Voyage Nord du Chili : Arica à Copiapo via San Pedro de Atacama – 8

Circuit au Chili : salar de Surire, Colchane, Santa Laura et Humberstone, Salar d’Atacama, vallée de la Lune et de la Mort, vallée de Catarpe, lacs Miscanti et Miñiques, geysers du Tatio, Laguna Verde, Laguna del Negro Francisco, Copiapó, Valparaíso.

JOUR 1 : VOL INTERNATIONAL / ARRIVÉE À SANTIAGO

Descriptif: L’un de nos guides vous accueille à votre arrivée à l’aéroport de Santiago et vous conduit à votre hôtel. Après votre déjeuner et à l’heure convenue avec lui, vous entamez une découverte en voiture et à pied des lieux les plus intéressants de la capitale chilienne: centre historique et civique, place d’Armes, cathédrale métropolitaine, palais de la Real Audencia, Casa Colorada, basilique de la Merced, Palais de la Moneda, actuel siège du gouvernement, Eglise San Francisco, théâtre et bibliothèque municipale. Nous vous proposons de monter successivement sur le Cerro Santa Lucía, colline de 629 mètres qui surplombe le quartier historique, puis sur le Cerro San Cristobal. Avec ses 880 mètres (320 m plus haut que la place d’Armes) et son parc de 712 hectares, le Cerro San Cristóbal offre une splendide vue sur la ville et la cordillère des Andes.
Durée: 30 à 45 minutes de route entre l’aéroport et votre hôtel, selon la circulation.
Déjeuner: libre. Nous vous suggérons le restaurant Confitería Torres, ou encore le café del Opera, tous deux situés dans le centre.
Dîner: libre. Nous vous suggérons le restaurant El Mesón Nerudiano, quartier de Bella Vista, à moins que vous ne préfériez le restaurant Pasta e Vino de votre hôtel.
Nuit: Hôtel Boutique The Aubrey.

JOUR 2 : SANTIAGO / ARICA - "Balade dans la ville"

Descriptif: À l’heure convenue, votre chauffeur passe vous chercher à l’hôtel pour vous conduire à l’aéroport de Santiago. Arrivés à l’aéroport d’Arica, votre chauffeur guide vous accueille et vous conduit à votre hôtel. Après installation, votre guide repasse à l’heure souhaitée pour une découverte de la ville d’Arica, au bord de l’océan Pacifique. L’intérêt principal se situe autour de l’ancienne gare de la ligne ferroviaire, les bureaux de la douane et la cathédrale de San Marcos, tous deux construits par les ateliers Eiffel à la fin du XIXe siècle. Vous pouvez monter ensuite sur le Morro, rocher qui depuis ses 130 m de hauteur domine toute la cité. Les rues piétonnes 21 de Mayo, Thompson et Bolognesi vous font découvrir la vie commerçante. À voir enfin le Museo del Mar, 315 pasaje peatonal Sangra, ouvert en semaine de 11h à 14h et de 16h à 20h.
Distance: 40 à 50 minutes du centre de Santiago à l’aéroport. Et 13 km de l’aéroport d’Arica au centre-ville.
Déjeuner: libre. Nous vous suggérons le restaurant Kiru situé au centre, au pied du Morro (colline dominante).
Dîner: libre. Nous vous recommandons le restaurant Maracuya voisin de votre hôtel, si vous voulez déguster des poissons et fruits de mer.
Nuit: Hôtel Panamericana Arica.

JOUR 3 : ARICA / POCONCHILE / PUKARA DE COPAQUILLA / SOCORAMA / ZAPAHUIRA / PUTRE - "Vers l'Altiplano"

Descriptif: Vous faites route vers l’Altiplano avec comme objectif une ascension progressive, des arrêts et promenades pour vous acclimater à l’altitude. Vous empruntez la vallée agricole d’Azapa, où l’on peut observer sur le flan des Cerros Sombrero et Sagrado des géoglyphes d’influence incaïque et préincaïque, ces derniers de la période tiwanaku. Après un arrêt au musée archéologique San Miguel de Azapa, vous rejoignez la vallée de Lluta via le petit village de Poconchile (541 m), dont la petite église de San Gerónimo fut construite en l’an 1605. Il s’agit de l’une des plus anciennes du pays. Vous apercevez les rails de l’ancienne liaison Arica – La Paz en Bolivie.
Un peu plus en altitude apparaissent les premiers cactus candélabres, dont certains peuvent atteindre 4 mètres de hauteur et qui vivent de 80 à 120 ans. Toujours plus haut, les ruines du Pukara de Copaquilla (3.093 m), une ancienne forteresse qui date du XIIe siècle située sur un pignon rocheux. Pour vous acclimater à l’altitude nous vous proposons un petit détour par le village aux toits d’adobe de Socorama (3.093 m). On y cultive l’origan en terrasses. Vous arrivez à Putre (3.561 m), entrée de la réserve de biosphère et Parc National Lauca (Unesco), votre base pour les deux prochaines nuits. Des portiques en pierres taillées rappellent l’importance qu’eut ce village pour les Espagnols durant l’apogée de la mine d’argent de Potosi en Bolivie.
Distance: 143 km, soit 110 km d’Arica à Zapahuira, puis 43 km jusqu’à Putre avec le détour par Socorama.
Déjeuner: libre. Nous vous recommandons le restaurant du croisement de Zapahuira (3.364 m).
Dîner: libre. Nous vous suggérons le restaurant Kuchumarka, voisin de votre hôtel.
Nuit: Hôtel Terrace Lodge.

