Ascension des volcans de la Patagonie chilienne et argentine – 3

Ascension du volcan Copahue, du volcan Lanín, du volcan Villarica et du volcan Llaima.

JOUR 1 : ARRIVÉE VOL INTERNATIONAL / BUENOS AIRES

Descriptif : accueil à l’aéroport d’Ezeiza (Pistarini) par un chauffeur de notre équipe. Celui-ci vous conduit à votre hôtel situé dans le quartier de Palermo Soho.
Réunion :
à l’heure convenue, briefing à votre hôtel autour d’une carte avec l’un de nos responsables des opérations.

Que faire dans la journée ? Vous êtes libre de vous lancer à la découverte des lieux les plus intéressants de Buenos Aires, la capitale argentine. Vous pouvez débuter par quelques uns des lieux incontournables de la ville, comme la place San Martin de Tours, la place Alvear et la place Francia dans le quartier de La Recoleta. Vous poursuivez par l’immense avenida 9 de Julio, puis l’avenida de Mayo, avec à ses extrémités la place del Congreso et de l’autre la place de Mayo. Si vous aimez l’architecture nous vous recommandons en particulier la visite du Palacio Barolo et du théâtre Colón. Enfin, une promenade le long des docks rénovés de Puerto Madero permet un peu de tranquillité.
Durée :
1 heure à 1 heure et demie de route entre l’aéroport et votre hôtel, selon la circulation.
Déjeuner et dîner :
libres. Nous vous transmettrons notre sélection de restaurants à Buenos Aires.
Nuit :
hôtel Mine.

JOUR 2 : BUENOS AIRES / NEUQUEN / ZAPALA / LAS LAJAS / LONCOPUE / CAVIAHUE

Descriptif : à l’heure convenue votre chauffeur passe à l’hôtel pour vous conduire à l’aéroport Jorge Newbery. Après un vol de 1 heure 50 environ jusqu’à Neuquén, vous êtes accueilli par une personne qui vous attend pour la livraison de votre véhicule. Après avoir effectué les formalités d’inspection du véhicule et la signature du contrat de location, vous êtes libre de partir vers Caviahue. Pensez à bien vérifier le Pass pour le Chili.

Distances : 376 km, soit environ 5 heures de route goudronnée depuis la ville de Neuquén à Caviahue.
Déjeuner :
libre. Auberge à Neuquén ou sur la route.
Dîner :
libre. À Caviahue, nous vous recommandons le restaurant Quiñe ou La Reforma.
Nuit :
hôtel Kallfu ou hôtel Nieves del Cerro, à Caviahue.

JOUR 3 : CAVIAHUE / SALTO DEL AGRIO / STATION THERMALE DE COPAHUE / CAVIAHUE

Que faire ? Nous vous suggérons de profiter de cette journée pour préparer l’ascension du lendemain et explorer la région de Caviahue. Pour une question d’orientation du soleil, nous vous recommandons d’aller voir le Salto del Agrio le matin. Vous empruntez la route n°26, puis après 5 km débouchez sur la route n°27. De là vous bifurquez plein Est sur cette celle-ci. Après 4,5 km, à hauteur de l’hosteria del Agrio vous prenez la piste partant vers le nord.

Après 2 km, un spectacle vous accueille. Un cirque de basalte noir, mais aussi de roche ocre se mêle aux verts des mousses et des alpages, ainsi qu’aux cyprès bonsaï, autre particularité de la zone. Les chutes d’eau font 70 m de hauteur, et s’écoulent dans une lagune verdoyante. De retour à Caviahue, nous vous recommandons une petite randonnée à pied le long du rio Agrio. Celui-ci croise la route n°26 à 1 km avant d’entrer dans Caviahue. L’intérêt se porte par toute une succession de cascades dans un paysage de basalte et d’Araucarias.

Option bain thermal : après l’excursion au Salto del Agrio le matin, vous poursuivez en voiture sur route n°27 en direction de Copahue. Juste avant le village se trouve les thermes de la Laguna Las Mellizas non exploités commercialement. Ce site est divisé deux, Las Máquinas et Las Maquinitas. Fumerolles et eaux bouillonnantes n’empêchent pas de se baigner et de se couvrir de boue argileuse. Caviahue possède également une structure thermale composée de 4 lagunes, Sulfurosa, Verde, de Las Aguas et Del Chancho. Cette fois l’entrée est payante.

