Escapades en Patagonie chilienne

Cher Javier, Cher Alain, Nous voilà de retour dans la capitale française et la reprise est bien difficile après ce voyage qui marquera l’esprit de toute la famille. Nous tenons à vous remercier de l’organisation extrêmement professionnelle de cette escapade Patagonienne et Porteños (je ne suis pas sûr que cela se dise). Aucun souci avec les transferts, voiture, avion, bateaux : tout s’est passé comme sur le road book.

Escapades en Patagonie
4.5 5 1 1
Vallée de las Vueltas, El Chaltén

Dans le détail et dans l’ordre chronologique :
1/ A l’arrivée à El Chalten, l’hôtel Sendero était à 2 pas de la gare routière et c’était bien appréciable. Les chambres sont confortables sans être luxueuses mais cela était parfaitement adapté.
Sur les conseils d’Alain et de la responsable francophone de l’hôtel, nous avons opté le 1er jour pour la rando qui mène à Loma del Pliegue Tumbado. Malheureusement, le ciel était un peu bouché et la vue du mirador était, comment dire, un peu grise mais tout le monde avait quand même la banane.

Au retour, j’ai fait une escapade du côté du mirador Aguilas pour une vue magnifique et dégagée sur le lac Viedma.
Le lendemain, nous avons pris un taxi qui nous a déposé à l’Hosteria El Pilar, ce qui nous a permis de passer par le Mirador Piedras blancas et les 1eres vues sur le Fitz Roy et les arêtes St Exupery, Mermoz et Guillaumet sont absolument exceptionnelles. Le ciel s’est peu à peu dégagé et nous sommes tous restés éblouis par la beauté du paysage. Je sais que cela fait cliché mais que dire d’autre!

La descente est longue vers El Chalten mais les vues sont…
Retour à Sendero après 21 km et 1100m de D+, tout le monde en avait plein les jambes et les yeux.

En tête à tête avec les glaciers

2/ Retour à El Calafate et réception de la Toyota. Installation à l’hôtel Imago : le confort n’était pas pour déplaire aux filles plus habituées depuis quelques semaines au dortoir avec ronfleur intégré. L’eau de la piscine est un peu chaude mais pas désagréable!!
Petit tour autour du lac Argentino pour voir les flamants rose au coucher du soleil.
Le lendemain, escapade au Perito Moreno. Un choc au-delà de nos espérances. Le mini trekking sur le glacier et la surprise finale (nous ne la dévoilerons pas pour les prochains qui ne manqueront pas ce spectacle inouï)!

Mais cela se poursuit encore avec le passage sur les passerelles où nous aurions pu passer des heures et des heures…
Le lendemain, la navigation sur le lac Argentino est un peu longue pour le glacier Upsala. S’il y a une petite critique à faire : la visite de l’Estancia Cristina est un peu longue. La rando 4×4 est intéressante pour le point de vue sur le glacier. Mais je crois qu’il y avait la possibilité à partir de l’Estancia de faire le chemin de retour en marchant du glacier. Notre côté marcheur aurait préféré cette option.

Les cornes du Paine

3/ El Calafate-Torres del Paine
Nous avons découvert ainsi les joies et lenteurs des passages aux postes frontières. La lourdeur administrative et les coups de tampons dans tous les sens ont finalement du charme et laissent des bons souvenirs.
Petit détour (50 km quand même) par l’Hosteria del Paine est génial car il permet de voir de l’extérieur du parc le massif qui sera notre terrain de jeu pendant les 48 h suivantes. L’accueil à l’hosteria est gentil et le déjeuner pantagruélique (surtout par rapport à notre pique-nique habituel).

Arrivée à l’hosteria de Torres accueilli par un troupeau de chevaux sauvages emmené par les gauchos.

Nuit bien courte. En effet comme prévu et avec l’accord de toute l’équipe, lever à 3h30 pour un départ à la frontale pour le mirador de las Torres. Belle rando de 21 km AR avec 1100m de D+.
Et le lever de soleil sur les montagnes qui donne cette couleur rouge orangé que nous étions venu chercher.

Iceberg, lago Grey

Les Torres sont restées dans leur robe de nuage mais elles se laissaient deviner à travers le voile!
En allant vers le Lago Grey, les vues sont magnifiques sur les lacs Pehoé, Nordenskjold et tous les autres.

Installation à l’Hosteria et diner sur place. La navigation en petit comité matinal vers le glacier Grey est superbe et les icebergs se parent de toute la gamme de bleu. Les appareils photos sont chauds.

Pour se détendre, l’après-midi les plus courageux (Laura, Tifenn, Chantal et moi) sommes montés au mirador Ferrier pour un nouveau point de vue magique sur le parc.
Le lendemain, nous avions bien du mal à quitter le parc qui pourrait nous occuper une semaine pleine.

Arrivée sans problème à El Calafate (après avoir fait le plein à Esperenza : autonomie largement suffisante en tout cas pour ce que nous avons fait).
Nous avons dû nous séparer de Lo et TIf qui continuaient leur route vers Bariloche (en car 30 h!!!).

Puerto Madero

4/ Retour Buenos Aires à l’hôtel Atempo.
Nous avons pu apprécier la situation parfaite dans Palermo au cœur des restaurants les plus sympa de la ville.
Le lendemain, nous avons profité des conseils de Lo et Tif pour faire le Free Walking Tour avec Maguy, guide anglophone au départ de la place du Congreso à 11h. Repère : elle porte un T shirt vert, est porteña et connait la ville comme sa poche.
Je passerai sur la visite de BA que vous connaissez bien mieux que nous mais l’atmosphère de la ville est charmante et (peut être trop) européenne.
Dîner à Las Cabras : rapport qualité prix imbattable à quelques pas de l’hôtel.

Le lendemain, Recoleta et divagations pédestres. Passage par le musée des beaux-arts avec une belle collection de peintres français du 19 et début du 20è. Cours de tango à la Viruta qui se trouve dans le centre culturel arménien (sur Armenia!). Bon, je suis meilleur en rando qu’en danse de salon et le tango, ce n’est vraiment pas naturel!
Diner chez Tégui pour notre repas gastro. Jeune sommelière française ravie de parler la langue natale, découverte d’un excellent vin rouge La Justina, Pinot noir de Patagonie que malheureusement nous n’avons pas pu retrouver en boutique.
Menu dégustation à 8 plats un peu compliqués mais nous ne ferons pas les français blasés.
Le lendemain, la pluie matinale a un peu bloquer nos ardeurs et nous a permis de découvrir le complexe ciné de Puerto Madero. Au sortir le soleil et la chaleur sont de retour pour une balade sur Caminito (passage obligé) et Puerto Madero , nouveau quartier calme et bien rangé.

Tango au Bar Sur, San Telmo

Le soir, spectacle tango kitsch mais charmant au Bar Sur dans San Telmo.
A notre retour, un petit cadeau de l’équipe d’Argentina Excepcion nous attend et l’intention nous touche beaucoup.
Le samedi matin, une grosse chaleur s’est abattu sur la ville mais ne nous empêche pas de faire un jogging jusqu’au parc. On a l’impression que tout le monde court à BA. Au retour, un brunch (français) chez Cocu, resto tenu par un ami de Laura pour terminer ce périple.

5/ Paris
Il fait gris, les gens sont inciviles, les taxis sont en grève, le periph est saturé.
J’ai envie d’émigrer!
Merci encore à vous et comptez sur nous pour vous recommander et un voyage au chili ???

Amitiés parisiennes
Tifen, Laura (actuellement à Puerto Montt)
Jeremy (Sao Paulo)
Chantal et Jacques (Paris)