X FERMER
Retrouvez les dernières actualités
d'Argentina, Chile & Bolivia Excepción
en vous inscrivant à notre newsletter.
Découvrez nos dernières informations,
les nouveaux circuits, nos coups de cœur
ou encore nos plus belles photos et vidéos.
Inscription
Slideshow Image 1

Dans la Vallée de Elqui au Chili, les français se mettent au pisco

04 Décembre 2011 Vins et gastronomie


La famille Marnier-Lapostolle, qui commercialise notamment le célèbre Grand-Marnier, vient de dévoiler un nouveau produit typiquement chilien : le pisco Kappa.




La Vallée de Elqui © Chile-Excepcion
Le Chili est devenu depuis quelques années un grand nom du vin : le pays a su développer son industrie viticole avec talent, se démarquant des européens en proposant essentiellement des vins mono-cépages. Cabernet-Sauvignon, Malbec, Syrah et surtout Carménère (cépage aujourd’hui disparu en France à cause du phylloxéra) ont acquis leurs lettres de noblesse dans le pays andin et surtout à l’étranger. Mais le Chili a d’autres atouts en bouteille : le pisco, une liqueur de raisins encore mal connue en Europe, mais très prisée des chiliens.

Cette eau-de-vie est très consommée au Pérou et au Chili ; les deux pays se disputent d’ailleurs l’appellation «pisco», que les péruviens voudraient accaparer. S’il semble que la primauté du produit soit péruvienne, les deux pays élaborent du pisco depuis des décennies, bien qu’il existe quelques différences entre les variétés chiliennes et péruviennes.

Après s’être lancée avec succès dans le vin chilien grâce à sa marque Lapostolle, la famille Marnier-Lapostolle fait donc maintenant le pari du pisco, en présentant un produit haut de gamme, qui fera le bonheur des amateurs de cocktails. Riche de son expérience dans les spiritueux, l’entreprise familiale a donc choisit la Vallée de Elqui, à l’est de La Serena, pour y produire le pisco Kappa.

Ce n’est pas un hasard si cette vallée a été choisie : l’essentiel de la production de pisco provient des environs. La zone est connue pour son ciel pur, particulièrement favorable à l’observation des étoiles ; il s’agit aussi du centre magnétique de la terre. Les paysages se caractérisent par l’aridité des montagnes et par les cours d’eau qui sillonnent les vallées, créant ainsi des conditions exceptionnelles pour la culture de la vigne.

Le cépage principalement utilisé au Chili pour l’élaboration du pisco est le Moscatel, présent sous différentes variétés. Afin d’élaborer le meilleur produit possible, la maison Marnier-Lapostolle a fait appel à son savoir-faire : alambics en cuivre utilisés pour faire le Cognac, adaptation des techniques de vinification et de distillation, le tout sous l’œil attentif des responsables du Grand Marnier qui ont supervisé tout le processus de production. Un travail qui a porté ses fruits, puisque ce pisco a reçu l’appellation d’origine.

C’est donc une attention particulière qu’a reçu ce nouveau pisco lors de son élaboration. Un gage de qualité voulu par ses créateurs, qui espèrent démocratiser sa consommation. Le Kappa (du nom d’un groupe d’étoiles composant la constellation de la «Cruz del Sur») peut se décliner en plusieurs cocktails, à consommer bien sûr avec modération : pisco sour, le plus connu, mais aussi avec de l’orange, du citron…a moins que, comme les chiliens, vous le préfériez mélangé à un soda très connu : demandez alors une «piscola» !



Chile Excepción » Actualités Chili » Dans la Vallée de Elqui au Chili, les français se mettent au pisco