Le Chili du nord au sud

Le Chili du nord au sud
4.5 5 1 1

Cher Monsieur d’Etigny,
Nous sommes rentrés vendredi soir de notre périple à travers le Chili et l’Argentine et sommes en train de récupérer de ce voyage intensif. Je me suis fait le reproche de ne pas avoir prévu une journée de repos à mi-parcours pour récupérer un peu avant d’entamer la deuxième partie de notre voyage.

Je tiens à vous confirmer que l’organisation du voyage était parfaite aussi bien du point de vue des déplacements en voitures et bateaux qu’en avions, et malgré ce qu’on raconte toujours sur les retards des lignes chiliennes et argentines, tous nos vols étaient à l’heure. Une chose est sure : je vais vous recommander à mes amis et connaissances.

Quant aux prestations des hôtels, restaurants, voitures, chauffeurs et guides je vous fais parvenir mes commentaires étape par étape.

Pose devant le Palacio de la Moneda

1. Valparaiso et Santiago

L’hôtel Zero ainsi que l’hôtel Lastaria en particulier étaient très beaux et confortables.
Les chauffeurs très prévenants et le guide Carolina très compétente et parlant un français parfait.
Concernant les funiculaires il n’y a que le Concepción qui fonctionne, le El Peral ainsi que le Espiritu Santo ne fonctionnent plus depuis un bon moment. Il faudrait donc adapter votre visite proposée.
Le restaurant Concepción est très bon et à recommander.
La dégustation des vins à la Casas del Bosque était très professionnelle et le restaurant est très bon. La dégustation à la bodega William Cole était surtout axée sur la vente et ne valait pas le détour.
Bravo pour la documentation remise et commentée par Franck Domini.

2. Atacama

Le chauffeur guide Alejandro était très compétent dans tous les domaines, même en ce qui concerne la préparation du petit déjeuner et du déjeuner ; de plus, il parlait un anglais parfait. Il était naturellement très gêné lorsqu’au retour des lagunes la voiture est tombée en panne (batterie brulée); nous avons dû attendre à l’entrée de Socaire une voiture de remplacement pendant une heure et demie.

L’hôtel Altiplanico était très beau et le service à la réception très efficace; nous avons pu garder notre chambre jusqu’à 17h, ce qui nous a permis de prendre une douche et nous changer avant de prendre le vol à Calama. Malheureusement les lits (plutôt des lits de camp) étaient très inconfortables et le matin j’ai dû prendre du Dafalgan pour combattre mes courbatures. Nous avons pris deux dîners à l’hôtel et le moins qu’on puisse dire est que ce n’était pas terrible.

Flamant  Andinus, salar d’Atacama

3.Région des lacs et Chiloé

Le chauffeur était très compétent et nous comprenions mieux son espagnol que le français du soi-disant guide francophone Hernan, qui lui était très sympathique, mais dont le français laissait à désirer. Au moins il connaissait de bons restaurants, sauf le premier, le Club Alleman, où le déjeuner n’était pas renversant.
L’hôtel Petrohué était très bien et le dîner compris dans sa prestation très correct.
L’hôtel Palafito était charmant, mais pour le petit déjeuner ses hôtes étaient rassemblés autour d’une grande table-ce qui au fond est très convivial -mais les places disponibles suffisaient à peine pour la moitié des clients, donc il fallait attendre qu’une chaise se libère.

4. Patagonie

Les hôtels Cabo de Hornos, Altiplanico et Hosteria Grey étaient très bien et les dîners pris dans les 2 derniers étaient d’une excellente qualité.
Malheureusement, le Lodge Cerro Guido était très décevant. Tout d’abord nous n’avons rien vu du fonctionnement d’une estancia et le dîner était une catastrophe. Les 2 serveurs ne comprenaient pas un mot d’anglais. Les vins choisis sur leur carte n’étaient pas disponibles et ils ne proposaient que les vins du propriétaire du lodge. Dans le menu, nous avions le choix entre des pâtes, du lièvre ou du boeuf. Comme nous nous trouvions dans une estancia nous avons choisi tous les trois le boeuf. On nous a servi du rôti de boeuf tout à fait sec, très dur et avec un goût désagréable, c’est à dire immangeable. Nous avons retourné notre assiette en demandant un morceau de viande saignant mais il n’y avait pas d’alternative. Pour s’excuser, ils nous ont apporté une bouteille de crémant que nous n’avons pas bu mais dont nous avons fait cadeau à notre guide.
Le lendemain nous avons rejoint l’estancia Lazo où nous avons effectué une promenade sur les berges de la Laguna Verde, qui finalement n’apportait rien de spécial. A mon avis cela aurait été l’occasion de ne pas dormir au lodge et de continuer directement vers El Calafate en profitant d’un jour de repos dans l’hôtel Imago.
Les différents chauffeurs mis à notre disposition pendant les 4 jours en Patagonie étaient tout à fait corrects. Le guide français Germain nous mettait parfaitement dans l’ambiance de la Patagonie et plus spécialement du parc Torres del Paine. Il avait une connaissance profonde de la faune et de la flore de la Patagonie.

Glacier Perito Moreno, Patagonie

5. Les Glaciers argentins

L’hôtel Imago nous plaisait beaucoup et les deux dîners dans les restaurants que vous nous aviez indiqués nous ont vite fait oublier le désastre du Cerro Guido.
La promenade avec le bateau et le 4X4 était très réussie et nous l’avons beaucoup appréciée.

6. Iguazú

L’hôtel Lois Suites avait beaucoup de charme et les dîners que nous y avions pris étaient de très bonne qualité. Notre guide française Marie-Claude qui nous accompagnait pendant les deux jours pour la visite des cataractas étaient très à l’aise pour nous donner les bonnes réponses à toutes nos questions.

Bien à vous,

Henri Marx