JOUR 4 : PUTRE / PARC NATIONAL LAUCA / LAC CHUNGARÁ / PARINACOTA / COTACOTANI / PUTRE - "Nature à l'état pur"

Descriptif: Départ en excursion dans le Parc national Lauca. Nous vous recommandons une promenade à pied au secteur de Las Cuevas pour vous acclimater. Après un passage devant le bureau de police (4.572 m), puis au Paso de Chungará (point le plus élevé de la route: 4.665 m), nous vous suggérons d’aller au plus loin, c’est-à-dire jusqu’au poste frontière de Tambo Quemado, pour revenir ensuite sur vos pas en profitant des paysages avec le soleil dans le dos. De nombreux arrêts et petites balades vous permettent de découvrir la flore et la faune de l’Altiplano andin, d’admirer non seulement le lac Chungará de couleur vert émeraude, ses rives blanchies par le sel, les verts et rouges des bofedales (sortes de marais) où vivent 130 espèces d’oiseaux, mais aussi les hauts sommets l’entourant, les volcans Parinacota et Pomerape (Nevados de Payachata – « deux frères » en langue aymara), le volcan actif de Guallatire dont on aperçoit les fumerolles. Avec de la chance vous observez les trois sortes de flamants: le flamant des Andes, le flamant du Chili et le flamant de James. Les environs du village de Parinacota (église XVIIe) et des lagunes de Cotacotani permettent d’observer une faune abondante dans un paysage surréel aux couleurs intenses: lamas, alpagas, vigognes et guanacos, viscaches, renards, perdrix de l’Altiplano, ouettes des Andes, cormorans à aigrettes (yeco), foulques géantes, canards à queue pointue, ouettes des Andes, canards d’eau douce, sarcelles mouchetées de la Puna, et bien d’autres encore. La journée peut se terminer par un bain aux thermes de Jurasi à 10 km de Putre: deux piscines en plein air, avec des températures de 50º à 53º.
Distance: compter 130 km aller-retour, sans le détour par les thermes de Jurasi.
Déjeuner: pique-nique emporté par votre guide, boissons non alcoolisées incluses.
Dîner: libre. Nous vous suggérons à nouveau le Kuchumarka.
Nuit: Hôtel Terrace Lodge.

JOUR 5 : RÉSERVE LAS VICUÑAS / GUALLATIRE / SALAR DE SURIRE / PARC ISLUGA / COLCHANE - "À l'ombre des volcans"

Descriptif: Votre voyage se poursuit en traversant successivement la Réserve nationale Las Vicuñas puis le Parc national Volcán Isluga. En remontant depuis Putre, vous bifurquez à droite au km 21 sur la piste A21 peu après Las Cuevas. Vous traversez le village de Guallatire (4.276 m) au pied du volcan du même nom. Une jolie petite église du XVIIe siècle retrouve ses fidèles lors de la Saint-Jean, en juin, et de l’Immaculée Conception, en décembre. Vous atteignez le Salar de Surire (4.245 m), du nom de la petite autruche nandou, ou « suri » en langue aymara. Les paysages d’étendues salées, de lacs dominés par les volcans ne laissent pas insensibles les photographes! C’est un véritable sanctuaire pour les oiseaux comme l’avocette des Andes, l’ibis Punas, l’oie des Andes, le canard à crêtes… Bains possibles aux thermes de Polloquere qui se trouvent à la périphérie Sud-Est du Salar de Surire, grande piscine d’eau chaude dont la température varie de 40 à 66°C selon les endroits. Vous passez ensuite par le Parc national Volcan Isluga. En chemin, vous traversez des cultures de quinoa, une céréale typique des Andes, et de petits villages de bergers comme Villacoyo, Taipicollo, Enquelga (3.850 m), 90 maisons en pierre en bordure d’un grand bofedal, Isluga où se situe une des plus jolies églises (3.980 m). Vous arrivez enfin à Colchane (3.730 m), l’étape du jour.
Distance: 272 km. 142 km soit 4h de Putre à Surire, sans le détour de Polloquere. 130 km soit 4h de Surire à Colchane.
Déjeuner: pique-nique emporté par votre guide, boissons non alcoolisées incluses.
Dîner: libre. Restaurant disponible à l’hôtel.
Nuit: Hôtel Isluga.

