À la découverte de la Patagonie des Lacs

À la découverte de la Patagonie des Lacs
5 5 1 1
Vue sur Pucón

Bonjour,
J’ai pu bénéficier de deux journées de beau temps sur la fin de mon séjour, notamment lors de mon excursion sur le lac de Todos Los Santos dont l’environnement est magnifique. Par beau temps c’est une excursion qu’il ne faut pas rater.

Concernant mon itinéraire:
Il est resté basé sur le projet que vous aviez établi et ses points d’étapes, mais avec beaucoup de variantes à travers la montagne ou la campagne pour éviter l’itinéraire autoroutier ou les grands axes, notamment entre Pucón et Huilo Huilo (je suis passé par les chemins de montagne, qui ne sont pas à recommander à tout le monde), puis entre Huilo Huilo et Puerto Varas (Panguipuili, Foutrono, Lago Ranco, Entre Lagos).

Au nord de Chiloé, la péninsule de Lacul vaut le détour pour ses paysages : la route était en chantier tout le long, mais dans un an elle sera en parfait état.
L’itinéraire Chonchi – Queilen offre, dans sa partie sud et si le temps n’est pas trop couvert, de beaux points de vue sur le continent de l’autre côté du golfe de Corcovado. La route est toute neuve et en parfait état.

La visite du Lago Chapo à partir de Puerto Montt ne présente pas d’intérêt. Le début de la Carretera Austral jusqu’à La Arena est plutot sympatique. J’avais l’intention de prendre le ferry et de revenir par l’estuaire de Reloncavi et Ensenada. Mais arrivé au ferry le ciel était tellement bouché et menaçant que j’ai fait demi-tour, car les paysages le long du fjord étaient obturés.

Vue sur le volcan Osorno

Concernant les hôtels:
L’accueil a été très cordial même dans les endroits les plus reculés (Cucao qui est désert à cette période de l’année). J’ai rencontré l’accueil le plus impersonnel à Huilo Huilo, sauf auprès du service qui organise les activités. L’auberge de Petrohué est très sympathique. Le palafito de Cucao ne sert pas de repas et notamment le dîner du soir (contrairement à ce qui est indiqué dans vos notes). A cette saison tout est fermé le soir, mais le restaurant situé en face de l’entrée du parc a bien voulu rouvrir ses portes malgré le fait que je sois seul.

Je ne sais pas quand je retournerai au Chili, peut être très prochainement. La prochaine fois il faudra que j’aille au nord. Pour l’instant je n’ai jamais dépassé La Serena et le col de San Francisco, passage routier entre le Chili et l’Argentine.

Bien cordialement, Bernard Falconnat