fr
  • es
  • en

Voyage à Valparaiso, Chili. Information & tourisme.

Géographie, climat, histoire, fêtes, patrimoine, musées, monuments, hôtels, transports, environs.

Situation géographique et topographie de Valparaiso

alparaiso, capitale de la Ve Région, est située dans une superbe baie à 120 km au Nord-Ouest de Santiago. Avec environ 300 000 habitants, c'est la deuxième ville du Chili. La partie basse -port et rues commerçantes-, surnommée le "Plan", est entourée de 44 collines en forme d'amphithéâtre qui donnent à la ville sa topographie si particulière, sans place principale ni plan en damier comme dans les autres villes hispaniques. La majorité des Porteños (Portègnes) vivent sur ces collines, les Cerros, auxquelles s'accrochent des maisons multicolores. On y accède par d'innombrables escaliers et 15 funiculaires.

Climat tempéré de type méditerranéen: 5 à 15º de moyenne l'hiver, 12 à 30º en moyenne l'été. Mois les plus pluvieux: mai à août (l'hiver).

Histoire de Valparaiso

En 1536, l'Espagnol Juan de Saavedra découvre cette baie idéalement située et son village de pêcheurs changos. Dès 1544, elle reçoit le nom de Valparaiso pour servir de port naturel à Santiago mais ne se développe que très lentement à l'époque coloniale, dominée par la capitale Lima et son port du Callao. Le port attire néanmoins corsaires et pirates, y compris le célèbre Francis Drake, des fortifications sont construites pour défendre la petite ville.

L'époque de gloire
Valparaiso sort de sa léthargie après l'indépendance, poussée par la découverte, l'exploitation et l'exportation de cuivre, de salpêtre, d'or, d'argent... C'est aussi le principal port entre l'Europe et la côte Pacifique américaine. La ville connaît un développement rapide tout au long du XIXe siècle, elle est même la première à installer l'éclairage au gaz, l'eau potable, le télégraphe et le téléphone. Alors qu'elle ne comptait que 5.000 habitants en 1812, ils sont 70.000 en 1871, dont de fortes minorités d'immigrants étrangers: Allemands, Français, Espagnols, Italiens et surtout Britanniques, qui vont modifier l'urbanisme sur les collines en construisant de belles maisons entourées de jardins, des passages et belvédères.

Le commerce est florissant, le port est aménagé en gagnant sur la mer, le chemin de fer arrive en 1855, le premier funiculaire construit en 1883 sur le Cerro Concepción. Valparaiso est à l'avant-garde, on vient même de Santiago pour acheter la dernière mode européenne, et elle est connue dès le XIXe siècle comme la "perle du Pacifique". Mais, en 1906, un tremblement de terre fait 3.000 morts, ensevelis sous les décombres de maisons vite construites avec des matériaux peu résistants. Les Portègnes tirent avantage de cette catastrophe naturelle pour revoir l'urbanisme de leur ville, paver et élargir les rues, comme Pedro Montt qui devient l'avenue principale. Cependant, l'ouverture du canal de Panamá, la crise économique de 1929, l'invention du salpêtre synthétique, le départ des élites plongent Valparaiso dans un déclin financier et commercial. La ville touche le fond dans les années 1980, pendant la dictature qui a raison de la joyeuse bohème et la crise économique des dernières industries.

Le renouveau
Le classement du centre historique au Patrimoine mondial de l'Unesco en 2003 sauve l'identité architecturale de la ville, des fonds sont débloqués pour restaurer les maisons multicolores accrochées aux collines, Valparaiso peut reprendre son titre de "perle du Pacifique". C'est aujourd'hui une ville qui a retrouvé son dynamisme, un centre universitaire important, le siège du Congrès national depuis 1990 et la capitale culturelle du Chili. Elle commence même à attirer de nouveau des étrangers, séduits par l'atmosphère du port et que l'on croise aujourd'hui sur les Cerros à la tête de restau et boutiques un peu branchées.