JOUR 6 : COLCHANE / LA TIRANA / PICA / PAMPA DEL TAMARUGAL / HUMBERSTONE / IQUIQUE - "Fraîcheur des oasis"

Descriptif: Vous retrouvez la route goudronnée et redescendez en direction de l’océan. Après un court passage sur la Panamericana, vous bifurquez vers les oasis de Matilla et Pica. Arrêt au village de La Tirana dont la belle église accueille les fêtes de la Vierge du 12 au 18 juillet (230.000 pèlerins), mélange de rites folkloriques, andins et catholiques. Vous trouverez à Pica (1.330 m) la fraîcheur des eaux d’une grande piscine naturelle au creux de rochers (ouverture de 8h à 21h) et des jus de fruits pressés pour vous. Nous vous recommandons de goûter aussi aux biscuits alfajores au miel de fruits. L’essor du salpêtre à partir de la moitié XIXe siècle transforma l’oasis. La vigne fut abandonnée au profit de plantations d’agrumes, de manguiers et de goyaviers. À Matilla (1.165 m), outre la très belle vue sur la Pampa del Tamarugal, vous y découvrez une belle église construite sur les ruines de celles détruites en 1887.
Vous croisez à nouveau la Panamericana pour aller admirer les Pintados, environ 400 géoglyphes répartis le long de l’ancienne piste des caravanes. Vous ne pouvez arriver à Iquique sans visiter l’ancienne usine de salpêtre (nitrate de potassium ou « salitre », en espagnol) de Santa Laura avec son village d’Humberstone (Unesco), espacés l’une de l’autre de 4 km. Vous quittez la pampa du désert d’Atacama pour descendre sur la bande côtière. D’immenses dunes de sable annoncent votre arrivée à Iquique, ville balnéaire avec les plages de Cavancha et Brava, mais aussi ville portuaire et zone franche.
Distance: 407 km. 165 km soit 2h30 de Colchane à Huara, 102 km soit 1h30 Huara à Pica. 39 km de Pica à Los Pintados et 101 km pour rejoindre Iquique via Santa Laura et Humberstone.
Déjeuner: libre. Nous vous recommandons le Paraiso à Pozo Almonte ou l’un des restaurants de Pica.
Note: le Mirador la Cantera situé à 3 km de Pica via l’avenue Presidente Ibáñez (route du Salar de Huasco) permet une vue panoramique de toute l’oasis.
Dîner: libre. Après cette longue journée de route, le restaurant de l’hôtel avec vue sur le port vous tentera sans doute.
Nuit: Hôtel Arturo Prat.

JOUR 7 : IQUIQUE - "De patrimoine en plages"

Descriptif: C’est une journée de repos et de découverte à pied avec votre guide que nous vous proposons à Iquique. Le centre colonial a été merveilleusement bien restauré et mis en valeur avec en particulier la rue piétonne Baquedano, les maisons de style géorgien, le théâtre municipal, la tour de l’horloge… Si vous faites un tour au vieux port, vous y apercevrez peut-être quelques lions de mer installés sur les pontons. C’est en partie grâce à l‘époque glorieuse de l’exportation du salpêtre, entre 1880 et 1920, qu’Iquique se construisit un capital architectural. Aujourd’hui, Iquique est un port de pêche et le premier port mondial en exportation de farine de poisson. Les plages de Cavanche et Brava vous attireront peut-être quelques heures, à moins que vous ne préfériez déambuler dans le plus grand centre commercial d’Amérique latine, appelé Zofri. Il s’agit d’une zone franche, dont la partie vente au détail est composée de 400 échoppes.
Déjeuner: libre. Nous vous suggérons le restaurant Boulevard, sur Baquenado 790.
Dîner: libre. Vous serez comblé au restaurant Wagon (rue Thomson, près de la place Arturo Prat) avec une Paella Marina Chucumata.
Nuit: Hôtel Arturo Prat.

JOUR 8 : IQUIQUE / ROUTE CÔTIÈRE / TOCOPILLA / SAN PEDRO DE ATACAMA - "Ingénieux système"

