Le peuple Aconcagua : les maîtres de la poterie

Ce peuple de céramistes vivait dans la zone centrale du Chili.

Situation géographique des Aconcaguas

Les Aconcaguas occupaient une zone du Centre du Chili, s’étendant du fleuve Aconcagua au Nord, jusqu’au Cachapoal au Sud. Mais ils étaient davantage concentrés dans la zone du fleuve Maípo et Mapocho, sûrement en raison du climat plus tempéré qui transite. Il est aussi probable que les Aconcaguas se soient déplacés du Nord-Est de l’Argentine de l’Altiplano de Bolivie pour atteindre plus à l’ouest le territoire actuel du Chili. C’est ce que suggèrent les dessins qui ont été retrouvés sur les céramiques aconcaguas. À l’arrivée du peuple Inca, les Aconcaguas ont semble-t-il adopté un certain nombre de pratiques culturelles nouvelles, comme cette culture inca, mais aussi celle des Diaguitas. Des traces de ce peuple ont été retrouvées jusqu’à l’actuel río Aconcagua. Notamment, dans les danses religieuses des confréries de pêcheurs, beaucoup d’éléments tendraient à provenir de la culture aconcagua. C’est le cas par exemple d’une flûte qui produit un son très particulier, appelée « rajado », instrument similaire aux flûtes archéologiques retrouvées chez les Aconcaguas.

Organisation des ethnies Aconcagua

Ce peuple nomade était organisé en petites tribus n’excédant pas une dizaine de personnes, probablement de la même famille. Ils vivaient dans les vallées et sur les rivages des rivières de la zone. Ces tribus s’établissaient, isolées les unes des autres, et se construisaient des abris avec une combinaison d’argile et de paille, appelée « quincha » (charpente)

Ces groupes d’individus étaient directement liés à l’exploitation de ressources particulières, par exemple ceux qui vivaient sur la côte se dédiaient à la pêche marine, les groupes vivant près de la Cordillère des Andes exploitaient notamment les mines de cuivre.

La poterie : principale activité des Aconcaguas

La poterie Aconcagua est la principale création artisanale que l’on ait retrouvé de ce peuple, avec notamment des céramiques décorées de formes géométriques ou de cuivre. Le travail de la pierre fut également important, avec notamment la création de flûtes.
Les cultes et les pratiques funéraires des Aconcaguas sont aussi intéressants. Ainsi, des fosses individuelles et collectives ont été retrouvées, et prenaient place au dessous d’un monticule de terre. Les morts étaient inhumés dans ces tombeaux, habillés de leurs plus beaux vêtements et déposés avec des offrandes telles que du maïs, des graines, ou des objets comme des pièces de céramiques, des anneaux, des bracelets de cuivre ou des colliers.

Ce peuple a disparu avec l’arrivée des conquistadores espagnols au XVe siècle.