Chile Excepción » Chili par régions » Patagonie australe » Torres del Paine

Circuit au Parc Torres del Paine, Chili. Séjours et information.

Informations, photos, géographie, climat, montagne, glaciers, faune et flore, trekking, hôtels, transports.

Situation géographique du parc Torres del Paine

Entre cordillère des Andes et steppe de Patagonie, le parc national Torres del Paine est situé dans la XIIe Région du Chili, dans une province joliment appelée Ultima Esperanza (Dernier espoir). Puerto Natales est la ville la plus proche de l’entrée principale (Sarmiento), à 115 km par une route non goudronnée (2 heures). Le Torres del Paine jouxte aussi le parc national des Glaciers (abritant le fameux glacier Perito Moreno), côté argentin, le combiné Paine avec voyage à El Calafate offrant l’un des plus beaux paysages d’Amérique du Sud. Le parc Torres del Paine couvre une superficie de 181 414 hectares et a été classé réserve de biosphère par l’Unesco en 1978. Il reçoit chaque année des dizaines de milliers de visiteurs qui viennent randonner dans des paysages d’une grande beauté : forêts, montagnes, vallées, lacs, glaciers, cascades.

La faune est particulièrement riche : puma, huemul (petit cerf des Andes), guanaco, condor, flamant, etc. Il doit son nom aux quatre pics (tours/torres) granitiques emblématiques du parc, qui culminent à 2900 m.

L’une des caractéristiques des sommets du massif est leur différence de couleur : claire au centre, foncée à la base et au sommet. Cette curiosité s’explique par la géomorphologie du Paine : il y a 12 millions d’années, une couche de magma s’est formée au cœur des couches sédimentaires.

Lorsque le magma s’est refroidi, le granit s’est formé puis est remonté à la surface lorsque le mouvement tectonique a élevé le massif. Quant aux nombreuses vallées, elles ont été creusées par les glaciers du champ de glace Sud. Les rivières et les lacs sont également glaciaires, mais à différentes altitudes et reliés par de petites chutes.

Les premiers colons sont arrivés dans la région dans les dernières années du XIXe siècle. Ils ont créé des estancias d’élevage de vaches et surtout de moutons. Avec la protection du parc, cette activité a diminué et plusieurs estancias se sont aujourd’hui reconverties dans l’accueil des visiteurs.

Climat : quand visiter le parc Torres del Paine ?

Les températures maximum sont de 20° en été (janvier-mars) et minimum de -2° en hiver (juillet-septembre). Si les températures semblent relativement clémentes en hiver, il faut tenir compte des forts vents balayant la Patagonie et de l’humidité, qui provoquent une sensation thermique bien inférieure. La meilleure saison pour visiter le parc est le printemps et l’été, c’est-à-dire entre octobre et mars : plus de soleil, moins de pluie, moins de froid et de longues journées de seize heures. Mais le parc reste ouvert toute l’année, de 8h30 à 20h30. Voir notre fiche : Quand partir au Chili.

Paysages du parc Torres del Paine : montagnes, glaciers et lacs

bullet Montagnes
Le massif du Paine fait environ 24 km de long sur 13 de large. On distingue le Cerro Paine Grande avec quatre sommets, le principal culminant à 3050 m. La vallée del Francés le sépare des Cuernos del Paine, les Cornes du Paine, trois sommets qui se caractérisent par leur différence de couleurs, plus claire au centre, comme le Monte Almirante Nieto (2640 m). Enfin, dans la partie Sud, les célèbres tours du Paine : Tour Centrale (2800 m), Nord (2600 m), Sud (2850 m)

bullet Glaciers
Les glaciers du parc naissent dans l’immense champ de glace patagonique (appelé Campo de hielo Sur au Chili), qui couvre le sud de la Patagonie, au Chili et en Argentine. On peut admirer plusieurs glaciers dans le parc : Dickson, Grey, Torre, Perro, Geike. Le Grey est le plus grand et se déverse dans le lac du même nom. On peut l’approcher en bateau, une excursion de toute beauté au milieu des icebergs détachés du glacier, jusqu’à arriver face à la paroi de glace.

bullet Lacs et rivières
Les nombreux lacs et rivières du parc naissent, comme les glaciers, du champ de glace patagonique. Les différences d’altitude génèrent des chutes : Paine, Salto Grande et Salto Chico. Les lacs sont reliés entre eux par des rivières : lacs Dickson, Paine, Nordenskjold, Pehoé, Toro… Ils prennent de somptueuses couleurs turquoise ou laiteuse, selon la météo, leur profondeur et leur composition. Plusieurs lacs sont en fait des lagunes d’eau salée, riches en nutriments, comme Sarmiento et Amarga, et qui concentrent la plus grande diversité animale. Des excursions en bateau sont organisées.