Fêtes et événements à Valparaiso

bullet Janvier, Valparatango: festival international de tango, la danse emblématique d'un autre grand port, Buenos Aires. Concours de chant et de danse qui a fêté en 2009 sa vingtième édition.

bullet Semaine Sainte: chaque vendredi saint, des habitants incarnent la Passion du Christ sur un chemin de croix passant dans les rues du Cerro Placeres... Le dimanche, une poupée représentant Judas, confectionnée avec de vieux chiffons, est brûlée au cri de "traidor", avec les textes du "Testamento", qui se moque en réalité d'un voisin ou des autorités.

bullet 21 mai, Día de las Glorias Navales: fête nationale la plus importante après celle des 18-19 septembre. Elle commémore la bataille héroïque du capitaine Arturo Prat Chacón le 21 mai 1879 au début de la guerre du Pacifique contre le Pérou et la Bolivie, quand sa vieille corvette Esmeralda fut bombardée, éperonnée et coulée sur les côtes d'Iquique. Les enfants s'habillent en marin, les drapeaux sont hissés, une grande parade militaire rend les honneurs au héros national devant son monument place Sotomayor en présence du président de la République.

bullet 29 juin, fête de Saint Pierre: le saint patron des pêcheurs est emmené en procession en bateau, accompagné de centaines d'embarcations décorées.

bullet Août, Festival de ciné de Valparaiso: depuis 1997, cycles thématiques, hommages à des auteurs chiliens ou étrangers, rétrospectives... Concours de documentaires.

bullet 1er week-end d'octobre, Festival de los Mil Tambores: pour fêter le printemps, la ville basse de Valparaiso se met au rythme des percussions et aussi d'autres expressions artistiques comme le théâtre, la danse, des jeux traditionnels indiens, etc.

bullet Octobre, Danzalborde: spectacles de danse contemporaine sur les places et dans les parcs.

bullet Dernière semaine de décembre, Carnaval Cultural de Valparaiso: entre Noël et le jour de l'An, danseurs, acteurs, peintres, musiciens, cinéastes, photographes et amateurs de folklore sortent dans les rues pour montrer leur art, pendant trois jours.

bullet 31 décembre, Año Nuevo en el Mar: un feu d'artifices inouï qui embrase toute la baie jusqu'à Viña del Mar pour fêter le passage à la nouvelle année.

Patrimoine, musées et monuments: que voir à Valparaiso?

bullet Le port
Au XVIIIe siècle, la place Echaurren fonctionnait comme embarcadère. Puis le bord de mer a été comblé et la physionomie du quartier a changé. Le bâtiment de la douane a été construit, ainsi que le Muelle Prat, le seul endroit d'où l'on peut voir aujourd'hui l'activité du port de commerce, et la réplique de la caravelle Santiaguillo, sur laquelle voyagea Juan de Saavedra, "découvreur" de la baie.

Les petites rues autour du port étaient autrefois pleines de bars où les marins, qui devaient attendre des dizaines de jours pour réembarquer, passaient leur temps autour d'un verre, à écouter poètes et musiciens (cueca, boleros, fox trot, tango) ou en compagnie de filles de joie.

La structure en fer du Mercado Puerto a été imaginée dans les ateliers de Gustave Eiffel en France dans les années 1920: on y trouve des fruits, des légumes, des poissons et fruits de mer, et des gargotes à l'étage, animées par des chanteurs passant de table en table. À quelques rues, l'église La Matriz date de 1837, elle est construite à l'endroit même où avait été fondée la première église de Valparaiso, en 1559. La plaza Sotomayor, à l'entrée du Muelle Prat, a longtemps été le centre civique, avec l'Intendencia, siège du gouvernement de la province, le Monument aux héros d'Iquique, le palais de justice, l'ancien bâtiment des Postes, où s'est installé le Conseil national de la culture et des arts, chargé notamment de la revalorisation du patrimoine.

