement découpées, fleurs odorantes en forme de plumes roses très décoratives, qui donnent à l’automne de longues gousses aplaties.

Tamarugo (Prosopis tamarugo, Mimosaceae)

Petit arbre typique des régions arides du Nord du Chili, on le trouve essentiellement dans la pampa del Tamarugal, où seule la rosée lui fournit l’eau dont il a besoin. Floraison jaune plumeuse et fines feuilles alternes lui donnent un aspect vaporeux.

Myrte ou Luma (Amomyrtus luma, Myrtaceae)

Arbre pouvant atteindre 25 m de haut. Ses fleurs ressemblent à l’aubépine, ses fruits, comestibles, se mangent en confiture, et son bois, dur comme le fer, est excellent pour le chauffage.

Hêtre blanc ou Lenga (Nothofagus pumilio, Nothofagaceae)

Suivant l’altitude à laquelle il pousse (jusqu’à 1700 m), il peut avoir la taille d’un arbuste ou mesurer plus de trente mètres de haut. Sa feuille, petite, ovale et dentelée, ressemble à celle du hêtre. En automne, leurs feuilles caduques vertes prennent une coloration rouge, mêlée d’orangé et jaune. Son aire de répartition se limite aux Andes patagonnes.

Faux hêtre ou Ñire (Nothofagus antarctica, Nothofagaceae)

Le groupe Nothofagus est une famille d’arbres des régions humides tropicales et tempérées de l’hémisphère Sud. Les Nothofagus antarctica s’adaptent aux zones dont les températures sont plus basses. Ils sont adaptés à la Patagonie australe chilienne et argentine jusqu’à la Terre de Feu. Ils différent des Nothofagus pumilio par leur écorce plus foncée, d’une couleur brune ou grise.

Noisetier chilien Avellano (Gevuina avellana, Proteaceae)

Arbre des Andes patagoniennes, atteignant une vingtaine de mètres de hauteur. Les longues hampes de fleurs crème donnent des fruits rouges, comestibles, ressemblant à la noisette (d’où son nom).

Arrayanes (luma apiculata)

L’arrayan fait partie des arbres perennifolié de la famille des myrtacées. Il prend racine sur les terres chiliennes et argentines, dans les régions des lacs. Les colons espagnols le surnommèrent arrayán à cause de ses similarités avec l’arrayán européen. Ses fruits sont très appréciés au Chili et ses fleurs servent à produire du miel. Les mapuches utilisaient ces fleurs comme plante médicinale.