Descriptif: Pour rejoindre San Pedro de Atacama, nous vous proposons d’emprunter la route côtière n°1. Celle-ci est en réalité un désert qui peut faire penser aux routes côtières de Namibie. Elle vous transporte dans une ambiance fort différente des déserts de l’intérieur: le courant marin de Humboldt possède une haute concentration d’oxygène qui, unie à la radiation solaire, permet une intense vie marine et aviaire, mais aussi celle de mammifères avec des colonies de lions de mer et de loutres marines. Les matinées sont souvent envahies par une sorte de brouillard épais appelé camanchaca. Dans cette région parmi les plus arides du monde, les scientifiques ont réussi à collecter de l’eau grâce à de grands filets de polypropylène tendus entre des poteaux qui retiennent et capturent les gouttes d’eau. Les villages de pêcheurs que vous traversez vivent grâce à ce système. Vous longez une infinité de plages, faites étape à Puerto Patillos, San Marcos, Guanillos pour finalement quitter la côte à hauteur de Tocopilla. La route est ensuite moins sinueuse et s’élève tranquillement en altitude. San Pedro de Atacama est situé sur un des hauts plateaux du désert d’Atacama à 2.438 m. Les premiers habitants nomades et éleveurs de guanacos sont arrivés dans la région il y a environ 11.000 ans, puis ils se sont sédentarisés grâce à l’agriculture. Des villages furent fondés, dont certains sur des buttes stratégiques avec fortifications: les Pucarás (ou Pukara). Vers 1450, la civilisation inca étend sa domination dans la région et impose sa culture. Un siècle plus tard, les Espagnols Diego de Almagro et Francisco Aguirre combattent les Incas. Pedro de Valdivia complète la conquête en 1540 et commence à faire de San Pedro un village colonial. Aujourd’hui, le tourisme, le travail de la terre et l’extraction de sel et de lithium sont les activités principales de la région de San Pedro de Atacama. Vous découvrez une bourgade pittoresque qui a conservé ses traditionnelles maisons en adobe, l’église coloniale San Pedro, le musée fondé par le prêtre belge Gustave Le Paige qui montre l’histoire de la région avec entre autres beaucoup d’articles ethnographiques, mais aussi sur la faune et la flore de l’Altiplano, enfin les ruelles parsemées de boutiques, de bars et restaurants.
Note: beaux points de vue à Puerto Patache, Cuesta Pabellón de Pica et à la Caleta Paquica.
Distance: 486 km. 233 km soit 5h d’Iquique à Tocopilla et 253 km soit 4h jusqu’à San Pedro de Atacama via Calama.
Déjeuner: libre. Restaurant de mer sur la route.
Dîner: libre. Possibilité à l’hôtel même ou au restaurant Blanco à San Pedro de Atacama.
Nuit: Hôtel Altiplánico Atacama.

JOUR 9 : TOCONAO / QUEBRADA DE JEREZ / LAGUNA CHAXA / LAGUNA CEJAR / SAN PEDRO - "Bains salés"

Descriptif: Nous vous proposons une première journée d’excursion en moyenne altitude pour vous permettre un acclimatement progressif. À l’heure convenue la veille avec votre guide, vous démarrez en direction de Toconao, situé 2.475 m, beau point de vue sur l’ensemble du Salar d’Atacama, oasis et village construit en pierre blanche volcanique, la liparite. C’est aussi un bon endroit pour y rencontrer des lamas avec en fond de tableau le volcan Licancabur. À proximité vous faites une petite marche dans la faille de Jerez, dont la végétation contraste avec l’aridité du désert. Vous y apercevez de nombreux oiseaux, mais aussi des hiéroglyphes datant de la préhistoire. Vous redescendez au Salar jusqu’à la lagune Chaxa (2.300 m), où vous pouvez apercevoir trois sortes de flamants roses avec plus de chance entre décembre et mars, mais aussi le pluvier, le bécasseau de Baird et la ouette des Andes. Après un déjeuner à San Pedro, détente à votre hôtel. À l’heure convenue, vous vous dirigez vers les lagunes de Cejar où vous pourrez vous baigner dans les eaux salées (40% de concentration de sel). Juste à côté, se trouve une deuxième lagune aux bordures en formation de sel dur, lieu paradisiaque en attendant la lumière du coucher de soleil sur les volcans Licancabur et Lascar. Située non loin de là, la lagune Tebinquiche est une belle alternative.
Distances: 38 km de route goudronnée jusqu’à Toconao, puis 22 de piste jusqu’à Chaxa. Cejar est à 28 km de San Pedro dont 12 km sur une piste en sable. La lagune Tebinquiche est à 10 km au-delà des lagunes Cejar.
Déjeuner: libre. Nous vous conseillons le bar Solinti, à San Pedro de Atacama.
Dîner: libre. Nous vous suggérons le restaurant Adobe, à San Pedro de Atacama.
Nuit: Hôtel Altiplánico Atacama.

JOUR 10 : VALLÉE DE LA LUNE / RUINES DE QUITOR / VALLÉE DE CATARPE / SAN PEDRO - "Spectacles en toutes dimensions"