Le Río Paine prend sa source dans le lac Dickson, dont l’eau provient du glacier Dickson. Cette rivière contourne le massif du Paine avant d’alimenter les autres lacs du parc national. Il parcourt 9 km et passe par les lacs Paine, Nordenskjöld, Pehoé, puis termine sa course dans le lac del Toro. Avec le Río Grey, il est l’affluent de la rivière Serrano, située au sud du parc.

Le lac Sarmiento de Gamboa se situe à l’est du parc Torres del Paine. Avec ses 86 km2 de superficie, il est le plus grand lac du parc. À la différence des autres lacs, il est né de pluies successives, c’est pourquoi sa couleur bleu intense se démarque de ses voisins aux couleurs turquoise à gris. Il se caractérise aussi par ses bords blancs de carbonate de calcium, et par les Trombolitos, des formations calcaires singulières qui se forment sur ses rives.

Le lac Pehoé se trouve au cœur du parc national, face aux « Cuernos » du Paine. Son nom signifie « lac caché », et il a été nommé ainsi par le peuple Tehuenche, car il est entouré de multiples sources d’eau, ce qui le rendait difficile à trouver. Ses eaux cristallines couleur turquoise en font l’un des lacs les plus photogéniques du parc.

Située à la limite est du parc Torres del Paine, la Laguna Amarga offre une vue imprenable sur les imposantes Tours du Paine. Il s’agit d’une lagune artificielle, dont le nom se réfère à son pH élevé. On peut y trouver quelques flamants roses, et c’est aussi l’une des zones prisées des pumas.

La Laguna Azúl se trouve dans la partie nord-est du parc. Elle est la seule à offrir une vue complète sur les trois tours du Paine sans nécessité de faire de randonnée. Les jours sans vent, sa surface plane reflète les aiguilles de granite, symboles du parc, offrant un spectacle unique. On peut également y voir des flamants roses et, dans ses alentours, des guanacos.

La Laguna Verde se trouve dans la partie sud-est du parc Torres del Paine, entre le lac Sarmiento et le lac del Toro. C’est l’endroit idéal pour un arrêt photographique et une courte balade, car elle offre un beau point de vue sur le massif du Paine. L’estancia Lazo a été construite au bord de la lagune. Il est possible d’y faire une randonnée à cheval.

Faune et flore du parc Torres del Paine

bullet Faune
Oiseaux : 105 espèces sont recensées avec de nombreux nandous et aussi des condors des Andes, des aigles, des cormorans, des hérons, des ibis, des flamants, des cygnes à col noir, des tourterelles, des chouettes…
Mammifères : 25 espèces, dont le guanaco, des renards, des rongeurs, des pumas, des huemules, des tatous…

bullet Flore
Le paysage est très varié dans le parc, avec quatre types de végétation : matorral pré-andin au bord des rivières et des lacs, essentiellement des herbes et petits arbustes, la forêt magellanique avec les lengas et coigües, des sortes de hêtres, la steppe patagonne avec ses herbages et petits arbustes, et la végétation d’altitude, la plus pauvre.

Circuits de trekking dans le parc Torres del Paine

Le parc Torres del Paine est l’un des hauts lieux du trekking en Amérique du Sud. De nombreux chemins sont balisés, des refuges disséminés le long des divers circuits.
bullet Circuit O Paine : le trek réservé aux marcheurs chevronnés et qui veulent prendre les 7 à 10 jours que demande le tour du massif du Paine, avec nuits en refuge. Pour être au plus près des Tours du Paine, et aussi de Los Cuernos, les célèbres Cornes du Paine. Puis, plus au sud, la vallée del Francés et les glaciers.