bullet La ville basse, le "Plan"
La rue Prat puis Esmeralda bordait autrefois la mer et constituait le centre de l'activité commerciale et financière de Valparaiso. On voit encore le bâtiment de la Bourse du Commerce, la première du Chili, inauguré en 1915, ou celui d'El Mercurio, plus ancien quotidien de langue espagnole, fondé en 1827. Cet immeuble a été construit pour le journal en 1899 dans un style qui témoignait de son succès: façade travaillée en style néo-Renaissance, balustres, statue du dieu Mercure, coupole... Entre les deux, l'Edificio Turri avec une tour de l'horloge, l'un des symboles de Valparaiso. Au XIXe siècle, les personnalités en visite logeaient à l'hôtel Colón. La rue se termine sur la plazuela Aníbal Pinto entourée de plusieurs bâtiments historiques: l'ancien Café Riquet, l'ancien hôtel Dimmier, le bar Cinzano, ouvert depuis 1896...

La rue Condell mène à la belle place Victoria, dans le quartier Almendral, en passant devant la municipalité et le Palacio Lyon, construit en 1888 dans un imposant style néoclassique français pour un riche entrepreneur du port. C'est l'un des rares édifices qui aient résisté au séisme de 1906, aujourd'hui musée d'histoire naturelle et galerie municipale d'art. Enfin, au bout de l'avenue Pedro Montt, sur la place O'Higgins (marché aux puces le week-end), le Congrès national, un bâtiment moderne inauguré en 1990.

bullet Les collines
CERRO ALEGRE. L'une des collines les plus touristiques, en plein changement, avec l'ouverture de petits bars, de restaurants, de boutiques de créateurs (Bazar La Pasión). Les jeunes artistes du quartier ouvrent régulièrement leurs ateliers le samedi en fin de mois. Du port, on peut monter par l'Ascensor El Peral et arriver au Paseo Yugoslavo, bordé de maisons du début du XXe siècle. Le Palacio Baburizza a été construit en 1915 par un baron du salpêtre, Ottorino Zanelli, et revendu à Pascual Baburizza en 1925, une autre fortune minière. Superbe maison de quatre étages mansardée de style Art Nouveau, dont les volumes s'articulent autour d'une tour. Elle accueille le musée des beaux-arts de Valparaiso (fermé pour restauration). Toutes les rues de ce Cerro sont bourrées de charme, ne pas hésiter à les parcourir (Miramar, Lautaro Rosas) avant de poursuivre sur le Cerro Concepción.

CERRO CONCEPCIÓN. De la ville basse, on peut prendre l'Ascensor Concepción, qui débouche sur la très belle promenade du Paseo Gervasoni. Il est bordé de belles demeures jouissant d'une vue ouverte sur la baie. À une extrémité du Paseo, la Casa Mirador de Lukas expose les oeuvres du caricaturiste Renzo Pecchenino "Lukas", à l'autre extrémité l'ancienne maison Armstrong a été transformée en restaurant, le Café Turri.
Le Paseo Atkinson est lui bordé de maisons jumelles avec leur petit jardin à l'avant, héritage des coutumes britanniques. La rue Almirante Brown, l'une des principales artères entre le Plan et le Cerro, concentre les petits bars et restaurants.

CERRO FLORIDA. C'est cette colline que le poète Pablo Neruda avait choisie pour installer sa résidence de Valparaiso. Comme ses autres maisons, il l'a transformée, destructurée en lui ajoutant escaliers, coins et recoins, en la décorant de mille objets hétéroclites (peintures, sculptures, bouteilles, morceaux d'embarcations...), en la peignant de toutes les couleurs comme les maisons du port, pour en faire un lieu unique. La Sebastiana est ouverte au public (sauf le lundi), ainsi qu'un centre culturel avec des ateliers de vitraux et de littérature, des expositions, un café.

bullet Les funiculaires
Valparaiso, "la ciudad de los ascensores" ("la ville des ascenseurs"), compte 15 funiculaires, classés au patrimoine national, sur les 27 d'origine. Au début, ils fonctionnaient avec un mécanisme hydraulique, puis au charbon et à vapeur, enfin avec des moteurs électriques. Disposés au pied des Cerros, ils ne sont pas qu'une attraction touristique, les Portègnes les utilisent chaque jour dans leurs déplacements.