Descriptif : à l’heure convenue, votre guide se présente à votre hôtel pour la préparation de l’ascension.
Distances : 11,5 km de Caviahue au Salto del Agrio, 18,5 km si vous allez ensuite à Copahue. 17 km de Copahue à Caviahue.
Déjeuner : libre. Nous vous recommandons l’emport d’un pique-nique.
Dîner : libre. À Caviahue, nous vous recommandons le restaurant Raíces ou encore La Reforma.
Nuit : hôtel Kallfu ou hôtel Nieves del Cerro, à Caviahue.

JOUR 4 : CAVIAHUE / ASCENSION DU VOLCAN COPAHUE / CAVIAHUE

Descriptif : départ avec le 4×4 de votre guide en direction de la station thermale de Copahue. À hauteur du lac Mellizas vous entamez votre marche le long du ruisseau Blanco pour cette ascension sur le flanc Nord-Est du volcan. Les vues obtenues depuis le cratère sont de plus en plus splendides : le lac Agrio au sud-est, les petits lacs et lagunes environnants, la vallée de La Dama, le volcan Villarrica (2847m, au Chili) et la silhouette du volcan Domuyo, le plus haut sommet de la province de Neuquén (4709 m).

Le cratère lui-même est un spectacle : coiffé en partie par une calotte de glace de 40 m de hauteur, il est profond de 300 m et mesure 350 m de diamètre. Il est occupé par un lac de trois hectares, alimenté par les précipitations abondantes, et dont les eaux de 30-40 °C à la couleur laiteuse sont chauffées par des arrivées d’eau chaude, de vapeur et de gaz. On sent une forte odeur de souffre !

Point de départ : à 14 km de Caviahue sur la route n°27 à las Maquinitas, soit à 4 km avant Copahue ou encore à la pointe Sud-Est du lac Mellizas. Altitude de départ : 1987 m. Altitude d’arrivée sur le cratère : 2750 m, soit 763 m de dénivelé sur une distance de 8,7 km (dans la montée, descente négative de 40 m).
Durée : de 5 à 8 heures de marche aller-retour, selon le rythme, sans difficulté technique. Si le cratère s’atteint à 2750 m, le sommet de celui-ci s’élève à 2953 m.
Note : le point de départ de la randonnée dépend des conditions d’enneigement. Sans neige et avec un bon 4×4, il est possible de monter jusqu’au refuge Lopetegui. Cette description fait partir la randonnée depuis le lac Mellizas.
Déjeuner : libre. Nous vous recommandons l’emport d’un pique nique, à commander à l’hôtel le jour précédent.
Dîner : libre. À Caviahue, nous vous recommandons le restaurant La Reforma.
Nuit : hôtel Kallfu ou hôtel Nieves del Cerro, à Caviahue.

JOUR 5 : CAVIAHUE / ZAPALA / VILLA PEHUENIA / ALUMINE / JUNIN DE LOS ANDES

Que faire ? Vous faites route vers Villa Pehuenia via Codihue et Pino Hachado. Villa Pehuenia se situe au bord des lacs glaciaires Aluminé et Moquehue, entourée de montagnes de la basse cordillère (2500 m) et de forêts d’araucarias. Villa Pehuenia n’a été fondée qu’en 1989, sur le territoire d’un hameau mapuche, pour devenir un centre de tourisme. Les pistes du Cerro Batea Mahuida sont administrées par les Mapuches de façon communautaire. Ils organisent également des randonnées, des sorties de pêche au saumon et des safaris photo…

Vous quittez Villa Pehuenia pour rejoindre Junin de Los Andes par la somptueuse route 23. La présence de la Cordillère des Andes facilite l’accès à de nombreux lacs glaciaires, de multiples cours d’eau, à des volcans et à des forêts. Cela fait de Junin de Los Andes le paradis des pêcheurs de la truite arc-en-ciel et de la truite brune.

Descriptif: à l’heure convenue, l’un de nos guides se présente à votre hôtel pour la préparation de l’ascension des deux jours suivants.
Distances : 368 km au total. La route est goudronnée sauf 41 km de piste de ripio entre Pino Hachado et Villa Pehuenia. Puis 93 km de piste en ripio répartis en diverses parties entre Villa Pehuenia et Junin de Los Andes.
Déjeuner : libre. Il existe plusieurs auberges à Villa Pehuenia.
Dîner : libre. Possibilité au restaurant de votre hôtel.
Nuit : hôtel San Jorge, à Junín de Los Andes.