bullet Circuit Paine W : trekking de 4-5 jours à l’intérieur du massif et jusqu’au pied des Tours du Paine, en passant par les lacs Nordenksjold, Skottsberg, Pehoé et Grey.
bullet Circuit glacier Dickson : départ du poste des gardes de Laguna Amarga, à l’est du massif, pour une marche de 5 heures sur le plateau qui longe le massif du Paine jusqu’au refuge Serón. Le terrain se fait ensuite plus escarpé et il faut 3 heures pour gagner le campement Coirón et encore 3 heures pour arriver au refuge et au glacier Dickson. Trek de 3 jours.

bullet Circuit au pied des Tours : du poste des gardes de Laguna Amarga, un chemin carrossable de 7 km conduit à l’estancia Cerro Paine. Ensuite il faut grimper pour arriver au campement Chileno en 2 heures puis au campement Torres en un peu moins de 2 heures, au pied (600 m d’altitude) des Tours du Paine. Excursion d’une journée minimum.
bullet Circuit glacier Grey : depuis le refuge Pehoé, il faut trois heures et demie en longeant le lac Grey pour se rendre au front du glacier. Une bonne journée d’excursion.
bullet Circuit Laguna Verde : du Mirador del Paine, au niveau de l’estancia Lazo, accessible en voiture, promenade sans difficulté sur les berges de la Laguna Verde, l’un des nombreux lacs du parc. On peut monter à la Sierra del Toro (800 m d’altitude). Excursion d’une demi-journée minimum.
bullet Circuit glacier Zapata : marche de 2 heures du poste des gardes du lac Grey jusqu’au refuge et au glacier Zapata. Excursion d’une demi-journée au moins.

bullet Vallée del Francés : le départ vers la vallée del Francés (vallée du français) s’effectue vers le secteur de Pudeto, d’où vous embarquez sur un catamaran pour traverser le lac Pehoe. Depuis le poste des gardes vous entamez un parcours dans la vallée du Français sous le glacier du même nom. Il y a 7,6 km avec plus ou moins 200 m de dénivelé pour atteindre le camp Italien d’où l’on peut admirer tous les pics centraux du Paine. Mais vous pouvez parfaitement faire une partie de ce tronçon et après une heure ou une heure et demie, rebrousser chemin pour ré-embarquer au poste des gardes. Même en version courte cette balade est somptueuse.

bullet Sierra Baguales : en bordure est du parc Torres del Paine (estancia Cerro Guido) et de la frontière argentine (Province de Santa Cruz), elle doit son nom aux « chevaux sauvages » qui à l’époque étaient présents en abondance dans ce secteur. Ce trekking, d’une durée de 4 heures environ, se caractérise par la forme et la couleur atypique de cette chaîne de montagnes que l’on arbore. Guanacos, nandous, pumas et condors, font aussi partie de la biodiversité de ce drôle de lieu dont les formations géologiques et les fossiles retrouvés ont animés les plus grandes et folles légendes : entre points d’atterrissage choisi par les extraterrestres ou encore la présence d’esprits maléfiques dans la zone…

Miradors dans le parc Torres del Paine

bullet Petite marche Mirador Condor : lorsque vous êtes à hauteur du pont de l’hosteria du lac Pehoe, vous stationnez et partez à pied vers l’Est. À 278 mètres d’altitude, ce mirador offre une vue imprenable sur le río Paine et sur le lac Pehoé qui se distingue par ses eaux à la couleur turquoise. Avec un peu de chance, comme son nom l’indique, il est aussi possible depuis le sommet d’apercevoir de majestueux condors. Randonnée de 240 m de dénivelé positif sur 1 km de distance. Compter 2 heures maximum, aller-retour.

bullet Mirador Ferrier : depuis l’hosteria Grey, il s’agit de monter en direction du sommet surplombant le sud du lac Grey. Un sentier longe un petit río avant de traverser une forêt de lengas. Ce dernier vous fera monter rapidement à plus de 700 mètres d’altitude pour une vue imprenable depuis son mirador sur le glacier Grey, le massif du Paine, le río Paine, la lac del Toro, ainsi que le glacier Pingo. Trekking d’une durée de 5 heures environ, aller-retour, commence depuis un sentier marqué par un dur dénivelé (60 degrés d’inclinaison). 550 m de dénivelé positif sur 3 km aller.