Descriptif: Si possible de bonne heure afin de profiter des belles lumières du matin, départ vers la cordillère de Sel. Avant votre entrée dans la zone protégée, petite marche dans la faille de Kari où l’on peut écouter les craquements du sel. Vous apercevez dans la vallée de la Lune toutes sortes de formations géologiques dont certaines font penser à une queue de crocodile. La Duna Mayor, grande dune de sable gris, est l’occasion de monter en 30 minutes jusqu’à un promontoire rocheux pour jouir d’une vue à 360º sur la vallée de la Lune, le Salar d’Atacama et les volcans. La piste vous emmène ensuite successivement dans l’amphithéâtre, les 3 Marias et la Mine de sel. Après le déjeuner et un moment de détente, vous repartez en excursion, longez le río San Pedro jusqu’au Pukara de Quitor. Cette ancienne forteresse préincaïque fut élevée à flanc de colline, afin de la préserver des nombreuses attaques dont souffrait l’oasis. Défendue par 1.000 indiens yanaconas, elle fut prise d’assaut en 1540 par Pedro de Valdivia et ses 30 soldats espagnols. Nous vous recommandons de monter jusqu’au mirador de Quitor (en haut de la colline faisant face aux ruines) pour apprécier l’incomparable vue sur la vallée de la Mort, la vallée de Catarpe et sur la zone agricole de la communauté de Quitor. Pour finir la journée en beauté, votre guide vous emmène dans la vallée de Catarpe. Après une petite incursion à pied dans la gorge du Diable, il vous emmène ensuite faire une deuxième promenade au-dessus de l’ancien tunnel. Depuis l’un des promontoires de cette longue crête, vous admirez le soleil couchant sur la cordillère de Sel et tous les volcans de la région. Le spectacle est inoubliable lorsque tout se teinte d’orange et de rouge aux derniers rayons du soleil couchant.
Distance: 12 km de San Pedro à la vallée de la Lune. 3 km de San Pedro à la Pucara de Quitor. 15 km aller-retour en voiture pour l’excursion dans la vallée de Catarpe.
Déjeuner: libre. Nous vous suggérons le café Tierra à San Pedro de Atacama.
Dîner: libre. Nous vous conseillons le restaurant La Estaka, à San Pedro de Atacama.
Nuit: Hôtel Altiplánico Atacama.

JOUR 11 : LAGUNES DE CAPUR, TUYAJTO, MISCANTI ET MIÑIQUES / SOCAIRE / SAN PEDRO - "Couleurs flamboyantes"

Descriptif: L’excursion de cette journée se passe davantage en haute altitude avec comme objectif quatre lagunes aux couleurs et aux paysages distincts. Nous vous proposons d’aller voir en premier lieu les plus éloignées, les lagunes Capur et Tuyajto aux couleurs minérales inouïes (4.050 m). La clarté de l’atmosphère, les couleurs surréelles du Salar de Talar et des pentes volcaniques environnantes ne cessent de vous étonner. En rebroussant chemin, un petit détour est nécessaire pour se rendre aux lagunes Miscanti et Miñiques (4.200 m) entourées de deux volcans du même nom. La palette des couleurs y est saisissante, entre l’azur intense du ciel, l’herbe jaune, les roches rouges et noires, la neige des volcans et les lagunes qui, par l’effet du vent, passent du blanc au turquoise (en général en fin de matinée). Pause au village de Socaire (3.218 m), connu pour ses irrigations en terrasses et sa petite église au clocher en pierre de taille. Durant cette journée vous aurez certainement l’occasion de pouvoir observer des vigognes, viscache ou encore des nandous.
Option tour astronomique: Après le coucher du soleil, participation au tour astronomique à 6 km de San Pedro. Il s’agit d’une conférence avec observation des étoiles à l’aide de télescopes, de 21h à 23h d’octobre à mars et de 19h à 22h d’avril à septembre.
Distance: 154 km de San Pedro à Tuyajto. Les 80 premiers km jusqu’à Socaire sont goudronnés, le reste est en piste. Miscanti et Miñiques se trouvent sur le chemin du retour 25 km avant Socaire.
Déjeuner: en restaurant de cuisine régionale à Socaire.
Dîner: libre. Nous vous suggérons le restaurant La Kunna, à San Pedro de Atacama.
Nuit: Hôtel Altiplánico Atacama.

JOUR 12 : GUATIN / MACHUCA / GEYSERS DU TATIO / THERMES DE PURITAMA - "L'eau qui jaillit du désert"

Descriptif: Après le petit-déjeuner, vous vous échappez de l’hôtel pour partir en exploration aux geysers del Tatio (4.321 m). Nous vous proposons pour cela d’emprunter la piste du village de Machuca pour l’aller (bifurcation à Guatin) et celle qui longe la frontière et les volcans boliviens au retour. Dans la cuvette du Tatio, nous vous recommandons de passer un bon moment à pied à la découverte des différents geysers et ruisseaux aux flamboyantes palettes de couleurs. Attention aux geysers dont la température atteint 85 degrés Celsius. Peu après Guatin et avant San Pedro, vous faites un stop aux thermes de Puritama pour y prendre un bain dans les sources chaudes. Ce soir-là, si le coeur vous en dit, votre guide vous accompagne sur 2 miradors à proximité l’un de l’autre, celui de la vallée de la Mort, puis celui de Kari dominant toute la vallée de la Lune . Le premier nécessite une marche de 30 min aller-retour.
Commentaire: penser à emporter maillot et serviette de bain.
Distances: 95 km entre San Pedro et El Tatio. Le chemin du retour a quelques kilomètres de plus. 3 km depuis San Pedro pour atteindre le mirador de Kari.
Déjeuner: pique-nique emporté par votre guide, boissons non alcoolisées incluses.
Dîner: libre. Nous vous suggérons le restaurant Tierra Todo Naturale ou le Milagro, à San Pedro de Atacama.
Nuit: Hôtel Altiplánico Atacama.

