Cuisine chilienne : desserts et douceurs du Chili

Confiture de lait, alfajores, leche asada, mote con huesillo, gâteau de Noël…

Comme dans d’autres pays latino-américains, les chiliens ont une prédilection pour la confiture de lait, appelée localement le manjar. Cette douceur à base de lait, de sucre et d’un peu de vanille évoque un caramel crémeux. On peut se régaler de manjar à la petite cuillère et il accompagne à merveille le flan. Il est aussi partie intégrante d’un petit gâteau : l’alfajor. L’alfajor est composé de deux galettes ou biscuits ronds collés l’un à l’autre par du manjar et saupoudrés de sucre glace ou enrobés de chocolat, un délice. On peut aussi trouver au Chili des alfajores au miel et à la confiture.

																	  																  

La leche asada est l’un des desserts les plus fréquemment servis au Chili : il s’agit d’un flan aux œufs, au lait et au sucre cuit au four. Souvent, le moule est préalablement caramélisé et parfois sont rajoutés à la préparation un peu de cannelle et de zeste de citron.

La Patagonie des lacs et volcans a une tradition d’origine allemande et qui en a gardé le nom : le kuchen. De délicieuses tartes et autres pâtisseries, à la maison ou dans des salons de thé.

Autre douceur typiquement chilienne, d’une consistance entre boisson et dessert, et que l’on trouve souvent dans des petits kiosques au bord des routes dans les régions centrales : le mote con huesillos. Il s’agit d’un mélange de pêches (huesillos) au jus avec des grains de blé (mote). Le tout est servi frais dans un verre avec une cuillère pour mélanger le jus et les grains, et couper les pêches. Traditionnellement, on utilise des pêches séchées que l’on réhydrate toute une nuit avant de les faire cuire dans de l’eau sucrée qui donnera le jus. Aujourd’hui, les pêches au sirop en boîte sont de plus en plus utilisées. Cette boisson consistante est surtout recherchée en été et n’existe nulle part ailleurs qu’au Chili.

Pour les fêtes de Noël, la coutume impose le pan de Pascua : un gâteau avec du gingembre, du miel, des fruits confits et des raisins secs.

Le pan de Pascua s’accompagne généralement d’une boisson appelée la cola de mono ou Colemono, qui est typique du Chili à base de d’eau-de-vie, de lait, de café, de sucre et de différentes épices. Elle se déguste au moment des fêtes de fin d’année. Les chiliens la servent froide, ce qui est parfait dans la mesure où il fait chaud à cette époque de l’année. Il existe aussi une version plus épaisse, où ils rajoutent du lait concentré pour le plaisir des gourmands.