Les autres espèces

Fougère, Salicorne, champignon… Description de quelques espèces du Chili.

Fougère, Helecho, Blechnum chilense, Blechnaceae

Appelée communément côtelettes de vache, quilquil ou encore palmilla, cette fougère est endémique du Chili. Il est possible de la rencontrer dans le sud du pays, et ce, jusqu’à 1500 m d’altitude. Arborescente, elle reste néanmoins de petite taille. Elle supporte les températures basses pouvant survivre jusqu’à -20 degrés. Sur les jeunes sujets, les feuilles sont rouges. Brillantes, les feuilles adultes sont d’un vert profond.

Salicorne, Esparrago de mar o Cuerno de sal, Salicornia maritima, Chenopodiaceae

Il existe environ une trentaine d’espèces du genre Salicornia. Halophytes, ces plantes croissent uniquement dans les milieux salés. Généralement basses et charnues, elles sont assez ramifiées et ses feuilles ne sont autres que des graines s’opposant deux à deux. Comestibles, ses pousses semblables au haricot vert peuvent être consommées aussi bien crues que cuites. La salicorne est parfois utilisée dans la fabrication de savon et on la retrouve également dans la production du verre.

Llao-llao ou Pan de Indio, Cyttaria darwinii, Cyttariaceae

Le genre Cyttarua compte environ une quinzaine d’espèces. Ce parasite présent dans l’hémisphère Sud se rencontre essentiellement en Patagonie et en Terre de Feu. Exclusif des Nothofagus – arbres proches des hêtres – il s’agit d’un champignon comestible de couleur jaune pâle développant de fortes excroissances très décoratives sur les troncs comme sur les branches. Le Llao-llao est utilisé dans l’artisanat et également dans la production de boissons fermentées artisanales.

Roya del calafate,Aecidium magellanicum, Insertae sedis

Également connu sous le surnom de « balai de sorcière », il s’agit d’un champignon parasite très présent sur le Berberisbuxifolia. Au Chili, il est possible de le rencontrer de Curicó jusqu’en Terre de feu. Généralement de couleur orangée, ce parasite se développe en forme de bouquet et à partir d’un unique point.

Ichu o Paja brava o Jarava ichu, Stipa ichu, Poaceae

Endémique d’Amérique du Sud et du Mexique, cette graminée se développe essentiellement dans l’atmosphère sèche de l’altiplano andin. L’Ichu peut atteindre en 60 et 180 cm de hauteur et elle apprécie particulièrement les sols rocailleux et sablonneux. Telle une touffe hérissée aérienne et élégante, ses feuilles sont persistantes et fines. À la fin de l’automne, elles prennent une jolie couleur dorée. Elle est utilisée comme fourrage pour le bétail, mais aussi dans la construction comme couverture pour les toits.

Figue de mer
																	  https://www.chile-excepcion.com/regions-chili/photos-docas																  
voir nos photos

Figue de mer, La doca de Chile o Dedos de angel, Carpobrotus chilensis, Aizoaceae

Cette succulente est originaire des côtes chiliennes, de la ville d’Arica jusqu’à la région des lacs. On peut également la retrouver sur toute la côte Ouest d’Amériqueet aussi en Argentine. Elle apprécie particulièrement les sols sableux, ce pourquoi elle est présente au sein des dunes et des plages. Essentiellement considérée comme une plante ornementale, elle est également comestible.Son fruit, appelé « fraise des sables »est très apprécié par de nombreux animaux tels que les Guanacos. Ses feuilles triangulaires oscillent entre le vert clair et le rouge intense au fil des saisons. Ses petites fleurs sont de couleur magenta et jaune en leur centre.

Figuier de Hottentots, Higo marino, Carpobrotus edulis, Aizoaceae

Originaire d’Afrique du Sud,cette succulente est communément appelée « Griffe de sorcière ». Elle apprécie particulièrement les sols humides contenant du sel ou bien les sols sableux. Rampante, ses feuilles persistantes sont triangulaires, longues, épaisses et de couleur vert-gris. Ces dernières ont des vertus anti-inflammatoires et antiseptiques. Ses fleurs peuvent être de couleur jaune pâle, rosé, rouge foncé, pourpre ou encore violet et ont la particularité de se fermer à la nuit tombée. Ses fruits jaunes en forme de figue sont comestibles et on les transforme généralement en confiture. Mais ils peuvent aussi se consommer crus. De nos jours, cette plante est considérée comme une plante invasive nuisant à la biodiversité.

Chagual chico, Chili
																	  https://www.chile-excepcion.com/regions-chili/photos-chagual-chico																  
voir nos photos

Chagual chico, Puyavenusta, Bromeliaceae

Natif du Chili, cette plante rare est communément appelée chaguallilo ou bien la puya de son nom Mapuche. On la retrouve uniquement dans certaines parties du pays entre la province de Coquimbo et celle de Valparaiso. On peut facilement la rencontrer à Zapallar, à los Molles et à los Vilos et ce, à 1 km maximum de l’océan. Plus particulièrement, elle s’installe sur la côte littorale et dans les rocailles. Elle peut atteindre jusqu’à 1 mètre 50 de hauteur en comptant sa fleur. Ses feuilles linéaires et épineuses sur les bords sont de couleurs vert pâle à grisâtre et elles s’organisent en forme de rosace. Ses fleurs violettes s’érigent chacune à la pointe d’une longue tige provenant du cœur de la plante.

Quintral del quisco, Tristerixaphyllus, Lorantaceae

Également connu sous le nom de ñipe, liga, cutral, quitral, le quintral est une plante parasite qui se développe autour des troncs et des branches, essentiellement sur les cactus, les colliguay, les peupliers et les saules. Endémique du Chili, il est souvent surnommé « le gui du cactus ». Utilisée à des fins médicinales, elle serait très utile dans la lutte contre le cholestérol. Ramifiée, elle peut atteindre 1 mètre 20 de hauteur. Pérennes, ses feuilles mesurent environ 5 cm de large, elles sont lisses et ovales. Ses fleurs rouges d’environ 3 cm de long, sont denses et forment des touffes importantes. Ses petits fruits mesurent moins d’un centimètre et sont très appréciés par les oiseaux. Ces derniers sont à l’origine du développement de cette plante parasite, en expulsant dans leurs excréments les graines reproductrices du quintral.