bullet Petite marche Mirador Los Cuernos : l’une des marches « estrella » du parc Torres del Paine dû au fait qu’elle soit peu éprouvante et facile d’accès pour tous les visiteurs. Le sentier débute à la cascade « Salto Grande » en direction du nord et débouche sur le lac Nordenskjöld. De là, la vue devient splendide avec en fond de tableau le mirador de Los Cuernos (mirador des cornes). Distance de 8 km aller-retour. Compter 2 heures.

bullet L’île Pehoé : L’île Pehoé flotte sur les eaux turquoise du lac éponyme. Pour l’atteindre, il suffit d’emprunter et de traverser une petite passerelle en bois. Situé à la pointe de l’île, le mirador est par son emplacement l’une des meilleures vues sur les Cornes du Paine. Imposant, ce massif montagneux se reflète dans les eaux du lac Pehoé et semblent y flotter à la perfection. Un panorama idéal pour profiter par exemple d’une pause déjeuner au sein de l’unique auberge présente sur l’île.

bullet Salto Grande : Le Salto Grande est une grande cascade dont les eaux en provenance du lac Nordenskjöld se jettent dans le lac Pehoé. Accessible en une quinzaine de minutes de marche depuis la route principale, le sentier est facile et accessible à tout public. Le mirador surplombe la cascade et offre une perspective unique sur les deux lacs. Du haut de ses 10 mètres de hauteur, la chute est aussi étonnante que rafraîchissante. Un second belvédère se trouve en contre-bas, et depuis un troisième se trouvant à proximité, vous pouvez observer les eaux calmes du lac Nordenskjöld. Pour les plus courageux, il est possible de poursuivre vers un autre sentier : une promenade d’environ 2 heures mène jusqu’au mirador Los Cuernos.

bullet Salto Chico : Le Salto Chico est une petite cascade dont les eaux proviennent de l’union du Lac Pehoé et de la rivière Paine.Il s’agit d’une agréable promenade formant une boucle de 2 km environ, facile et accessible à tout public. L’ensemble du parcours est aménagé par des passerelles en bois et la cascade s’apprécie depuis une structure en bois surélevée. En chemin, il est possible de rencontrer une huemul bien connue du lieu et surnommée Panchita. Vous passez également à proximité de l’hôtel Explora.

bullet Les thrombolites : Sur les rives du lac Sarmiento, il est possible d’observer d’étranges formations géologiques appelées les thrombolites. À la différence des autres lacs du parc Torres del Paine, le lac Sarmiento est d’origine glaciaire. Formées par de nombreux micro-organismes, l’origine de ces curieuses sculptures sur roche blanche remonte aux origines de la planète Terre. Cette fine et complexe dentelle se forme grâce à un parfait équilibre entre plusieurs variantes dont des conditions climatiques précises et la salinité des eaux font partie. Les thrombolites grandissent sous l’eau de quelques millimètres chaque année et sont ici visibles sur les plages du lac Sarmiento car le niveau de l’eau a diminué. Rares, leurs observations sont aujourd’hui possibles en très peu d’endroits au monde.

Excursions sportives et nautiques

bullet Excursion nautique Lac Grey : L’excursion nautique sur le lac Grey dure environ 3 heures sur un catamaran d’une capacité de 90 passagers. Selon les saisons et la demande, il peut y avoir de deux à quatre sorties journalières. Elle part depuis la réception de l’hôtel Grey où se réalise le check-in. Le parcours est construit autour de 2 points stratégiques : un refuge situé à 1 heure de navigation depuis l’hôtel et les trois bras du glacier situés un peu plus loin. Là aussi selon les horaires, la boucle se fait dans un sens ou dans l’autre. Il faut penser à prendre une tenue qui protège de l’humidité car les jours de vent le trajet entre l’hôtel et le catamaran se fait à bord de petits bateaux qui ne protègent pas des embruns.

bullet Trekking sur le glacier Grey Le trekking sur glacier est une activité pensée pour des personnes en bonne condition physique. L’activité qui dure au total 5 heures commence par une petite navigation pour atteindre une île qui divise le glacier en deux. De là s’en suit environ 1 heure de marche sur une superficie rocheuse de difficulté moyenne. Enfin, l’expédition arrive à l’accès au glacier ou débute la marche à proprement parler. Une fois les équipements de sécurités ajustés, la sortie se poursuit par un peu plus de2 heures pour une marche sur le glacier. L’activité est disponible d’octobre à avril et le point de rendez-vous se fait au refuge du lac, ce qui implique de s’y rendre via le catamaran Grey.