JOUR 6 : JUNIN DE LOS ANDES / BASE VOLCAN LANÍN / REFUGE RIM, BIM ou CAJA

Descriptif : à l’heure convenue la veille, départ vers le Paso Mamuil Malal situé au pied du volcan Lanín. 3 km avant ce col frontière se situe le Paso Tromen et la maison de la Gendarmerie, point de départ de votre ascension. Vous êtes à 1150 m d’altitude, sur le flanc nord du volcan. Après avoir rempli les formalités d’enregistrement au poste des gardes du parc national, vous commencez votre marche.

Celle-ci débute par une traversée d’une belle forêt de lengas, avant d’arriver à l’Arroyo Turbio (Rivière Trouble) qu’il vous faut franchir. Vous prenez pied sur La Espina de Pescado (l’Arrête de Poisson), une moraine de formation glacière. Une longue marche de 4 à 5 heures vous attend sur la moraine. Vous montez jusqu’à 2280 m pour rencontrer le premier refuge.

Alternative : il est possible de monter par Le chemin des Mules, à la pente moins rude. La bifurcation se trouve peu après le raidillon le plus escarpé de l’Espina de Pescado. Ce chemin est un peu plus long.
Distance :
68 km de Junin au poste des gendarmes. Seuls les derniers kilomètres sont en piste.
Départ :
Paso Tromen 1150 m. Arrivée : refuge 2420 m (cas du RIM). Dénivelée : + 1270 m.
Distance :
8 km.
Durée de la marche :
4 heures environ.
Déjeuner et dîner :
inclus. Amené par votre guide, boissons non alcoolisées incluses.
Nuit :
refuge RIM, BIM ou CAJA, selon l’attribution par les gardes du parc.

JOUR 7 : REFUGE / SOMMET DU VOLCAN LANÍN / REFUGE / PASO MAMUIL MALAL / PUCÓN

Descriptif : seconde journée consacrée à la pente sommitale et au passage au Chili. L’heure du départ est définie selon la saison afin de profiter au maximum de la fermeté de la neige. Vous partez pour une marche d’environ 4 heures pour atteindre le sommet. Testez correctement vos crampons et piolet car le chemin vous fait alterner les franges de glace et de neige, glissantes et périlleuses. Les raidillons de roche sont plus stables et faciles à monter.

La vue depuis le sommet est spectaculaire : il offre un panorama sur les lacs Tromen, Paimun et Huechulafquen, suivi des volcans chiliens de Villarica, Osorno et Quetrupillan, ainsi que sur le Domuyo, le toit de la Patagonie avec ses 4707 m, et enfin plein sud, le Mont Tronador. Le spectacle de ces cônes parfaits est à couper le souffle. Vous redescendez sur les traces de votre ascension. Vous retrouvez les gendarmes du Paso Tromen et votre voiture. Votre guide vous abandonne car vous partez vers Pucón au Chili, via le Paso Mamuil Malal.

Distance en voiture : 76 km du Paso Mamuil Malal à Pucón, soit 1 heure quinze sans compter les formalités.
Déjeuner et petit-déjeuner : inclus. Amenés par votre guide, boissons non alcoolisées incluses.
Dîner : libre. Nombreux restaurants à Pucón, dont celui de votre hôtel.
Nuit : hôtel Antumalal.
Départ : Refuge RIM à 2420 m / Sommet : 3725 m.
Arrivée : Paso Tromen 1150 m.
Distance de montée : 5 km / Distance de descente : 18 km.
Dénivelé + : 1305 m / Dénivelé – : 2455 m.
Durée de la montée : 4 heures environ / Durée de la descente : 4 à 5 heures.

JOUR 8 : PUCÓN / OJOS DEL CABURGUA / SALTO EL LEON / THERMES DE HUIFE / PUCÓN

Que faire ? Nous vous suggérons de profiter de cette journée pour préparer l’ascension du lendemain et explorer la région de Pucón. De nombreuses options d’excursion s’offrent à vous. Vous pouvez par exemple prendre la direction du lac Caburgua. À mi-chemin on admire les Ojos del Caburgua : l’eau du lac sort dans des bassins reliés entre eux par des petites chutes, en pleine forêt. Si vous aimez le spectacle des chutes d’eau le Salto El León devrait vous offrir un beau panorama, avec ses 90 m de hauteur dans un environnement de chênes, eucryphias, raulís (ou roblí) et coigües.

Enfin, si vous avez envie de vous relaxer après les dernières ascensions, la région regorge de thermes. Les plus célèbres sont les thermes de Menetue au bord de la petite Laguna Ancapulli. Dans le même secteur se trouvent les thermes de Río Trancura et thermes San Luis. Au sud du parc Huerquehue se cachent les termes de Huife et les thermes Quimey-Co.

