Volcans du Chili : hauts sommets et fumerolles

Le Chili a la plus grande chaîne de volcans du monde, et les plus hauts, à plus de 6.000 m d’altitude.

Le Chili cumule les records géographiques et géologiques: la plus grande chaîne de volcans et les plus hauts du monde. Le pays compte plus de 2.000 volcans, dont plus de 500 actifs, localisés principalement dans deux zones: au Nord de la frontière bolivienne aux environs de Copiapó, au Sud de la région centrale à la hauteur de Santiago jusqu’à la Patagonie des lacs et volcans. Ces volcans sont situés dans la cordillère des Andes et trouvent leur origine notamment dans la localisation sismique du Chili: c’est la rencontre des plaques de Nazca et sudaméricaine qui a engendré les volcans.

Un volcan actif n’est pas un volcan en éruption mais un volcan ayant enregistré une activité volcanique au cours des derniers dix mille ans. Plusieurs centaines de volcans actifs ne signifie donc pas qu’ils soient prêts à entrer en éruption à n’importe quel moment. Selon les scientifiques, une petite quarantaine sont très actifs, et l’imminence d’une éruption est généralement repérée, annoncée et les mesures d’évacuation des populations menacées sont prises par la protection civile. Certains des volcans actifs sont situés à une altitude très élevée et dans des zones inhabitées. De plus, le gouvernement a créé en 1996 l’Observatoire volcanologique des Andes du Sud (OVDAS), installé à Temuco, afin de surveiller les volcans à plus haut risque du Chili: le Llaima et le Villarrica, en Patagonie des lacs et volcans.

Le Villarrica (2.840 m) est situé dans le Parc national Villarrica, il domine le lac du même nom et son cône magnifique dégage une fumerolle en permanence. Cette région splendide est très prisée des visiteurs, qui n’ont pas à s’inquiéter: le volcan est sous la haute surveillance des experts. De même que le volcan Llaima (3.125 m), placé lui en alerte orange, le risque d’éruption s’étant accru, surtout après le séisme du 27 février 2010. Le Llaima est situé à l’Est de Temuco, dans le Parc national Conguillío. Quant au volcan Osorno (2.652 m), au bord du lac Llanquihue et dans le Parc national Vicente Pérez Rosales, il est très prisé des skieurs et des touristes toute l’année puisqu’on peut y monter en voiture et apprécier la splendide vue panoramique qu’il offre. Il n’a pas montré d’activité inquiétante depuis plus d’un siècle. La dernière éruption importante dans la Région des lacs et volcans a été celle du Chaitén en 2009, sur le continent face à l’île de Chiloé.

Dans le Nord, le volcan San Pedro est l’un des plus surveillés, et des plus hauts aussi: 6.145 mètres. Il est situé à 100 km au Nord-Est de Calama, est actif mais sans présenter d’activité inquiétante mi-2010. Non loin de là, le volcan Láscar (5.640 m), près de San Pedro de Atacama, présente un spectaculaire cratère de 750 mètres de diamètre et 300 de profondeur. Sa fumerolle témoigne de son activité.

Dans le Nord, les volcans sont moins à risque qu’en Patagonie. Ils se distinguent par leur impressionnante majesté, nombre d’entre eux dépassant les 6.000 mètres d’altitude, longeant souvent les frontières bolivienne et argentine et loin de tout village: Pomerape à 6.282 m, Parinacota à 6.342 m dans l’époustouflant Parc national Lauca et près du lac Chungará (4.517 m ) de couleur vert émeraude, Acotango à 6.052 m, Guallatiri à 6.063 m, Aucanquilcha à 6.176 m plus au Sud près d’Ollagüe, Palpana à 6.023, San Pedro à 6.145 m, San Pablo à 6.092 m, Pili à 6.046 m, Pular à 6.233 m, Salín à 6.029 m, Socompa à 6.051 m sur la frontière argentine, Llullaillaco à 6.739 m où ont été dcouvertes des momies incas il y a quelques années, Cerro Colorados à 6.080 m, Sierra Nevada à 6.127 m, El Ermitaño à 6.146 m, Peña Blanca à 6.030 m, San Francisco à 6.018 m, Nevado Incahuasi à 6.621 m, El Muerto à 6.488 m, l’exceptionnel Ojos del Salado à 6.934 m, El Fraile à 6.040 m, Barrancas Blancas à 6.119 m, Nevado Tres Cruces Central à 6.629 m et son cratère d’un km de diamètre, Solo à 6.205 m, Los Patos à 6.239 m et Copiapó à 6.052 m où ont également été trouvés des vestiges de la culture inca.

L’un d’eux donne encore un record au Chili: l’Ojos del Salado, 6.934 mètres, ce qui en fait le plus haut sommet du pays, le deuxième sommet d’Amérique après l’Aconcagua et aussi le volcan actif le plus haut du monde. Les andinistes les plus chevronnés peuvent s’y rendre entre septembre et avril, en traversant des paysages de toute beauté et accessibles à un plus grand nombre: la Laguna Verde (4.328 m) ou la Laguna del Negro Francisco (4.126 m), des lacs d’altitude qui font le bonheur des photographes comme des amateurs de sensations fortes et d’une nature à l’état pur. Les volcans du Chili sont l’un des diamants formant les paysages éblouissants et parfois surréels qu’offre ce pays.