JOUR 13 : MONJES DE LA PAKANA, TARA ET QUISQUIRO / SAN PEDRO - "Gardiens de sable"

Descriptif: Cap en direction du Paso de Jama, frontière avec l’Argentine qui vous n’atteindrez pas. En effet, votre objectif est la découverte de la somptueuse zone de la Laguna Negra, du Salar Aguas Calientes et du Salar de Tara appartenant à la Réserve nationale Los Flamencos. Votre route ne passe ni plus ni moins qu’à une altitude de 4.800 m au-dessus du niveau de la mer, au moment où vous roulez sur les pentes des Cerros Toco et El Chascón! Vous longez ensuite le río Quepiaco où vous pouvez admirer les dessins et couleurs des bofedales, sortes d’étendues d’eau recouvertes de végétation herbeuse. On y trouve souvent des flamants roses, mais aussi différentes sortes d’oiseaux comme la foulque cornue, la foulque géante, l’avocette des Andes, le canard huppé et l’ouette des Andes, entre autres. Au milieu de reliefs volcaniques de la zone de Tara et Aguas Calientes, posées sur le sable, des formes rocheuses en forme de doigt s’imposent à votre admiration. Les immanquables Moaïs, encore appelés Guardianes (gardiens) ou Monjes (moines), de La Pacana (ou Pakana) atteignent 20 mètres de hauteur, et même 25 pour le plus grand. Plus loin vous découvrez les Cathédrales de Tara qui font penser à un château fort. Dans la zone des Salars, lors de votre parcours hors pistes, vous naviguez entre 4.300 et 4.500 m. Si vous avez le temps d’un petit détour, vous trouverez une dernière carte postale au Salar de Quisquiro.
Durée et distance: 91 km, soit 2h jusqu’à la bifurcation où vous quittez la route goudronnée pour du hors piste. Compter environ 3 à 4 heures de hors piste pour voir l’essentiel de la zone Tara-Aguas Calientes.
Déjeuner: pique-nique emporté par votre guide, boissons non alcoolisées incluses.
Dîner: libre. Nous recommandons le restaurant La Casona, à San Pedro de Atacama.
Nuit: Hôtel Altiplánico Atacama.

JOUR 14 : VALLÉE DE LA MORT / VALLÉE ARCO IRIS / RIO GRANDE / CALAMA / ANTOFAGASTA - "Secrets..."

Descriptif: Matinée libre pour déambuler une dernière fois dans les rues de San Pedro, à moins qu’une excursion équestre dans les sables noirs de la vallée de la Mort ne vous tente? Après le déjeuner, vous faites route vers Calama, mais nous vous proposons un détour vers le Secret de Chile Excepción. Cette escapade vous emmène tout d’abord à Hierbas Buenas, pétroglyphes gravés sur la surface de rochers le long d’une ancienne piste de caravanes. Votre chemin se poursuit et c’est d’un seul coup que se découvre à vous un paysage minéral aux palettes de couleurs passant par un camaïeu de rouge, puis de vert, avec des teintes noires et violettes sur fond de ciel azur intense. N’hésitez pas à cheminer derrière les crêtes, autour des collinettes de cette zone, pour y découvrir à chaque pas quelques secrets colorés. Avant de retrouver le goudron, nous vous proposons un dernier détour vers le village de Río Grande. Perdu au fond d’une vallée, vous tombez sous le charme de son calme, de ses maisons de torchis et de son église aux murs blancs où dégoulinent les ocres de la dernière tourmente. À Calama, vous passez non loin de la mine de Chuquicamata, plus grande mine de cuivre à ciel ouvert au monde. Vous arrivez en fin de journée à Antofagasta, capitale de la IIe Région et 5e ville la plus peuplée du Chili. C’est de son port qu’est embarqué le cuivre de la mine de Chuquicamata et c’est à l’exploitation minière de la région qu’Antofagasta doit sa fondation et son développement au XXe siècle.
Option excursion équestre: à demander et à régler sur place, à votre guide.
Option visite de Chuquicamata: il faut se présenter à 13h50 à l’entrée de la mine. Vous embarquez dans un bus collectif… et suivez le guide. Entrée gratuite. Jours d’ouverture: du lundi au vendredi.
D’autres options d’excursion s’offrent à vous: le Monument naturel La Portada, formation rocheuse dans la mer et en forme d’arche située à 25 km au nord d’Antofagasta. La Réserve nationale La Chimba, zone protégée pour sa grande variété d’espèces de faune et de flore, située à mi-chemin du point de vue sur La Portada.
Durée et distance: 368 km. 94 km soit 1h15 de San Pedro à Calama, 214 km soit 2h40 jusqu’à Antofagasta. Pour le détour du « Secret », compter 60 km soit 2h30 aller-retour, au rythme excursion. La mine de Chuquicamata se trouve à 18 km au Nord de Calama. Compter 1 heure de visite.
Déjeuner: libre. Nous vous suggérons le restaurant Milagro à San Pedro de Atacama ou, selon vos horaires, le Delight, rue Sotomayor à Calama.
Dîner: libre. Nous vous recommandons le Don Pollo ou le Picadillo, à Antofagasta.
Nuit: Hôtel Radisson.