bullet Kayak sur la lac Grey Pour les amoureux de la navigation, il est possible de naviguer en kayak de mer sur le lac Grey. Cette sortie est disponible 3 fois par jours dans les meilleures conditions. Le circuit part depuis le refuge du lac Grey et dessine une boucle qui permet l’observation du bras est du glacier. L’activité qui dure 2heures 30 au total est disponible uniquement pour les personnes majeures. Elle débute par une présentation du guide pour naviguer en toute sécurité et par le choix et l’ajustement de l’équipement adaptés à chacun. Pour se rendre au point de départ, il faut coordonner les horaires avec ceux de sortie du catamaran Grey.

bullet Pêche sur le río Paine La pêche à Río Serrano est une pêche sportive « catch and release » de difficulté moyenne. Elle est accessible au départ de Puerto Natales ou du secteur Serrano à l’entrée du Parc Torres del Paine selon les opérateurs et se pratique souvent dans la partie haute de la rivière. Cette pêche à la mouche permet d’attraper généralement des spécimens de saumons et de truites. Il est nécessaire d’avoir une licence pour chaque jour de pêche. La saison est ouverte d’octobre à avril.

bullet Traversée lac Péhoé en catamaran La traversée du lac Pehoé se réalise en 30 minutes environ. La liaison de se fait via le catamaran « Hielos Patagónicos » entre Pudeto et le secteur de Paine Grande. Ce trajet est très prisé des randonneurs qui réalisent le circuit W (4 à 5 jours) ou se dirige vers le glacier Grey (2 jours). Selon la saison, il y a jusque 3 liaisons aller/retour journalières. Un service de vente de box lunch, de menu et sandwich est disponible.

Diverses zones

bullet Secteur Las Torres Ce secteur est le début du circuit W, c’est aussi le point du départ du trekking qui conduit à la base des tours. De là, il est également possible d’aller vers Los Cuernos ou la Vallée du Français. Dans ce secteur il y a 2 refuges (Torre Central et Torre Norte), un camping ainsi qu’un hôtel. L’accès le plus proche est l’entrée du parc appelée “Laguna Amarga’’. Plusieurs de ces services sont à réserver avec anticipation.

bullet Secteur Serrano Le secteur Serrano est à l’extérieur du parc non loin de l’entrée sud. Cependant il offre un beau point de vue sur le massif. Plusieurs hôtels sont regroupés dans cette zone. Des activités sportives sont également disponibles au départ de cette zone telle que l’équitation, la pêche ou la navigation sur la rivière Serrano.

bullet Frontière de Cerro Castillo L’Argentine est voisine du parc. La frontière la plus proche est le Paso Don Guillermo. Côté chilien le poste-frontière est situé à Cerro Castillo. Il s’agit là d’un petit village où se situent des petites auberges dont une où il est possible de faire du change et de se restaurer. Ce poste est séparé par un « no man’s land » d’environ 6 km avant d’arriver aux douanes argentines.

bullet Frontière Cancha Carrera Côté argentin, le poste-frontière du Paso Don Guillermo est situé dans un petit hameau très sommaire nommé Cancha Carrera. Il s’agit en fait d’une bifurcation de route et de l’entrée d’une estancia. De part et d’autre du paso, les horaires d’ouverture peuvent varier selon les saisons.

bullet Frontière de Dorotea : C’est un passage de frontière proche de Puerto Natales. Il s’agit d’un petit village situé à 27 km de Puerto Natales. Une fois passé le poste de douane chilien il faudra continuer quelques km avant d’atteindre le poste argentin.

bullet Frontière Rio Turbio Du côté argentin, le poste de douane est situé à Rio Turbio aussi nommé Mina Uno. Dans ce petit village, il y a une station essence où il est possible de faire le plein mais aussi de prendre un café ou acheter un petit encas.

bullet Minimarket Río Pingo Du côté de l’entrée sud, se trouve le secteur Grey. Non loin de l’hôtel du même nom, au point de départ du Mirador Zapata et de la plage qui mène au Mirador Grey se trouve un complexe conformé d’un parking, d’un bureau des gardes du parc, de sanitaires publics et d’une superette/restaurant. Celui-ci est ouvert 7/7 jours et permet un ravitaillement sommaire et l’achat de souvenirs.