L'Ascensor Concepción a été le premier de la ville, inauguré en 1883. Il relie la rue Prat, à côté de l'horloge Turri, au pittoresque Paseo Gervasoni du Cerro Concepción.

L'Ascensor Artillería (1893) fonctionnait au charbon: il relie le port, à côté de l'ancienne Douane, et le Paseo 21 de Mayo, qui offre l'une des meilleures vues sur la baie. Le musée naval et maritime raconte l'histoire de la marine chilienne à travers ses guerres. Objets et documents historiques, maquettes, photographies (10h à 18h, fermé le lundi).

L'Ascensor Cordillera, dans la rue Serrano, autrefois principale rue commerçante, a été inauguré en 1887 et fonctionnait avec un moteur à vapeur. Il est flanqué d'un escalier de 161 marches, et conduit à la Plazuela Eleuterio Ramírez. Après les maisons en tôle, la rue Merlet mène au musée Lord Cochrane, ancienne demeure de l'Anglais Juan Mouat, qu'il fit construire dans un style colonial en 1841 et dans laquelle il installa le premier observatoire astronomique du Chili.

L'Ascensor Polanco, rue Simpson dans le quartier Almendral, est le seul véritable ascenseur de Valparaiso, les autres étant des funiculaires. Autre particularité: on y accède par un tunnel de 150 m et, une fois en haut, il faut emprunter une passerelle de 48 m pour rejoindre la rue Valderrama.

bullet L'art mural
Les collines de Valparaiso sont peuplées de personnages fantastiques qui nous racontent des histoires: des chats gigantesques, des princesses... Dans cette ville labyrinthe, les graffitis et peintures murales s'entrecroisent pour donner naissance à de grandes oeuvres collectives qui ont fini par marquer la personnalité de Valparaiso comme les façades multicolores et les funiculaires. Il existe même un Museo a Cielo abierto, un parcours pour admirer les fresques du Cerro Bellavista, dont l'idée a été lancée par l'atelier du peintre Francisco Méndez. Le circuit commence en accédant à la colline par l'escalier Pasteur, proche de la Plaza Victoria. Une vingtaine de fresques de grande taille, oeuvres d'artistes chiliens, certains de renommée mondiale comme Roberto Matta, Nemesio Antúnez et José Balmes.

bullet L'héritage protestant
Au début du XIXe siècle, de nombreux immigrants (Britanniques, Nord-Américains, Allemands, Français) sont de religion protestante. Comme le cimetière n'accepte pas leurs défunts, un "cimetière de dissidents" et une église protestante sont créés dans les années 1820, fait sans précédent dans le Chili catholique et conservateur de l'époque. Les deux cimetières, sur le Cerro Panteón, reflètent deux cultures: grands mausolées avec sculptures, vitraux, marbres côté catholique, contrastant avec la sobriété des tombes protestantes.

En 1858 est inaugurée l'église anglicane Saint Paul, de style néogothique, sur le Cerro Concepción. Elle n'a ni campanile ni croix à l'extérieur, ce temple d'une religion non officielle se devait de rester discret, du reste elle n'a été admise par les autorités que onze plus tard. Les vitraux furent importés de Grande-Bretagne et le grand orgue polychromé donné par la communauté en hommage à la reine Victoria. Dans le même quartier, l'église luthérienne date de 1897 et a cette fois été dotée d'une haute tour.

