Croisière en Antarctique : températures, saisons et climat.

Les études sur le climat en Antarctique sont relativement récentes. Elles datent de la première année géophysique internationale en 1957-1958. De nos jours, les recherches météorologiques constituent la part la plus importante et parfois la part exclusive des recherches scientifiques.

Températures en Antarctique

Les principaux facteurs qui influent sur le climat de l’Antarctique sont les eaux de l’océan Austral, les variations saisonnières des glaces, la couche de glace qui recouvre le continent, son altitude et sa latitude.

Il s’agit du continent le plus froid sur Terre. Au plus froid de l’hiver, les températures chutent de -40ºC à -70ºC, avec un record enregistré à -89,2 ºC en 1983. En février, le mois le plus chaud de l’année, les températures oscillent entre -15ºC et -45ºC (entre +5ºC et +15ºC près des côtes). C’est pour cette raison que les voyages en Antarctique se réalisent entre novembre et début mars.

C’est aussi le continent le plus venteux, car en plus de la circulation des grands courants aériens, le continent possède ses propres vents. L’explorateur australien Douglas Mawson, établi à Cap Denison sur la côte orientale antarctique en 1912, enregistra, deux années durant, des vents balayant la région à une vitesse comprise entre 72 et 240 km/h.

L’Antarctique est également le continent le plus sec, aussi paradoxal que cela puisse paraître. En effet, la couche de glace qui recouvre le continent est le résultat d’une accumulation de plusieurs millions d’années. Le continent reçoit environ 15 cm de précipitations par an, soit seulement un peu plus que le désert du Sahara.

Certains phénomènes atmosphériques sont intéressants à mentionner :

Le continent blanc Les mirages, causés par la réflexion du soleil sur les couches d’air chaud et d’air froid, sont assez communs sur ce continent.
Antarctique La formation de halos est engendrée par la réflexion, ou la réfraction, du Soleil ou de la Lune sur des gouttelettes d’eau ou de glace suspendues dans l’air. On croit alors distinguer trois soleils ou trois lunes à l’horizon.
aurore boreale L’incroyable et captivante aurore australe est un champ lumineux complexe résultant du champ magnétique terrestre exercé aux pôles.

Réchauffement climatique en Antarctique

Depuis quelques années, on constate la fonte accélérée des pôles et en particulier celle de la banquise.

Lors du processus hivernal de la formation de la banquise, la superficie totale recouverte de glace augmente considérablement. L’étendue glacière ainsi obtenue joue un rôle important : elle réfléchit les rayons du soleil et les renvoie dans l’espace contribuant ainsi à réguler la température sur Terre. Ces dernières décennies, la fonte est amplifiée du fait de la libération de gaz à effet de serre. Cette fonte accélérée des glaces en Antarctique entraîne donc le déversement d’une quantité inhabituelle d’eau douce dans l’océan Austral dont la température et la salinité se trouvent modifiées.
Beaucoup de scientifiques considèrent que les activités humaines modifient significativement la température de la Terre et que, sauf changement drastique dans nos modes de vie, le réchauffement climatique est irréversible.

Les prévisions restent larges pour le moment, mais le réchauffement climatique est une réalité et les couches de glace du Groenland et l’Antarctique sont d’ores et déjà affectées.