Les fêtes traditionnelles du Chili : Fiestas Patrias, pélerinages, festivals, célébrations

Les fêtes traditionnelles incontournables du Chili, religieuses, gastronomiques ou culturelles.

Festival International de Théâtre Santiago du Chili, au mois de janvier

Le Santiago a Mil est l’évènement culturel des arts scéniques le plus important du Chili, avec chaque année une programmation nationale et internationale dans les domaines du théâtre, de la danse et de la musique. Il a lieu les trois premières semaines de janvier dans différents théâtres et lieux publics de la ville de Santiago, ainsi que dans d’autres régions du Chili. Depuis quelques années le clou de cet évènement est la Pequeña gigante, une marionnette de 7 m de haut représentant une petite fille gracieuse et expressive, qui se déplace à travers la ville. C’est le fabuleux spectacle offert par la Compagnie Royal de Luxe, fondée en 1979 par le français Jean-Luc Courcoult. Son équipe de 7 techniciens français, accompagnée de représentants chiliens de Santiago a Mil, fait vivre cette marionnette au cœur de la ville de Santiago.

Fiesta San Sebastián
																	  https://www.chile-excepcion.com/regions-chili/fiesta-san-sebastian																  
voir nos photos

Pèlerinage de Yumbel pour San Sebastian, Région VIII du Bío Bío, le 20 janvier

Chaque 20 janvier et 20 mars, la paisible ville de Yumbel (20 000 hab.) accueille l’un des plus grands pèlerinages du Chili. 300 000 personnes venues de tout le pays se retrouvent pour célébrer le martyr chrétien San Sebastian. C’est non seulement une grande importance religieuse mais aussi historique et culturelle. Une figure en bois de San Sebastian est arrivée au Chili en 1580 et installée initialement dans le fort de San Bartolome de Chillían. En 1655 un soulèvement de Mapuches a lieu et oblige les soldats espagnols à la déplacer à Yumbel afin de la protéger. Des années plus tard, lorsque l’hostilité des indigènes cessa, on tenta de ramener cette icône sur son lieu d’origine. Mais la légende relate que ce fut impossible de la transporter, ni même avec l’aide de 20 paires de bœufs ! A ne pas manquer : la belle église de Yumbel qui date du XIXe siècle et le sanctuaire qui abrite l’image du Saint.

Carnaval andin d'Iquique, Région I de Tarapacà, fin février

La municipalité d’Iquique, grande ville du Nord du Chili au coeur de la région de Tarapacà et à 1 850 km de Santiago, organise le Carnaval Andin le dernier week-end de février. Le festival met à l’honneur les coutumes et les valeurs de cette région frontalière avec la Bolivie. Groupes culturels, centres communautaires, clubs sportifs, familles, tous participent à l’événement. Plus de 400 danseurs et fanfares de Bolivie, du Pérou et du Chili s’unissent pour donner naissance à un carnaval spectaculaire. Ces musiques et danses traditionnelles transmettent toute la magie de la culture andine.

Tapati Rapa Nui, Île de Pâques, mois de février

Il s’agit du festival le plus important de l’île de Pâques, qui a lieu la première quinzaine de février, en commémoration aux traditions ancestrales Rapa Nui. Toute la communauté Rapa Nui y participe, répartie en groupes familiaux ou parents. Les groupes sont en compétition et chacun à leur tour, ils doivent effectuer des activités pour l’élection d’une reine. Parmi les activités, des expositions de peintures corporelles, un festival de danses et de musique… D’autre part, à cette occasion des dégustations de cuisine traditionnelle de la région de l’île de Pâques ont lieues.
Cette fête représente la volonté de revivre les coutumes ancestrales Rapa Nui.