Distance en voiture : 15 km de Pucón aux Ojos del Caburgua. 30 km de Pucón au Salto El Leon. 31 km de Pucón aux Termas Menetúe et Termas Trancura. 33 km de Pucón aux termes Huife et Termas Quimeyco.
Déjeuner et dîner : libres. Votre hôtel est réputé pour être l’un des meilleurs restaurants de Pucón.
Nuit : hôtel Antumalal.

JOUR 9 : PUCÓN / PARC NATIONAL VILLARRICA / ASCENSION DU VOLCAN VILLARRICA / PUCÓN

Descriptif : depuis la ville de Pucón vous pénétrez dans le parc national Villarrica, en montant en voiture jusqu’au centre de ski Villarrica situé sur la face nord du volcan. Vous profitez déjà d’une splendide vue sur la forêt, la montagne et les lacs. Depuis « La Cafetería » vous pouvez emprunter le télésiège n°5 « Colico », qui vous emmène jusqu’à 1860 m d’altitude, puis cap sur une crête rocheuse appelée « Piedra Negra ».

À 2020 m vous rencontrez les fondations d’un remonte-pente détruit par l’éruption de 1971. Si vous faites l’ascension l’été, c’est à la « Pingüinera » à 2250 m que commencent les neiges éternelles. Cette fois-ci le rocher à atteindre s’appelle « Piedra Blanca », signal pour attaquer la dernière partie et atteindre la lèvre du cratère du volcan Villarrica.

360° s’offrent à vous avec 8 volcans : Lanín LLaima, Lonquimay, Quetrupillàn, Sierra Nevada, Chohuenco, Osorno, Tolhueca; 8 lacs : Villarrica, Caburgua, Calafquén, Huilipilún, Coloco, Panguipulli, Pellaifa et Neltume, ainsi qu’un puzzle de forêts. Enfin, le volcan Villarrica lui-même s’offre en spectacle avec son cratère de 200 m de diamètre et plus bas, sa cheminée parfaitement circulaire d’un rayon de 40 mètres. Le magma bouillonnant s’entend sans pouvoir être vu. Le volcan Villarica compte de très nombreuses éruptions dont la dernière date de 1984. En 1971, une immense coulée a atteint le lac Calafquén, à 17 km du bord du cratère, et a détruit 50% du village de Coñaripe. Vous redescendez par la même route en profitant de la partie en neige pour glisser et descendre plus vite.

Distance en voiture : 17 km de Pucón jusqu’au centre de ski de Villarrica.
Altitude de départ : 1450 m au centre de ski et 1860 m si vous prenez le télésiège n°5.
Altitude d’arrivée : 2853 m (Point le plus élevé du cratère), soit 1403 m de dénivelée sur une distance de 4,8 km sans emprunter le télésiège, et 993 m de dénivelée sur une distance de 3,8 km si vous utilisez le télésiège. Durée de 3 heures avec télésiège et 4 heures sans télésiège pour la montée, et 1 heure et demie / 2 heures pour la descente.

Les dangers du volcan Villarrica : le volcan est constamment surveillé et l’ascension interdite en cas de recrudescence d’activité volcanique. Néanmoins on n’est jamais à l’abri d’une projection de roche incandescente, notamment à l’approche du cratère. Plus rarement, il peut se produire des avalanches de plaque de neige. Par ailleurs, selon la direction du vent, le gaz émanent peut irriter la gorge et les yeux.
Déjeuner : libre. Nous vous recommandons d’apporter votre pique-nique, à commander à l’hôtel la veille.
Dîner : libre. Nous vous suggérons le restaurant El Fogón, rue O’Higgins 480.
Nuit : hôtel Antumalal.

JOUR 10 : PUCÓN / PARC NATIONAL CONGUILLIO / CENTRE DE SKI LAS ARAUCARIAS

Que faire ? Matinée de repos au bord du lac Villarrica. Après le déjeuner vous prenez la route du volcan Llaima, cœur du parc national Conguillío. Vous visitez au passage la ville de Villarrica et pour acheter votre pique-nique nécessaire à l’ascension du lendemain. La plupart des commerces se concentrent sur l’avenue Geronimo de Alderete. Vous franchissez le pont du río Toltén d’où vous aurez une belle vue.

Après l’installation au centre de ski centre de ski Las Araucarias et à l’heure convenue, réunion avec votre guide pour préparer l’ascension. Vous profitez des dernières heures de la journée pour une promenade entre les araucarias, âgés de 600 à 1200 ans, les lengas, coigües, robles, raulíes et cypres. Vous aurez peut-être l’occasion d’observer le fameux pic de Magellan (carpintero negro) dont le mâle a la tête rouge et une petite houppe.