Hôtels et estancias : où se loger dans le parc Torres del Paine ?

bullet Hotel Lago Grey, Torres del Paine
Posé juste à côté du lac et du glacier Grey, cet établissement confortable offre une vue imprenable sur les merveilles du parc.

bullet Patagonia Camp, Torres del Paine
Au bord du lac Toro et face au massif du Paine, le Patagonia Camp est un campement de luxe offrant des vues imprenables.

bullet Hôtel Pampa Lodge, Torres del Paine
Logé dès l‘entrée du parc Torres del Paine, ce grand espace se compose d’un lodge, d’une auberge et d’un restaurant. Ses chambres sont agréablement décorées, avec une imprenable vue sur le massif du Paine et du Río Serano.

bullet Estancia Cerro Guido, Torres del Paine
Juste à l’entrée du parc, le lodge a été construit dans le cadre d’une authentique estancia du début du XXe siècle. L’ancienne maison de maîtres est à disposition des hôtes.

bullet Hôtel Tierra Patagonia, Torres del Paine
Ce grand hôtel situé en pleine pampa dispose de 40 chambres, gammes confondues, toutes bien équipées et très confortables. Par son emplacement et la quantité de services proposés, l’hôtel Tierra est une invitation à l’aventure comme à la détente.

Transports : comment se rendre au parc Torres del Paine ?

bullet Avion : l’entrée du parc est à égale distance (400 km) des aéroports de Punta Arenas au Chili et de El Calafate en Argentine. Elle est un peu plus proche de Río Gallegos en Argentine (375 km).
bullet Route : un bus relie le parc à Puerto Natales (3 heures entre la ville et l’entrée Sarmiento), mais depuis El Calafate il faut obligatoirement passer par Puerto Natales avant de rejoindre le parc (compter 5 heures entre les deux villes).
bullet Bateau : le trajet en bateau depuis Puerto Montt (une fois par semaine) prend près de trois jours mais permet de découvrir les fjords et canaux du Sud chilien. Il est également possible de se rendre à Puerto Natales en croisière depuis Ushuaia.

Dans les environs du parc Torres del Paine

bullet Puerto Natales
Cette petite ville de 18 000 habitants a développé ses infrastructures touristiques pour accueillir les voyageurs souhaitant se rendre dans le parc ou réalisant des croisières. Ce petit port aux maisons multicolores situé au bord d’un bras de mer, le fjord Ultima Esperanza, et au pied des Andes constitue une étape des plus agréables dans le Sud chilien, à 115 km de l’entrée principale du parc Torres del Paine.

bullet Grotte du Milodon
Un ensemble de trois grottes et d’un amas rocheux appelé la Chaise du diable (Silla del Diablo), sur 30 m de hauteur et 200 de profondeur. Il doit son nom au reste d’un animal préhistorique découvert en 1875, le milodon darwin. La Cueva del Milodón se trouve à 24 km de Puerto Natales.

bullet Glaciers Balmaceda et Serrano
De Puerto Natales, on peut embarquer pour une excursion en bateau de 4 heures sur le fjord, jusqu’aux glaciers Balmaceda et Serrano.

bullet Voyage à El Calafate et le parc des glaciers (Argentine)
La petite ville argentine de El Calafate est la porte d’entrée au Parc national Los Glaciares, Patrimoine mondial de l’Unesco. Il englobe les lacs glaciaires Argentino et Viedma, sur lesquels on peut naviguer au milieu des icebergs pour s’approcher des glaciers, dont le célèbre Perito Moreno.

Circuits d'exception pour découvrir le parc Torres del Paine

Chile Excepción propose plusieurs séjours permettant d’explorer le Torres del Paine:

bullet Voyage Patagonie australe, île de Chiloé, désert d’Atacama, Valparaiso : 16 jours avec chauffeur-guide dans les plus beaux paysages du Chili, dont 3 jours complets dans le parc Torres del Paine.

bullet Circuit autotour à Torres del Paine et à El Calafate : séjour de 12 jours entre la Patagonie chilienne et argentine, dans deux des plus beaux sites d’Amérique du Sud, entre les glaciers de El Calafate et de splendides trekkings dans le parc du Paine.