JOUR 15 : ANTOFAGASTA / PARC NATIONAL PAN DE AZÚCAR / CHAÑARAL / COPIAPÓ - "Dunes et falaises"

Descriptif: Sans doute pourrez-vous profiter des différentes zones d’intérêt lors de cette descente vers Copiapó, du Parc national Pan de Azúcar, par exemple. Celui-ci comprend l’île du même nom, qui abrite des colonies de manchots de Humboldt, de loutres marines, d’otaries à crinière (lions de mer), de pélicans et cormorans que l’on ne peut admirer que depuis un bateau. La flore du parc est adaptée au climat désertique avec plus de 20 espèces de cactus. Les années où il pleut, le parc est l’un des endroits magiques où se produit le phénomène de « désert fleuri ». De très belles balades à faire sur les falaises dominant les immenses plages. Village de pêcheurs dans la Caleta Pan de Azucar, qui proposent leur bateau pour faire le tour de l’île. Tout le littoral au Sud jusqu’à la ville de Caldera est émaillé de stations balnéaires: Balnearios Portofino, Flamenco, Obispito, Ramada. Une rareté géologique à 11 km de Caldera: un granit orbiculaire, autrement dit de gros rochers incrustés de minéraux sous formes de sphères. Classé sanctuaire de la nature. C’est dans la zone située entre Caldera et Copiapó que l’on trouve d’immenses dunes de sable où est passé le Rallye Dakar .
Musée minéralogique de Copiapó: il présente une collection de 14.000 minéraux. Ouvert du lundi au vendredi de 10h à 13h et de 15h30 à 19h, le samedi de 10h à 13h. Entrée: 500 $CL pour les adultes.
Distance: 541 km par la Panaméricaine, route N°5, d’Antofagasta à Copiapó.
Déjeuner: libre. Nombreuses auberges dans les stations côtières.
Dîner: libre. Nous vous suggérons le restaurant Don Elias ou le Bavaria sur la place Prat, à Copiapó.
Nuit: Hôtel Wara.

JOUR 16 : COPIAPÓ / PARC NEVADO DE TRES CRUCES / LAGUNAS VERDE, SANTA ROSA, DEL NEGRO FRANCISCO - "Vers les sommets"

Descriptif: Départ vers 8 heures pour une bonne journée de piste. Votre objectif est le parc Nevado de Tres Cruces. Ce parc national de 59.000 hectares, dans la cordillère à 150 km de Copiapó (390 m), est divisé en deux secteurs, le plus grand comprenant une partie du Salar Maricunga et la Laguna Santa Rosa, le second la Laguna Negro San Francisco. Pour cette journée, nous vous proposons une montée progressive avec des arrêts pour vous acclimater à l’altitude. Arrêt à la vieille mine de Puquios. Petite marche au palier des 3.000 m. Vous découvrez enfin la Laguna Santa Rosa (3.762 m), puis faites un détour par le Salar de Maricunga. Celui-ci, à 3.770 m, est l’un des plus impressionnants du pays, entouré de sommets enneigés et parsemé de lagunes qui percent la croûte de sel blanche et constituent un refuge pour de nombreux oiseaux. Votre expédition se poursuit vers l’Est. Juste avant le Col de San Francisco (4.726 m), frontière avec l’Argentine, Laguna Verde (4.328 m) vaut un arrêt prolongé tant la couleur de l’eau et l’intensité de la lumière sont extraordinaires. Il est possible de profiter d’un bain dans une source d’eau chaude protégée du vent par un petit muret. Enfin, retour par le col Porte Suelo (4.420 m), d’où vous apercevez le Ojos del Salado. Celui-ci a été précisément mesuré en 2007 par une expédition scientifique. Verdict: 6.893 m. Cela en fait le plus haut volcan du monde, devant les 6.882 m du Pissis (Argentine), et le deuxième sommet d’Amérique après l’Aconcagua. Aucune éruption n’a jamais été enregistrée pour l’Ojos del Salado mais les fumerolles témoignent de son activité. Cette région regroupe au total 15 des 35 sommets chiliens de plus de 6.000 m. Votre journée se termine au bord de la Laguna del Negro Francisco, au refuge de la Conaf (Corporación Nacional Forestal) à 4.200 m – 27º27’S 69º13’W.
Distances: 229 km de Copiapó à Santa Rosa via Puquios. Compter 30 km pour longer le Salar de Maricunga jusqu’à l’embranchement avec la route 31 (route internationale), puis 76 km pour rejoindre la Laguna Verde. Enfin 129 km environ pour atteindre la Laguna del Negro Francisco en coupant la C603 pour atteindre la C607.
Déjeuner et dîner: apportés par votre guide.
Logistique: véhicule 4×4 logistique avec glacières, boissons à disposition, alimentation, matériels de cuisine et de camping, outils auto, trousse santé, oxygène.
Nuit: Refuge CONAF del Negro Francisco.