Championnat national de rodéo de Rancagua, Région VI O'Higgins, fin avril

Deuxième sport national après le football, le rodéo est très populaire dans les campagnes du centre du pays. Chaque démonstration est accompagnée d’animations et d’activités, comme des foires artisanales ou des expositions de chevaux… Le rodéo fut introduit dès le XVIe siècle par le gouverneur espagnol Garcia Gurtado de Mendoza. Le spectacle est assuré par deux huasos à cheval et en habits traditionnels, qui tentent d’arrêter un taureau. Une stricte réglementation en définit les règles, notamment seuls les chevaux chiliens peuvent concourir. La finale annuelle du championnat a lieu chaque année à Rancagua, la capitale du rodéo chilien située à une heure au Sud de Santiago. Cette manifestation attire une foule nombreuse, et offre une occasion idéale de découvrir ce sport si typique de la vie rurale chilienne.

Fiesta de San Pedro, Région VIII du Bío Bío, le 29 juin

Elle célèbre tous les 29 juin San Pedro, le Saint patron des pêcheurs et le fondateur de l’Eglise Catholique. La célébration de San Pedro représente la deuxième célébration la plus importante de la région, après celle des festivités dédiées à la Vierge de Ayquina. Une représentation militaire est traditionnellement donnée lors des fêtes de commémoration de San Pedro. Pour celle-ci, les rituels restent pratiquement intactes depuis des siècles. Ainsi, par exemple, avant que les danses ne débutent, une cérémonie est célébrée afin de demander la réussite des récoltes. Une fois que la procession est passée, les danseurs effacent les traces de leurs pas laissées sur la « Madre Tierra » (la Terre). On peut également assister, durant cette fête en hommage à San Pedro, à un défilé de bateaux ornés de fleurs.

Fête de la vierge à La Tirana, Région I d'Iquique, du 12 au 18 Juillet

Au milieu du Parc nacional de la Pampa du Tamarugal, La Tirana est un petit village de 500 habitants à 72 km d’Iquique. Chaque année le 16 juillet, près de 100 000 personnes s’y donnent rendez-vous pour célébrer la Virgen del Carmen, la patronne du Chili. Cette fête catholique, la plus grande du Nord du pays, réunit plus de 180 confréries de danseurs religieux venus de tout le Nord du Chili. Les participants portent des masques de diverses couleurs et des vêtements traditionnels de leur région. Ils chantent et présentent les danses religieuses transmises au fil des siècles par les mineurs de la région. Mélange unique de traditions catholiques et païennes, la fête de la Vierge illustre à la fois la ferveur religieuse, les traditions et le goût de la fête du peuple chilien.

Fiesta de la Virgen de Guadalupe de Ayquina, Région I d'Iquique, 7 et 8 septembre

Cette célébration religieuse, inscrite au Patrimoine mondial de l’Unesco, a lieu chaque année dans le petit village de Ayquina. Ce hameau de 50 personnes accueille ainsi chaque année autour de 70.000 personnes, qui viennent rendre hommage à la Virgen de Guadalupe de Ayquina. La fête a lieu durant une semaine, avec l’essentiel des événements les 7 et 8 septembre. Le 7 à minuit, un feu d’artifice ouvre officiellement les festivités. A l’image du célèbre carnaval d’Oruro en Bolivie, la fête donne lieu à de nombreuses danses syncrétiques, d’origine précolombiennes et mélangés aux références catholiques espagnoles. On trouve également de nombreuses messes, et un pèlerinage de 24h part de Calama, à 74 km de là, pour rejoindre Ayquina.

Fiestas Patrias, Jours de l'indépendance et des forces armées, les 18 et 19 septembre

Le 18 septembre, un Te Deum a lieu chaque année à la cathédrale de Santiago pour lancer la fête en l’honneur de l’indépendance du Chili obtenue le le 18 septembre 1810. Le 19 septembre, c’est le jour des forces armées. On peut assister à un défilé militaire et naval, ainsi qu’à la célébration des victoires militaires du Chili. Chaque printemps, cette semaine des Fiestas Patrias est très attendue par les chiliens. Des déserts du Nord à la pointe Sud du Chili, tout le pays célèbre la proclamation du premier gouvernement autonome face à la domination espagnole. La musique est omniprésente, des chansons patriotiques et l’hymne national passent en continu. Les démonstrations de rodéos dans les arènes ne désemplissent pas et les spectateurs s’enthousiasment devant l’habileté des « huasos« . On peut admirer des compétitions de danse, dont la cueca, la danse la plus populaire du Chili. Les chiliens profitent des jours fériés pour rendre visite à leur famille, ou pour partir sur les plages de la côte pacifique. Il est donc nécessaire de réserver les logements à l’avance pour un voyage à cette période.