Hôtels: où loger à Valparaiso?

bullet Zero Hotel : une jolie maison bleue du XIXe siècle accrochée au Cerro Alegre. Hôtel boutique de 9 chambres, dont 4 avec vue sur la baie, comme la salle de petit-déjeuner.
bullet Casa Higueras : hôtel boutique design, sur le Cerro Alegre. Terrasse, piscine, sauna.
bullet Hôtel Acontraluz : nouvel hôtel boutique sur le Cerro Alegre, avec vue sur la baie. 15 chambres dans deux maisons réunies et restaurées.
bullet Manoir Atkinson : chaleureux hôtel boutique sur le Paseo Atkinson.

Restaurants: Où manger à Valparaiso?

La Colombina : Situé dans le Cerro Alegre, la Colombina vous emmène dans le monde de la comédie italienne. Ce restaurant, avec vue magnifique sur la baie de Valparaiso, qui a choisi de se spécialiser dans les plats de poissons et de fruits de mer, vous propose toutefois un menu varié, avec un sensationnel « cordero de Magallanes ».
Restaurants Valparaiso, Chili Café Turri - Restaurant : Vous rencontrerez ce café et restaurant sur le Cerro Concepción. Dans une atmosphère accueillante et chaleureuse, vous pourrez goûter à des cocktails innovants, des plats délicieux et des vins de la cave du Café Turri en profitant de la très belle vue sur la Baie de Valparaíso.
Restaurants Valparaiso, Chili Restaurant Oda Pacifico : Au centre de la Baie de Valparaiso, Oda Pacifico se situe sur le Cerro Florida où l'on trouve également le musée de Pablo Neruda. Il vous propose une carte variée de fruits de mer et de poissons dans l'esprit multicolore des constructions de la ville.
Restaurants Valparaiso, Chili Restaurant Bote Salvavidas : fondé en 1925, ce restaurant est très réputé pour la qualité de ses fruits de mer. Il est situé sur le port de Valparaiso, et à sa création a été beaucoup fréquenté par l'armée ou les agences maritimes.
Restaurants Valparaiso, Chili Chez Marmottine : Ce petit salon de thé vous propose diverses formules et notamment une sélection de pâtisseries françaises et de quiches exquises. Dans une atmosphère conviviale vous pourrez admirer une galerie d'art ou encore vous connecter au Web grâce au wifi. Il existe aussi un système d'échange de livres.

Transports: comment se rendre à Valparaiso?

bullet Avion: l'aéroport international Arturo Merino Benítez se trouve à 110 km de Valparaiso par l'autoroute. L'aéroport Torquemada, au Nord de Viña del Mar, ne reçoit pour l'instant que de petits avions.

bullet Route: 120 km de Santiago par la route 68 (1h30). Valparaiso est au centre du pays et l'une des villes les plus importantes, elle est donc bien reliée à tout le Chili par des bus grandes lignes. Valparaiso est aussi à 406 km seulement de Mendoza, la capitale argentine du vin.

bullet Bateau: de nombreux bateaux de croisière font escale à Valparaiso. Des balades en bateau dans la baie et le long du littoral sont également organisées.

Dans les environs de Valparaiso

bullet Viña del Mar
Au XIXe siècle et jusqu'aux années 1930, les riches entrepreneurs de Valparaiso se font construire de belles résidences secondaires entourées de jardins à Viña del Mar. C'est aujourd'hui une ville avec de grands immeubles modernes le long de la plage mais toujours ces palais d'antan: la Quinta Vergara, ancienne résidence de la famille qui fonda la ville, un somptueux palais de style vénitien construit en 1910, qui accueille le musée et l'école des beaux-arts, dans un parc de plantes subtropicales unique au Chili. Le Palacio Carrasco, de style français mansardé, avec une statue de Rodin à l'entrée. Le Palacio Rioja, avec son imposant escalier à double révolution et des salons Belle Époque témoignant des fastes de la bonne société de la région au temps de la splendeur de Valparaiso. L'étonnant Castillo Wulff de style néo-Tudor avec une tour perchée sur les rochers au milieu des vagues. Le Palacio Presidencial, résidence de vacances des présidents de la République construite en 1929 (si le drapeau est levé, le chef de l'État est présent). Le Casino Municipal, bâtiment le plus luxueux des années 1930. Et bien sûr des kilomètres de plages, beaucoup d'espaces verts et un remarquable jardin botanique qui lui valent d'être surnommée la "ville jardin". Elégante et balnéaire, très différente d'une Valparaiso bohème et portuaire, Viña del Mar mérite incontestablement une visite.

