Fêtes de Tapati Rapa Nui

Chaque année, les habitants de l’île de Pâques font revivre leurs traditions au travers d’épreuves artisanales et sportives. Du 30 janvier au 14 février 2015.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, ces festivités n’existent pas depuis des siècles mais depuis une quarantaine d’années. Pour autant, elles sont l’occasion chaque année de transmettre les coutumes et les savoirs ancestraux des habitants de l’Île.

Bien qu’étant aujourd´hui annexée au territoire chilien, l’île de Pâques se trouve à plus de 3.700 km de ses côtes. Distante également de plus de 4.000 km de Tahiti elle est l’un des territoires les plus isolés de la planète. Cette particularité est probablement ce qui a donné à Rapa Nui sa culture si spécifique.

Car, s’ils partagent des influences polynésiennes avec les autres îles du Pacifiques, les pascuans ont un patrimoine unique en son genre dont les Moais, ces statues de pierre de plusieurs mètres de haut, sont l’exemple le plus connu.

Lors du Tapati Rapa Nui, les deux grands clans qui peuplent l’île s’opposent dans des épreuves plus ou moins dangereuses, amusantes ou spectaculaires. Elles vont de la sculpture à la gastronomie en passant par la peinture corporelle, les chants rituels ou la création d’objets artisanaux.

Parmi elles, certaines sont plus particulièrement connues et appréciées. C’est le cas de Tau’a Rapa Nui, une compétition aux airs de triathlon où s’alternent navigation à bord de petites embarcations, natation sur un flotteur fait de roseaux et course à pied, où les hommes portent deux régimes de bananes sur leurs épaules.

Mais la plus attendue des épreuves reste l’Haka Pei, durant laquelle les jeunes dévalent les pentes du volcan Maunga Pu’i allongés sur plusieurs troncs liés entre eux et peuvent atteindre des vitesses de plus de 80 km/h !
Chacune de ces épreuves rapporte des points à la femme représentante de l’équipe qui aura l’honneur, si elle en obtient le plus, d’être nommée reine de l’île.

Si au départ le Tapati Rapa Nui était une fête organisée entre les habitants de l’île, elle s’est ouverte aux visiteurs de passage qui peuvent désormais participer aux répétitions ou assister à la compétition.

Une belle occasion de découvrir à la fois la culture locale et cette île, dont le parc est classé depuis 1995 au Patrimoine mondial de l’UNESCO.

Pour plus d’informations, le site officiel de la municipalité de la ville de Pâques.