JOUR 17 : REFUGE DE LA LAGUNA DEL NEGRO FRANCISCO / VALLE FERTIL / COPIAPÓ / BAHÍA INGLESA - "À fleur d'eaux"

Descriptif: Promenade autour du lac del Negro Francisco. Il s’agit en réalité de deux lacs séparés par une moraine, mais aux couleurs totalement distinctes. On dénombre dans cet écosystème pas moins de 53 espèces de faune allant des flamants aux oies sauvages, vigognes, guanacos , viscaches… La palette des couleurs autour de la lagune fait le bonheur des photographes. Votre voyage prend le cap de l’océan. Votre guide vous fait prendre une petite piste longeant le Río Jorquera afin de rejoindre la vallée Fertil de Copiapó, plus intéressante que la vallée Carrizalillo. Jouissant d’un bon climat ensoleillé, elle est propice aux cultures maraîchères et à la vigne. Vous profitez des divers lieux d’intérêt dans cette vallée en retrouvant le goudron à partir de Las Juntas: le barrage de Lautaro où se rejoignent les ríos Jorquera et Pulido, un site archéologique Villa del Cerro datant du XVe siècle, montrant activités minières et métallurgiques de la culture DiaguitaInca, les villages miniers de San Antonio et Los Loros, enfin, les belles églises de Nantoco et Tierra Amarilla. Vous atteignez Copiapó, puis votre hôtel situé au bord de la plage, à Bahía Inglesa .
Distances: 272 km de la Laguna del Negro Francisco à Copiapó, via Los Loros. 74 km ensuite jusqu’à Bahia Inglesa.
Déjeuner: pique-nique emporté par votre guide.
Dîner: libre. Plusieurs restaurants de poissons et fruits de mer à Bahía Inglesa.
Nuit: Hôtel Rocas de Bahía.

JOUR 18 : CALDERA/ BAHÍA INGLESA / SANTIAGO / VALPARAISO - "De port en port"

Descriptif: Nous vous proposons de profiter de la matinée pour découvrir les plus belles stations balnéaires chiliennes à commencer par Caldera, principale station balnéaire de la région, avec ses trois baies, d’immenses plages de sable fin, une eau turquoise et chaude, les barques multicolores des pêcheurs… Bahía Inglesa offre les plus belles plages, très courues en été. Sans doute ne pourrez-vous pas résister à un bain de mer. La côte est classée Aire maritime protégée, en raison de la grande diversité de flore et de faune marines: dauphins, manchots, lions de mer, pétrels… Bahía Salada et Playa la Virgen sont aussi réputées pour leurs belles eaux. En début d’après-midi, votre guide vous conduit à l’aéroport de Copiapó situé non loin des plages. Vol de 1h15 environ à destination de la capitale chilienne où un chauffeur de notre équipe vous accueille pour vous conduire à Valparaíso.
Que faire? Après l’installation à l’hôtel, découverte libre de Valparaíso, cette ville mythique, classée au Patrimoine mondial par l’Unesco, par exemple ses collines escarpées reliées au port par de pittoresques ascenseurs et funiculaires, ses petites rues pleines de charme aux maisons multicolores dominant la baie.
Distances: 25 km de Bahía Inglesa à l’aéroport de Copiapó. 110 km soit 1h30 de l’aéroport de Santiago à Valparaíso.
Déjeuner: libre. Brasserie à l’aéroport ou au restaurant El Galeón, situé près du port de Valparaíso.
Dîner: libre. Nous vous suggérons le café Turri, restaurant de poissons proche de votre hôtel, vue sur le port.
Nuit: Hôtel Acontraluz.

JOUR 19 : VALPARAISO / VOL INTERNATIONAL

Descriptif: Un guide passe à votre hôtel pour une découverte à pied de cette ville chargée d’histoire. Visite du port de Valparaíso puis des collines auxquelles s’accrochent des maisons multicolores. Des funiculaires permettent d’accéder aux Cerros Alegre et Concepción, les plus pittoresques. Du port, l’ascenseur El Peral débouche sur le Paseo Yugoslavo de la Colline Alegre, bordé de belles demeures du début du XXe siècle, notamment le Palacio Baburizza. Promenade au hasard des petites rues bourrées de charme jusqu’à la Cerro Concepción et les Paseos Atkinson et Gervasoni, ce dernier offrant une splendide vue sur la baie. Un funiculaire ou l’avenue Almirante Brown reconduisent à la ville basse et ses rues commerçantes, très animées en semaine. À l’heure convenue et selon votre heure de vol international, votre chauffeur passe à l’hôtel. Vous prenez la route vers l’aéroport Arturo Merino Benítez de Santiago.
Durée et distance: 110 km soit 1h30 de Valparaíso à l’aéroport de Santiago. Compter 2h par sécurité.
Déjeuner: libre. Nous vous recommandons le restaurant Colombina, avec vue sur la baie.
Dîner et nuit: dans l’avion.