Distances : 218 km de Pucón jusqu’au centre de ski Las Araucarias, via Temuco. La route est goudronnée jusqu’au village de Cherquenco. Les 19 derniers kilomètres sont en piste.
Déjeuner et dîner : libres, à Pucón. Le soir possibilité au refuge.
Nuit : refuge Los Paraguas, au centre de ski Las Araucarias.

JOUR 11 : CENTRE DE SKI LAS ARAUCARIAS / ASCENSION DU VOLCAN LLAIMA / TEMUCO

Descriptif : à l’heure convenue avec votre guide, vous partez à pied pour le refuge. Vous partez vers le nord-est car la route normale de l’ascension s’effectue par la face Nord-Ouest du volcan. Après 1 heure de marche d’approche vous prenez pied sur une longue pente de peu d’incidence qui vous emmène de 1900 m à 2200 m. De là vous apercevez déjà le volcan Tolhuaca, le volcan Antuco et au loin, le plus élevé des trois, le volcan Lonquimay (2985 m) situé au cœur du parc national Laguna del Laja.

La véritable ascension commence sur un versant pentu qui vous emmène en 2 km de distance jusqu’au sommet du cratère Llaima. Vous cheminez en lacets sur la coulée de la dernière éruption du 1 janvier 2008. Vous cherchez à éviter les fumerolles que le vent porte en général vers le sud et le sud-ouest. Les andinistes et randonneurs connaissent bien le bonheur de l’arrivée au sommet. La réussite de l’ascension comme la beauté du panorama sont la récompense des efforts de la montée.

Au pied du volcan, vous admirez la Laguna Captrén, le lac Conguillío et la piste Los Carpinteros, itinéraire d’une belle excursion que certains préféreront à l’ascension du volcan Llaima. Un tour de tête et le volcan Villarrica vaincu l’avant-veille s’impose à votre regard ! Le cratère du Llaima, d’un diamètre de 250 m, est particulièrement abrupt, et il est délicat d’en faire le tour. Votre descente s’effectue par le même itinéraire.

Altitude de départ : 1580 m au centre de ski.
Altitude d’arrivée : 3125 m, soit 1545 m de dénivelée sur une distance de 6 km.
Durée : de 5 à 6 heures, et 3 heures pour la descente.
Distances : 77 km du centre de ski Las Araucarias jusqu’à Temuco.
Déjeuner : libre. Nous vous recommandons l’emport d’un pique-nique.
Dîner : libre. Nous vous suggérons le restaurant Oregon, en centre ville, rue Recreo 530.
Nuit : hôtel Bayern, à Temuco.

JOUR 12 : TEMUCO / SANTIAGO DU CHILI

Descriptif : à l’heure convenue, vous avez rendez-vous à l’aéroport de Temuco pour la restitution du véhicule. Après un vol de 2 heures et demie environ vous êtes accueillis à l’aéroport de Santiago du Chili et emmené à votre hôtel.
Distance : 15 minutes de l’hôtel à l’aéroport d’Arica. 40 à 50 minutes de l’aéroport de Santiago au centre ville.
Déjeuner : libre. Nous vous suggérons le restaurant Kiru situé au centre, au pied du Morro (sur la colline dominante).
Dîner : libre. Nous vous suggérons le restaurant Como Agua para Chocolate, entre Plaza Italia et Bella Vista ou encore le restaurant Azul Profundo (poissons) dans le quartier de Bella Vista.
Nuit : L’Ambassade Petit Hôtel.

JOUR 13 : SANTIAGO DU CHILI / AÉROPORT DE SANTIAGO / VOL INTERNATIONAL

Descriptif : journée libre à Santiago jusqu’au moment du transfert vers l’aéroport. C’est peut-être le moment pour aller regarder les lapis lazulis, pierre nationale du Chili et dont le quartier de Bella Vista s’est fait une spécialité. Il s’agit d’une pierre semi-précieuse composée d’au moins 14 minéraux différents, entre lesquels on souligne la lazurite, qui lui donne sa couleur bleue. Le Lapis lazuli est symbole de santé, d’élégance et de chance. À l’heure convenue, votre chauffeur se présente à vous et vous conduit à l’aéroport Arturo Merino Benitez.
Durée et distance :
40 à 50 minutes du centre ville à l’aéroport de Santiago.
Déjeuner :
libre.
Dîner et nuit :
dans l’avion.