Pèlerinage de la Virgen de lo Vasquez, Valparaíso, le 8 décembre

Le plus grand pèlerinage du Chili a lieu à Valparaiso tous les 8 décembre à l’occasion de la fête de l’Immaculée Conception. Plus de 600 000 fidèles se rassemblent dans la ville pour rendre hommage à la Vierge. Des dizaines de milliers de pèlerins marchent pendant 50 km et finissent les derniers kilomètres à genoux pour demander pénitence. L’origine du sanctuaire remonte au XIXe siècle, quand un homme originaire de Casablanca déposa dans la cour de sa maison une image de la Vierge de Lourdes. Adorée par les habitants, l’image fut déplacée dans une chapelle qui devint par la suite l’actuel Sanctuaire de Lo Vásquez. Ce bâtiment fut détruit en 1906 suite à un fort tremblement de terre et reconstruit 7 ans plus tard. Cette manifestation religieuse est d’autant plus impressionnante que la ville de Valparaiso est juchée sur 45 collines faisant face au port et à l’océan Pacifique, à 120 km à l’ouest de Santiago. L’affluence souligne alors ses passages étroits, ses longs escaliers et ses ascenseurs menant aux maisons colorées qui semblent suspendues dans le vide. Son centre historique, déclaré site du patrimoine mondial en 2003, a été un lieu d’inspiration pour les peintres et poètes comme Pablo Neruda, Prix Nobel de littérature.

Fiesta Grande à Andacollo, Région IV de Coquimbo, 24/26 décembre

La Virgen del Rosario, également connue sous le nom de la Virgen Morena, est la patronne des mineurs et bénéficie d’une grande ferveur dans un pays parsemé de mines. Chaque année du 24 au 26 Décembre, la petite ville d’Andacollo située dans le Chili central lui rend hommage et célèbre les nombreux miracles qui lui sont attribués, comme la fin de l’épidémie de petite vérole en 1871. Avant la fondation officielle d’Andacollo en 1891, la région était connue des Incas qui extrayaient de l’or et du cuivre des montagnes. Le nom d’Andacollo est supposé venir du quechua, Anta-Coya signifiant cuivre-reine, soit la reine de cuivre. La Vierge, Nuestra Señora de Andacollo, serait apparue à un mineur autochtone nouvellement converti au catholicisme, sous la forme d’une petite statuette en bois cachée dans les rochers.
Des milliers de pèlerins arrivent à l’avance, campent sur place pour être aux meilleures loges et assistent aux nombreuses cérémonies proposées, comme les danses religieuses avec des danseurs costumés, des combats de coqs ou des courses de chevaux. Un autre bel exemple de ferveur religieuse associée à des traditions toujours présentes et authentiques !

Floramiento des lamas, Région de l'altiplano

La frontière entre le Chili et la Bolivie, et en particulier les régions arides de l’Altiplano, sont des lieux où le lama est un animal très important. Etant l’un des seuls animaux à supporter les conditions climatiques extrêmes, il fournit notamment laine et viande aux habitants. C’est pourquoi afin de les protéger ces derniers sont baptisés lors d’une cérémonie appelée « Floramiento del llama ». Durant celles-ci, les animaux sont parés de rubans de couleurs tressés et de pompons avant qu’un prêtre ne passe pour les bénir. Les propriétaires bénissent ensuite leurs bêtes à leur façon en leur lançant des confettis, en les arrosant de bière ou avec leurs propres offrandes.