bullet Isla Negra, maison de Pablo Neruda
À 90 km au Sud de Valparaiso, Isla Negra vaut le détour pour visiter la maison de Pablo Neruda (visite guidée obligatoire, fermé le lundi). Le poète l'a achetée en 1939 dans ce petit village de pêcheurs, sur un promontoire battu par les vagues. Au fil des ans, les 70 mètres carrés de départ sont devenus 500, le poète rajoutant, comme il l'aimait, des pièces, des escaliers, des passages, une tour, des espaces biscornus, pour en faire une maison totalement excentrique et poétique. Pêle-mêle on y voit: une exceptionnelle collection de figures de proue, des coquillages, des petits diables mexicains, sa chambre bateau, des cartes et instruments de navigation, des toilettes érotiques, le bar des amis, un bateau dans le jardin... Comme une pâte à modeler, Neruda transformait sans cesse cette maison. C'est à Isla Negra qu'il a écrit la plupart de ses poèmes, là qu'il est enterré avec Matilde, face à la mer.

bullet Route des vins des vallées de Casablanca et San Antonio
À seulement une demi-heure de Valparaiso, la route des vins de la vallée de Casablanca compte plusieurs caves ouvertes à la visite: William Cole, Emiliana, Indómita, Viñamar, Casas del Bosque, Veramonte, sans oublier Matetic dans la vallée de San Antonio un peu plus au Sud. Plusieurs de ces bodegas proposent également de bons restaurants pour accompagner les vins blancs de la région, chardonnay et sauvignon blanc. Les vendanges ont lieu plus tardivement qu'ailleurs, de mi-mars à fin avril.

bullet Archipel Juan Fernández, île de Robinson Crusoé
À 650 km au large des côtes chiliennes, l'archipel volcanique Juan Fernández se compose de trois îles: Robinson Crusoé, Santa Clara et Alejandro Selkirk. Ce dernier, marin écossais, y fut débarqué en 1704 et abandonné pendant plus de quatre ans dans une solitude absolue. C'est son histoire qui a inspiré Daniel Defoe pour écrire son roman Robinson Crusoé, qu'il situe sur une île à l'embouchure de l'Orénoque. En hommage, le gouvernement chilien rebaptisa Robinson Crusoé l'île Más a Tierra, en 1966. L'archipel est classé parc national et réserve mondiale de biosphère en raison de son écosystème unique. Quelque 600 habitants vivent à San Juan Bautista sur l'île Robinson Crusoé, et accueillent chaque année autant de touristes et quelques chasseurs de trésors, à la recherche des butins qui auraient été cachés par pirates et corsaires. Des sentiers sont aménagés pour connaître une flore et une faune endémiques, notamment le colibri rouge. Meilleure saison: octobre à avril.

bullet Île de Pâques
Isolée au milieu du Pacifique, à 3.700 km des côtes chiliennes, l'Île de Pâques n'est aux environs de nulle part! Néanmoins, elle dépend administrativement de la Région de Valparaiso. Monument historique, parc national et Patrimoine culturel de l'humanité, cette île reste un site mystérieux et passionnant avec ses célèbres statues géantes, les Moais, la culture Rapa Nui et les volcans. Toutes les informations dans notre dossier spécial Île de Pâques.